Est-il déjà trop tard ? - Jamais !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-il déjà trop tard ? - Jamais !

Message  Webmestre GendXXI Agora le Dim 15 Nov 2015 - 17:07



Nous avons égaré, en chemin, le modèle du citoyen soldat, porteur des valeurs de Liberté de notre République : le seul modèle capable, par nature, de faire face aux affrontements idéologiques de notre temps. Depuis des décennies, les gouvernements de tous bords politiques, suivant les conseils de court terme de la technocratie, sacrifient les budgets, les effectifs militaires de la défense et de la sécurité et sont plus encore oublieux de la valeur primordiale du sens à donner à l'action de nos soldats : non pas l'obéissance à un pouvoir, mais la passion de la Liberté !

Car tous les régiments obéissants et disciplinés du monde, tout l'arsenal nucléaire, tous les porte-avions, les bombes et les chars sont parfaitement incapables de venir à bout d'une idée... en Afghanistan... en Irak... en Syrie... Seulement là-bas ? Non, en France aussi la capacité de résistance peut être infinie : c'est une simple question de volonté, à la force démultipliée par un idéal !
Nous ne sommes pas attaqués par des divisions blindées, mais il y aura bien demain, sur notre sol, d'autres mitraillages, d'autres explosions... comme d'autres missiles V1 et V2 sont tombés sur Londres, d'autres obus de la "Grosse Bertha" tombés sur Paris... est ce que cela doit fondamentalement changer notre manière de vivre, si nous sommes bien des citoyens attachés à l'idéal de Liberté ?

Le conflit qui nous attend – déjà larvé depuis de nombreuses années – n'est qu'une forme renouvelée de guerre, après les guerres hybrides mêlant nationalisme et idéologie. Elle est, ici, aujourd'hui, devenue purement idéologique, à l'échelle de la mondialisation, avec une dimension "civilisationnelle" moins prégnante qu'il n'y paraît. Nous affrontons l'essor d'un totalitarisme théocratique qui n'est ni une religion ni un État. Autant dire que la ligne Maginot, désuète avant l'heure, de nos grands stratèges, n'a aucun sens : le front, la frontière ne sont nulle part ailleurs que dans les esprits.

Or, dans les esprits, comme dans le monde physique, la supériorité des missiles, des avions, des navires ne nous sert à rien... Avec quelques hommes, et quelques dizaines de milliers d'euros de matériel, l'ennemi est capable de nous infliger des pertes directes et indirectes qui se chiffrent en centaines de vies et en centaines de millions d'euros (coûts immédiats, perte d'attractivité économique, perte de recettes touristiques...). En ripostant, suivant nos stratégies convenues, avec nos arsenaux militaires, maigres, mais ultra-sophistiqués à coût exorbitant, nous dépenserons d'autres centaines de millions d'euros... pour infliger des pertes de quelques dizaines de milliers d'euros.

C'est désespérant à dire en un certain sens, mais le meilleur système d'arme offensive et défensive qu'inventera jamais l'humanité, c'est l'homme. Revenons donc enfin aux bases d'un système défensif efficace !
Si je suis un citoyen de la République, j'en suis donc un défenseur, un citoyen-soldat. Parce que je suis humain, je sais être susceptible de mourir à chaque instant, en trébuchant dans l'escalier, à cause d'une tuile qui tombe du toit ou parce que la voiture aura dérapé... Je le sais tellement bien... que ni les escaliers, ni les tuiles, ni les voitures n'ont le pouvoir d'influer sur ma volonté. L'ennemi n'a, lui aussi, sur ma volonté, que le pouvoir que je lui reconnais : celui d'une tuile !

Une guerre idéologique est, ainsi, essentiellement, une guerre de volonté, mais c'est aussi une confrontation de modèle de société : un système d'attirance / répulsion entre modèles.
Notre République est-elle si exemplaire qu'elle représente un phare illuminant les ténèbres de personnes égarées en recherche d'idéal, y compris nos jeunes français ? Non, en effet ! Notre République, en plus de deux siècles, a subi maints outrages du temps avec son lot de conforts et de conformismes. Mais ne regardons pas aussitôt, par réflexe, du côté du personnel politique, c'est tellement facile... regardons d'abord du côté de celui qui, en dernière analyse, dispose du pouvoir, celui qui délègue son pouvoir : Oui ! Regardons... dans notre miroir. Allons, ces dernières semaines, me suis-je intéressé à « La République » de Platon, à « L'esprit des Lois » de Montesquieu, à « Totalitarisme et démocratie » d'Aron, au projet annuel de performance annexé au budget de la sécurité ou de la défense de 2016 en discussion au parlement... ou ai-je suivi les démêlés d'Untel dans la dernière émission de télé-réalité ?

Que faire concrètement alors ? Apprendre enfin ! Par exemple, que l’État n'est pas là pour distribuer du pain et organiser les jeux du cirque.. mais pour garantir souveraineté, sécurité et justice... Que les Longs murs d'Athènes, la Grande Muraille de Chine, la ligne Maginot ou la dissuasion nucléaire n'ont aucun intérêt sans la volonté humaine de Résister ! Apprendre que lorsque le digne citoyen d'une République dépose un bulletin de vote dans une urne, il doit penser bien plus à la liberté de ses (futurs) petits-enfants qu'à ses allocations ou ses impôts du lendemain ! Deux mille cinq ans d'Histoire tendent à montrer que les peuples concernés ne prennent pas conscience à temps de ces enjeux mortels. Pourtant, l'avenir n'est, par définition, pas écrit dans les livres d'Histoire... Jamais.

Lieutenant-Colonel Jean-Hugues Matelly
Président de GendXXI



Article a télécharger (avec compte forum adhérent)
Fichiers joints
GendXXI - Est-il deja trop tard.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(282 Ko) Téléchargé 6 fois

Webmestre GendXXI Agora

Date d'inscription : 16/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum