Bure : un hélicoptère de la gendarmerie visé par des fusées d'artifice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bure : un hélicoptère de la gendarmerie visé par des fusées d'artifice.

Message  Alain Vasseur le Mer 17 Aoû 2016 - 9:31

L'incident est intervenu dimanche après un rassemblement de manifestants hostiles au projet de site d'enfouissement de déchets nucléaires dans la Meuse. L'appareil a pu éviter les projectiles.


Doucement mais sûrement, la contestation en marge du futur site d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Meuse) se durcit, faisant planer le tragique souvenir de Sivens (où un militant anti-barrage était décédé). Selon nos informations, un hélicoptère de la gendarmerie qui survolait dimanche une manifestation contre le projet controversé a été la cible d'une demi-douzaine de tirs de fusées d'artifice. Les projectiles n'ont pas atteint l'appareil, mais ont obligé son pilote à effectuer une manœuvre délicate pour éviter tout accident. Le parquet a ouvert une enquête. 


Le rassemblement, essentiellement composé de militants antinucléaires, s'était amassé ce week-end dans le bois Lejuc, site choisi par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) pour y construire une fosse destinée à contenir des rebuts dangereux. Jusqu'ici protégée par des gendarmes mobiles, la zone a été désertée par les militaires samedi, laissant le champ libre à environ 250 activistes qui ont détruit le mur protégeant le chantier préparatoire. Parmi eux, quelques individus virulents et cagoulés munis de barres de fer ou de pioches.


La parquet a ouvert une enquête



S'ils ne sont pas directement intervenus, les gendarmes ont néanmoins gardé un œil sur la manifestation de dimanche grâce à un hélicoptère. Dans l'après-midi, l'appareil était en vol stationnaire lorsqu'il a essuyé les tirs. « Il s'agissait de fusées d'artifice comme on en voit le 14 Juillet, indique une source proche du dossier. Elles sont passées au-dessus de l'hélicoptère, mais le pilote a dû faire des manœuvres d'écartement. L'appareil et son équipage ont interrompu le vol et sont rentrés dans leur camp de base. »


Rapporté (…)


Lire la suite sur LeParisien.fr


https://fr.news.yahoo.com/h%C3%A9licopt%C3%A8re-gendarmerie-vis%C3%A9-fus%C3%A9es-dartifice-030338920.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Bure - 55 - Gendarmes mobiles en permanence.

Message  Alain Vasseur le Dim 9 Juil 2017 - 3:59

Le gouvernement vient de renforcer le dispositif de maintien de l’ordre autour du site de Bure avec la pérennisation sur place d’un bataillon de gendarmerie mobile.




  • LE 08/07/2017 À 05:00
  • MIS À JOUR À 08:39

Pas de temps à perdre. Dès la première séance de questions au gouvernement ce jeudi après-midi, le sénateur meusien Christian Namy (UDI-UC) a souhaité maintenir la pression sur le nouvel exécutif face à « la situation qui ne cesse de se dégrader » autour du site de Bure. Détaillant les « menaces multiples, dégradations et, dernièrement, la tentative d’incendie d’un hôtel-restaurant par des individus cagoulés démontrant que les casseurs sont à l’œuvre », l’élu meusien a ainsi révélé que le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, « avait pris la décision d’installer, de façon pérenne, un bataillon de gendarmerie mobile sur le site de Bure. Cette situation est de plus en plus identique à celle de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Il s’agit d’un dossier national. Il n’y a aucune raison que les populations locales en subissent les conséquences ».

Protection maximum




Christophe Castaner a confirmé que l’État prendrait « ses responsabilités » dans ce dossier. Dénonçant « les actions extrêmement violentes d’individus en lien avec la mouvance anarcho-libertaire et la mouvance dure antinucléaire allemande » qui tentent « de déstabiliser de façon systématique le projet », le secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement a validé « la mise en œuvre quotidienne de ce dispositif conséquent de gendarmes mobiles, sous l’autorité du préfet, en capacité de monter en puissance au coup par coup lors des rassemblements massifs ou de tentative de trouble à l’ordre public. »

Il a réaffirmé que « l’État mettra tout en œuvre pour assurer « la protection des personnes et des biens », et « garantir, dès 2018, la tenue des phases d’études des sols et, dès 2021, d’aménagement préalable à la phase de construction ». Et de prévenir qu’aucune exaction ne sera tolérée et les individus qui ne respecteront pas la loi seront poursuivis ».

Dans les couloirs du Sénat, Christian Namy a pu également échanger avec le Premier ministre, Édouard Philippe : « Il m’a confirmé le soutien total de l’État sur ce dossier. »


Lionel MADELLA

http://www.vosgesmatin.fr/defense/2017/07/08/gendarmes-mobiles-en-permanence


A Bure, la lutte contre le stockage de déchets radioactifs se radicalise 

Les opposants au centre d’enfouissement revendiquent des actes de « sabotage ». La préfecture de la Meuse met en place un dispositif de sécurité renforcé.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/energies/#4JXwFIj56UgqGrcw.99



https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/bure-des-militants-anti-nucleaires-saccagent-un-hotel-restaurant-et-tentent-d-y-mettre-le-feu-1498068541
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum