Evron : un ex-membre du GIA assigné à résidence a pris la fuite.(2016).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evron : un ex-membre du GIA assigné à résidence a pris la fuite.(2016).

Message  Alain Vasseur le Jeu 8 Sep 2016 - 17:24

Merouane Benahmed, ancien membre du GIA condamné pour terrorisme et assigné à résidence, a pris la fuite ce jeudi à Evron (Mayenne). La gendarmerie est à sa recherche.

Merouane Benahmed, ancien membre du GIA (Groupe Islamiste Armé), connu pour ses compétences d'artificier et de chimiste, et assigné à résidence depuis décembre 2015 à Evron, a pris la fuite. Il est censé pointer quatre fois par jour à la brigade de gendarmerie. Il s'y est rendu hier soir comme prévu à 18h30, mais ce matin, il ne s'est pas présenté au premier pointage, à 9h30, ni au second, à 11h30. Les gendarmes se sont alors rendus au domicile où il logeait, dans le centre-ville d'Evron. Comme il ne répondait pas, les militaires ont fait venir la nacelle des pompiers, afin de pouvoir s'assurer, par la fenêtre du 1er étage, que l'appartement n'était pas piégé par un engin explosif. Ce risque écarté, ils ont enfoncé la porte du logement. Aucune trace de Merouane Benahmed. L'ex-membre du GIA a d'ailleurs emporté toutes ses affaires avec lui. Le centre-ville d'Evron a été bouclé pendant deux heures (entre 12h et 14h). Une vingtaine de gendarmes, lourdement armés, ont été déployés.

Condamné à 10 ans de prison en 2006


Merouane Benahmed, âgé de 42 ans, a été assigné à résidence à Evron en décembre dernier. Il avait été condamné à dix ans de prison en 2006 dans l'affaire dite des "filières tchétchènes", soupçonnées de projeter des attentats à Paris. Libéré en 2011, son extradition vers l'Algérie a été refusée par la Cour Européenne des droits de l'homme puisqu'il a été condamné à mort par contumace dans son pays. Depuis sa libération, il est assigné à résidence et déplacé de départements en départements. Il est passé à Châteaulin dans le Finistère, a résidé dans le Maine-et-Loire puis dans l'Aveyron avant d'arriver à Evron.

Un mandat de recherche international a été délivré


Il est marié et père de quatre enfants. Sa famille, qui réside à Paris, venait lui rendre visite régulièrement en Mayenne. Sa femme et ses enfants étaient d'ailleurs avec lui, hier soir, à Evron. Merouane Benahmed a été inscrit au fichier des personnes recherchées (son signalement a donc été transmis à toutes les forces de l'ordre du pays). Un mandat de recherche international a été émis.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/le-centre-ville-d-evron-boucle-par-la-gendarmerie-1473340250


Dernière édition par Alain Vasseur le Mer 28 Juin 2017 - 2:33, édité 1 fois
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

L'ancien membre du GIA en fuite, Merouane Benahmed, localisé en Suisse.

Message  Alain Vasseur le Jeu 22 Sep 2016 - 17:59

L’ancien membre du GIA algérien, Merouane Benahmed, en fuite depuis le 8 septembre dernier, a été localisé en Suisse, selon les informations recueillies par franceinfo auprès de sources policières jeudi 22 septembre. Il a fait une demande d’asile politique.


Ce ressortissant algérien de 42 ans s’était enfui du domicile où il était assigné à résidence, à Evron en Mayenne. Il ne s'était pas présenté à son contrôle judiciaire.


Merouane Benahmed avait été condamné en 2006 à 10 ans de prison en France, dans le cadre de l’affaire dite des "filières tchétchènes", soupçonnées de projeter des attentats à Paris. À sa libération en 2011, il est interdit de séjour en France mais ne peut être extradé vers l’Algérie où il risque la peine de mort.


http://www.francetvinfo.fr/monde/algerie/info-franceinfo-l-ancien-membre-du-gia-en-fuite-merouane-benahmed-localise-en-suisse_1836755.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Laval - 14 mois de prison pour l’ex-membre du GIA Merouane Benahmed.

Message  Alain Vasseur le Mer 28 Juin 2017 - 2:35

Par Claudia Calmel, France Bleu Mayenne et France Bleu Mardi 27 juin 2017 à 19:34

Merouane Benahmed était jugé ce mardi pour non-respect d'assignation à résidence. En septembre 2016, ce ressortissant algérien s'est échappé de l’appartement d’Evron où il était censé résider. Une audience fastidieuse qui n’a pas apporté de réponses.


Il a été l’un des hommes les plus recherchés de France pendant quelques semaines. Le 8 septembre dernier, Merouane Benahmed n’est pas allé pointer à la gendarmerie d’Evron, obligation à laquelle il devait pourtant se plier quatre fois par jour. Cet Algérien, ex-membre du GIA (Groupe islamiste armé), s’était enfui vers la Suisse pour obtenir l’asile. Il était sous le coup d’un mandat d’arrêt international. La justice helvète a fini par l’extrader début mars, répondant ainsi à une demande du procureur de la République de Laval.

"Laissez-moi parler !"


Merouane Benahmed était donc invité à s'expliquer ce mardi devant le tribunal correctionnel. Un dispositif de sécurité a été mis en place aux abords du palais de justice.


Mais l’audience a été plus que fastidieuse. Les avocats et le procureur ont d’abord bataillé pendant près d'une heure sur des questions de constitutionnalité. Mais le renvoi demandé par la défense a été rejeté. On s'attendait donc à avoir des explications sur ce qui a poussé l’ex-membre du GIA à ne pas aller pointer à la gendarmerie d'Evron le jour où il s'est enfui. Mais finalement, on ne saura rien, ni sur la façon dont il a quitté la Mayenne, ni sur ce qu’il a fait pendant les 15 jours qui ont précédé son arrivée en Suisse. Merouane Benahmed répond systématiquement à côté des questions du président du tribunal. Pour lui, tout ça n’est qu’une affaire politique : le gouvernement algérien cherche à l'éliminer et c'est pour ça qu'on lui a collé cette histoire de terrorisme sur le dos.


Le prévenu s'agite dans son box, reproche à la justice de ne pas l'écouter depuis 17 ans et invective le président du tribunal en lui demandant sans cesse de le laisser parler. Une attitude qui contraste avec sa chemise à carreaux, sa petite veste et ses lunettes de garçon sage. Le procureur, excédé par ce spectacle, demande 18 mois de prison. Le tribunal donnera quatre de moins : Merouane Benahmed est donc retourné en détention, à l'isolement, à la maison d'arrêt du Mans.


Impliqué dans l’affaire des filières tchétchènes



En 1999, Merouane Benahmed a été condamné à dix ans de prison dans l'affaire des filières tchétchènes, soupçonnées de projeter des attentats à Paris. Il a été libéré en 2011, mais son extradition vers l'Algérie a été refusée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme : il est sous le coup d’une condamnation à la peine de mort par contumace dans son pays. Depuis sa libération, il était en résidence surveillée et déplacé de département en département. Il est passé par Châteaulin dans le Finistère, par le Maine-et-Loire puis par l'Aveyron avant d'arriver à Evron.


En juillet 2015, Merouane Benahmed a déjà été condamné à quatre mois de prison à Quimper pour ne pas avoir respecté ses obligations de pointage.


https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/laval-14-mois-de-prison-pour-l-ex-membre-du-gia-merouane-benahmed-1498584563
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum