Nouvelle-Calédonie - Saint-Louis: Affrontements entre Gendarmes et jeunes de la tribu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle-Calédonie - Saint-Louis: Affrontements entre Gendarmes et jeunes de la tribu.

Message  Alain Vasseur le Sam 29 Oct 2016 - 3:34

Un gendarme fait feu sur une personne recherchée pour évasion.

Aux alentours de quatre heures du matin, un gendarme a fait feu sur William Decoire, un jeune homme activement recherché pour évasion du Camp-Est.

C'est lors d'une opération anti-délinquance, à Saint-Louis, qu'un fourgon signalé volé a été repéré par les forces de l'ordre. Après les sommations d'usage des militaires, le véhicule s'est arrêté avant de brusquement reprendre sa route et foncer sur l'un des gendarmes.

Voyant la vie de son collègue en danger, le chef de patrouille a été contraint de faire usage de son arme sur le conducteur.

Ce dernier, William Decoire, a alors été grièvement touché au thorax et évacué d'urgence au CHT Gaston-Bourret. Ses jours sont en dangers.

La section de recherche de la gendarmerie est chargée de l'enquête.

http://www.lnc.nc/breve/saint-louis-un-gendarme-fait-feu-sur-une-personne-recherchee-pour-evasion

http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/evade-du-camp-est-blesse-balle-gendarme-411067.html


Dernière édition par Alain Vasseur le Dim 30 Oct 2016 - 9:07, édité 2 fois
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Un évadé du Camp Est tué par un gendarme lors d'une opération au Mont Dore.

Message  Alain Vasseur le Sam 29 Oct 2016 - 9:27

Un gendarme a ouvert le feu ce matin (29 octobre) au Mont Dore sur un conducteur qui fonçait sur l’un de ses collègues. L’homme est mort en fin de matinée au CHT Gaston Bourret. Il était évadé du Camp Est depuis juin 2015.


Les faits se sont déroulés vers 4 h 30 ce samedi matin à hauteur du lieu-dit "le ranch de la Coulée" au Mont-Dore.
Selon un communiqué du procureur de la République, une patrouille composée de quatre militaires de la gendarmerie, tentait de procéder au contrôle d'une fourgonnette dont la présence avait été signalée sur des faits délictueux commis au cours de la nuit. 
 
Alors que le véhicule suspect était repéré à l'arrêt à la sortie d'un lotissement, trois gendarmes sortaient de leur véhicule et procédaient aux injonctions d'usage afin de contrôler  ses occupants. 
 
Le fourgon entreprenait brutalement une rapide manœuvre arrière avant d'engager une marche avant à très vive allure en direction de l'un des gendarmes,  cherchant manifestement à le percuter.
 
Le chef de patrouille, âgé de 42 ans, a alors tiré une balle en direction du conducteur. Le gendarme visé par le véhicule, âgé de 29 ans, a pu éviter le choc en sautant dans le fossé, évitant de justesse le véhicule.
Une dizaine de jeunes ont alors fui le fourgon par l’arrière. L’un d’entre eux, âgé de 18 ans, a été interpellé.
Le groupe se dirigeant en sa direction, le gendarme, qui avait chuté, était à son tour contraint de faire usage de son taser sans toucher toutefois quiconque. 
 

Le conducteur décédé était un évadé du Camp Est



Les autres gendarmes ont immédiatement porté secours au conducteur touché au thorax, procédant à un massage cardiaque dans l’attente des secours, et parvenant à faire repartir le pouls alors que le jeune était en arrêt cardio respiratoire.
L'homme âgé de 23 ans a toutefois succombé à sa blessure en fin de matinée au CHT Gaston Bourret.
Il était évadé du Camp Est depuis le 12 juin 2015.
Condamné à 19 reprises notamment pour des faits de vols aggravés et violences avec arme, il était également recherché pour de nombreux autres faits commis depuis un an, outre ceux perpétrés au cours de la nuit écoulée. Il s'agirait de William Décoiré.
 
Une reconstitution a été organisée aujourd’hui. Avec les constatations et les premières auditions dont celle du jeune  interpellé, qui a confirmé la version des gendarmes, elle fait ressortir selon le procureur de la République que le chef de patrouille  aurait agi en état de légitime défense. 
L'enquête se poursuit notamment afin d'identifier et d'entendre les autres occupants du véhicule qui ont pris la fuite.


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/mont-dore/evade-du-camp-est-tue-gendarme-lors-operation-au-mont-dore-411105.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Blocage à Saint Louis : Trois Gendarmes blessés.

Message  Alain Vasseur le Dim 30 Oct 2016 - 2:11


  • Caroline Moureaux avec Isabelle Peltier
  • Publié le 30/10/2016 à 10:04, mis à jour le 30/10/2016 à 10:20



Où en est la situation ce dimanche matin dans le sud ? Un gendarme blessé par un tir de plombs ce matin. Des navettes maritimes sont mises en place en fin de matinée pour les urgences.


Circulation



La circulation était toujours bloquée dans les 2 sens ce matin.
Rappelons que la gendarmerie a installé des postes de contrôle à Thabor et à la Coulée hier soir vers 19 h.
Plusieurs véhicules ont été brûlés sur la RP1 au niveau de la tribu de Saint-Louis, poussant les autorités à couper la circulation.
Des jeunes ont également manifesté sur place toute la nuit.
Un dispositif renforcé de gendarmes appuyé par un hélicoptère, tente ce matin de reprendre le contrôle de la situation et de faire débloquer la RP1.
3 gendarmes ont été blessés ce matin lors de l'opération dont l'un touché à l'épaule par une décharge de plombs.

Le point de départ de ces tensions, est la mort d’un jeune délinquant de 23 ans, hier matin aux alentours de 4 h30, au Mont Dore. Il a reçu une balle tirée par un gendarme qui voulait protéger un de ses collègues alors que la victime lui fonçait dessus avec une fourgonnette. Il s’agit de William Decoiré, un évadé du Camp Est, avec un casier judiciaire impressionnant.


La nuit des automobilistes



De nombreuses personnes se sont retrouvées bloquées des 2 côtés de la tribu de Saint-Louis.
La ville du Mont-Dore a mis à disposition la salle omnisports de Boulari et la salle de la Briquetterie pour les automobilistes qui ne pouvaient pas rentrer chez eux.  Certains ont choisi de rester dormir dans leur voiture.
 

Des navettes maritimes pour les urgences



la mairie du Mont-Dore met en place ce matin à 11 h une navette maritime entre le ponton du Vallon-Dore et Boulari. Attention, elle est réservée aux urgences médicales et aux personnes devant prendre l'avion sur justificatifs (billets d’avion). Un numéro vert a été mis en place par la municipalité : le 05 15 16.


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/mont-dore/blocage-saint-louis-point-ce-matin-411215.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Saint Louis : 6 Gendarmes blessés - Une journée sous tension.

Message  Alain Vasseur le Dim 30 Oct 2016 - 9:12


  • Caroline Moureaux (avec Malia Noukouan et Sylvie Hmeun)
  • Publié le 30/10/2016 à 16:15, mis à jour le 30/10/2016 à 18:19

Des affrontements se sont déroulés ce matin entre forces de l’ordre et jeunes de la tribu. 6 gendarmes ont été blessés. Par ailleurs, les négociations se poursuivent pour tenter de calmer les esprits et libérer la circulation. Des navettes maritimes ont été mises en place.

6 gendarmes blessés ce matin

Vers 5 h ce dimanche matin, la gendarmerie est intervenue pour tenter de dégager la RP1 bloquée depuis samedi par des barrages avec des véhicules et des pneus en flammes.
Une opération au cours de laquelle les forces de l’ordre ont essuyé de nombreux jets de projectiles dont des cocktails Molotov et des tirs d’armes à feu.
6 gendarmes ont été blessés, 5 par armes à feu, dont 2 grièvement qui ont du être évacués sur le CHT Gaston Bourret. Mais leurs jours ne sont pas en danger.

Devant les risques encourus, l’opération a été suspendue. La circulation reste coupée sur la RP1 entre Thabor et la Coulée jusqu’à nouvel ordre.

Plusieurs réunions se sont tenues dans la journée.

En fin de matinée, à la mairie du Mont-Dore, le maire de la commune, Eric Gay, le président du gouvernement Philippe Germain, et le commissaire délégué de la République se sont réunis avec les forces de l’ordre pour faire le point de la situation et envisager des solutions.
Un dialogue a aussi été engagé avec les familles de Saint Louis et les autorités coutumières. Une médiation a débuté vers 16 h avec les chefferies de Saint Louis, Wamytan et Moyatéa, et des représentants de la famille Décoiré.

Plusieurs mesures immédiates

Concernant les difficultés rencontrées par les populations, dès hier soir, des centres d’hébergement ont pu accueillir les personnes bloquées avec leurs véhicules. C’était le cas à la salle omnisports de Boulari et à la Briquetterie.
Un numéro vert a été mis en place pour renseigner les automobilistes, le 05 15 16.
Et un dispositif de navettes maritimes a aussi été mis en place en fin de matinée entre le Vallon-Dore et Boulari. Des navettes pour tous mais avec priorité aux urgences médicales et aux voyageurs sur présentation de leur billet d’avion.

http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/mont-dore/saint-louis-journee-tension-411235.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Violences à St-Louis : le Haut-commissaire rentre de Paris.

Message  Alain Vasseur le Dim 30 Oct 2016 - 10:22

Suite à la situation aux abords de la tribu de Saint-Louis et alors qu’il était en chemin pour assister au comité des Signataires, Thierry Lataste fait actuellement demi-tour pour revenir à Nouméa. Après la mort d’un jeune délinquant, cinq gendarmes ont été blessés par balle ce dimanche et les accès au Mont-Dore Sud sont toujours bloqués. Situation tendue.

Ce week-end, l’ensemble des Calédoniens a suivi – sur les réseaux sociaux notamment – les derniers évènements ayant eu lieu dans la commune du Mont-Dore. Dans la nuit de vendredi à samedi, suite à des signalements de plusieurs faits délictueux, les gendarmes ont tenté d’appréhender les occupants (une dizaine) d’un fourgon stationné sur la RT1, près de la Coulée. Selon les faits rapportés par le procureur de la République, lors de ce contrôle, le conducteur du véhicule a foncé sur l’un des militaires et aurait tenté de l’écraser. Après sommation et pour sauver son collègue, le chef de patrouille a alors fait feu sur William Décoire, un multirécidiviste originaire de la tribu bien connu des services de police et âgé de 23 ans qui s’était évadé en 2015 de la prison du Camp Est. Touché au thorax, le jeune homme est mort au CHT ce samedi matin. Selon le Procureur de la République, et si une enquête diligentée devra le confirmer, les faits rapportés confirmerait l’état de légitime défense. Mais dès l’annonce du décès du jeune homme, plusieurs individus ont organisé en représailles plusieurs barrages sur la route du sud à l’aide de feu et de voitures brulées placées sur la chaussée. L’objectif étant d’une part de bloquer les habitants du sud de la commune mais aussi d’attirer les gendarmes dans un piège.

Nid-de-Guèpes contre les gendarmes


Dans un communiqué diffusé en début d’après-midi, le Haut-commissariat a ainsi expliqué que les forces de l’ordre sont intervenues ce dimanche dès 5 heures du matin afin de dégager les axes routiers. Mais, une fois sur place, des individus armés les attendaient cachés dans les brousses et ont fait feu sur les militaires :
« Au cours de l’opération, les gendarmes ont essuyé de nombreux jets de projectiles et tirs d’armes à feu. Six gendarmes ont été blessés, cinq par tirs d’armes à feu, dont deux plus sérieusement. Devant les risques encourus, décision a été prise de suspendre l’opération (communiqué officiel du Haussariat de Nouvelle-Calédonie) »
Or, il apparaitrait que l’un des gendarmes touchés serait le colonel de la gendarmerie. Une information que n’a pas encore voulu confirmer le cabinet du haussariat. Prévenu alors qu’il était dans l’avion le menant à Paris pour assister au prochain comité des Signataires, le représentant de l’Etat a annoncé faire demi-tour à l’escale de Tokyo pour rejoindre à Nouméa la cellule de crise mise en place au Haut-commissariat. Responsable de l’ordre public sur le territoire, Thierry Lataste a appelé la population « à éviter de se déplacer sur la zone » et a affirmé « travailler activement avec la mairie du Mont-Dore à rétablir la circulation et à garantir la sécurité des habitants ». Il a annoncé qu’un autre point sur la situation serait diffusé par ses services dans la soirée.

avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Cinq gendarmes ont été blessés par arme à feu dans des affrontements en Nouvelle-Calédonie.

Message  Alain Vasseur le Dim 30 Oct 2016 - 16:07

En 2015, 62 agressions avec armes contre les gendarmes ont été recensées sur l'île.


Alors que les manifestations policières se poursuivent dans l'hexagone et ce, en dépit des promesses du gouvernement, la situation pourrait également se compliquer en Nouvelle-Calédonie. Dimanche 30 octobre, six gendarmes ont été blessés, dont cinq par arme à feu, sur la commune du Mont-Dore, en banlieue de Nouméa, lors d'affrontements consécutifs à la mort la veille d'un jeune homme dans un contrôle routier qui a mal tourné, a annoncé le haut-commissariat de la Nouvelle-Calédonie.

Les gendarmes intervenaient pour dégager des barrages empêchant la circulation sur la route longeant la tribu de Saint-Louis. Des véhicules ont été incendiés au cours de la nuit sur cet axe routier, ont rapporté les médias locaux. Ces actions font suite à la mort d'un jeune homme de 23 ans originaire de la tribu, intervenue la veille lors d'un contrôle de gendarmerie qui a mal tourné.


Au cours de l'opération de déblaiement, "les gendarmes ont essuyé de nombreux jets de projectiles et d'armes à feu, a indiqué le haut-commissariat, l'équivalent de la préfecture en Nouvelle-Calédonie. Six gendarmes ont été blessés, cinq par arme à feu, dont deux plus sérieusement. (...) Leurs jours ne sont pas en danger".

L'opération a aussitôt été suspendue et l'axe routier est demeuré impraticable au cours de la journée de dimanche.
Afin de résoudre cette situation de crise, les représentants de la commune du Mont-Dore, de l'Etat et du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie se sont concertés ce dimanche au cours d'une réunion qui s'est tenue à la mairie du Mont-Dore.

Eric Gay, maire de la commune du Mont-Dore a indiqué qu'une médiation avec les responsables coutumiers de la tribu de Saint-Louis et la famille de la victime, avait été mise en place. Les forces de l'ordre ont demandé à la population d'éviter de se déplacer dans la zone.


62 agressions contre les gendarmes en 2015


Dans un autre communiqué, le maire de Mont-Dore et le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie Philippe Germain ont invité "la population à faire preuve de calme et de discernement".


Car les faits qui ont donné lieu aux échauffourées du 30 octobre sont loin d'être simples. Samedi, un gendarme a mortellement blessé par balle un jeune homme de la tribu de Saint-Louis, en banlieue de Nouméa, lorsqu'une patrouille de quatre gendarmes a voulu "procéder au contrôle d'un fourgon dont la présence était signalée sur des faits délictueux commis au cours de la nuit", selon un communiqué du procureur de la République, Alexis Bouroz.


Lors de cette opération, le véhicule, qui s'est avéré être volé, conduit par la victime, s'est arrêté puis a engagé "une marche arrière à très vive allure en direction de l'un des gendarmes placé en appui, cherchant manifestement à le percuter", a ajouté le parquet.


Estimant la vie de son collègue en danger, le chef de patrouille, "un gendarme très expérimenté", selon les termes du procureur, a fait usage de son arme à une seule reprise. Le fourgon a fini sa course dans le fossé et une dizaine de personnes s'en sont échappées. Seules l'une d'elles, âgée de 18 ans, a pu être interpellée.


La victime était un évadé de la prison du Camp Est, recherché depuis juin 2015 pour ne pas avoir respecté une mesure de semi-liberté. Son casier judiciaire fait mention de 19 condamnations, notamment pour des faits de vols aggravés et violences avec arme.


En Nouvelle-Calédonie, "les gendarmes subissent le plus d'agressions avec armes, 62 en 2015, soit plus de 46% du total des agressions de gendarmes avec armes outre-mer", avait indiqué en juin l'ancienne ministre des Outre-mer George Pau-Langevin.


http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/30/cinq-gendarmes-ont-ete-blesses-par-arme-a-feu-dans-des-affrontements-nouvelle-caledonie/?utm_hp_ref=fr-faits-divers
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Païta - Chaude nuit à la Tamoa.

Message  Alain Vasseur le Lun 31 Oct 2016 - 3:51


  • Par Caroline Moureaux  Publié le 31/10/2016 à 10:02


En marge des tensions à Saint Louis, des incidents se sont aussi déroulés dans la soirée de ce dimanche 30 octobre à Païta.

C’est dans la soirée que des véhicules et des palettes en flammes ont été placés sur la RT1, à hauteur des Riz de Saint-Vincent.
Des individus cagoulés et armés ont été aperçus sur les lieux.
Durant plusieurs heures, des caillassages et des coups de feu ont émaillé la soirée.
La circulation a été bloquée une partie de la nuit.
Des échauffourées directement liées à la situation de Saint Louis selon Willy Gatuhau, le 1er adjoint au maire de Païta.


Les forces de l’ordre ont fini par dégager la chaussée avec des VBRG (véhicules blindés à roues de la gendarmerie).
Parmi les conséquences, l’avion à destination de Tokyo a décollé avec 2 h de retard.
A noter aussi le retour hier soir à la Tontouta de Thierry Lataste. Devant l’évolution de la situation, le Haut Commissaire de la République, qui était en route pour Paris pour préparer le comité des Signataires de cette semaine, a fait demi-tour alors qu’il se trouvait à Tokyo.


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/paita/chaude-nuit-tamoa-411383.html


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/actu-du-lundi-31-octobre-bref-411387.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Saint-Louis : la RP1 rouverte à la circulation.

Message  Alain Vasseur le Mar 1 Nov 2016 - 9:50


  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le 01/11/2016 à 19:34

La route a été rendue aux usagers en fin d’après midi ce mardi 1er novembre. Un soulagement pour tous ceux qui étaient bloqués de part et d’autre de la tribu de Saint-Louis depuis 3 jours.
Il était 15 40 ce mardi quand les premiers véhicules ont pu emprunter la Route Provinciale 1 après plusieurs jours de blocage et de tensions.
Du temps pour la négociation...les autorités civiles avaient prévenu ! Et il a fallu des heures de médiations et de palabres pour apaiser les jeunes de Saint Louis qui voulaient venger la mort de William Décoiré tué samedi par un gendarme.
Ce mardi soir la route provinciale est de nouveau ouverte à la circulation.

Deuil

C’est demain matin à 9h30 que sont prévues les obsèques de William Décoiré à la tribu de Saint Louis.
4 jours après sa mort, le corps du jeune homme a été rendu à sa famille cet après midi après la levée des barrages à St Louis.




http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/mont-dore/saint-louis-rp1-rouverte-circulation-411783.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle-Calédonie. La famille du jeune tué conteste la légitime défense.

Message  Alain Vasseur le Mar 1 Nov 2016 - 22:34

Un homme de 23 ans a été tué samedi en Nouvelle-Calédonie au cours d'un contrôle de gendarmerie. La famille de la victime a contesté ce mardi l'hypothèse de la légitime défense avancée par le parquet et entend porter plainte contre l'Etat.

Tôt samedi matin, un gendarme a fait usage de son arme en direction du conducteur d'un fourgon qui « roulait à très vive allure en direction de l'un de ses collègues placé en appui, cherchant manifestement à le percuter », selon les termes d'Alexis Bouroz, procureur de la République de Nouméa. 
Le parquet a également assuré que le gendarme à l'origine du tir, « très expérimenté », aurait agi « en état de légitime défense ». Cette thèse ressort d'une reconstitution organisée sur les lieux, des constatations et des premières auditions d'un suspect de 18 ans, passager du fourgon et interpellé au moment des faits, « qui a confirmé la version des gendarmes ».


Légitime défense contestée


Roch Wamytan, grand chef du district de Pont des Français, tribu de Saint-Louis, d'où est originaire la victime, ne croit absolument pas à cette version des faits. « Les témoins directs ont vu la scène se dérouler sous leurs yeux et disent que le gendarme n'était absolument pas en état de légitime défense », a-t-il affirmé. Roch Wamytan a ainsi annoncé que « des démarches allaient être entreprises afin de connaître la vérité en déposant plainte contre l'Etat ».

Mardi, la tension est redescendue d'un cran au Mont-Dore, après deux jours d'incidents entre les forces de l'ordre et des jeunes. La tribu de Saint-Louis est située sur le territoire de cette commune de la banlieue de Nouméa. Les barrages disposés sur la route longeant la tribu ont été levés, à la suite d'une médiation entre la famille, les responsables coutumiers, la mairie et le représentant de l'Etat.


Manuel Valls attendu le 7 novembre


« Ce travail va se poursuivre afin d'éviter de nouvelles crispations », a déclaré Eric Gay, maire du Mont-Dore, « intimement convaincu » que le recours à la force serait susceptible « d'entraîner des événements plus graves encore à l'échelle du territoire ».
Ces événements interviennent à quelques jours du comité des signataires de l'accord de Nouméa, qui doit se tenir le 7 novembre à Matignon sous l'égide de Manuel Valls. L'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, où aura lieu au plus tard en 2018 un référendum d'autodétermination, est le principal sujet de cette réunion, qui doit aussi aborder celui de l'insécurité.
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le parquet veut répondre aux « interrogations légitimes » de la famille de William Décoiré.

Message  Alain Vasseur le Mer 2 Nov 2016 - 8:57

Le parquet de Nouméa vient de diffuser un communiqué dans lequel il fait le point sur l’enquête des circonstances de la mort de William Decoiré. Il invite également les occupants de la fourgonnette conduite par William Décoirée à venir livrer leur version des faits dans le cadre de l’enquête.

Alexis Bouroz, procureur de la République de Nouméa, indique d’abord que « l’autopsie réalisée lundi 31 octobre matin a confirmé que William Decoiré a bien été victime d'un tir unique. Les experts établissent la parfaite compatibilité des déclarations des gendarmes avec leurs propres constatations. »

« L'enquête ne révèle pour le moment aucun autre élément nouveau. Les occupants du fourgon n'ont, en effet, pas tous encore pu être entendus. Ils sont toujours en fuite à ce jour. »

« Afin de ne pas compromettre les investigations et éviter d'éventuelles concertations, il apparaît que ces auditions doivent intervenir dans les meilleurs délais. »
« A l'issue de ces opérations, le parquet sera alors en mesure de répondre plus complètement aux légitimes interrogations de la famille du défunt ».

Entre les lignes, on comprend donc qu’il s’agit d’un appel aux occupants du fourgon conduit par William Décoiré, qui étaient une dizaine d’après le parquet. Ils sont ainsi invités à relater leur version des faits dans le cadre de l’enquête menée par la section de recherches de Nouméa (gendarmerie nationale).

La thèse de la légitime défense avancée samedi par le parquet de Nouméa est en effet remise en cause par la famille de la victime. C’est pour cette raison que Roch Wamytan, grand chef du district de Pont des Français, tribu de Saint-Louis, a annoncé son intention de déposer plainte afin de connaître « toute la vérité » sur cette affaire.


http://www.lnc.nc/breve/le-parquet-veut-repondre-aux-interrogations-legitimes-de-la-famille-de-william-decoire


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvelle-caledonie-bernard-cazeneuve-condamne-violences-plus-grande-fermete-412177.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Des nouvelles des gendarmes blessés à Saint-Louis.

Message  Alain Vasseur le Jeu 3 Nov 2016 - 9:44

Sur son compte Facebook, la gendarmerie nationale vient d’apporter des précisions sur l’état de santé des militaires blessés lors d’une intervention, dimanche matin à Saint-Louis, alors qu’ils s’apprêtaient à dégager un barrage sur la RP1. On apprend en sait un peu plus sur leurs blessures.


Les dix gendarmes (un officier et 9 sous officiers) sont en période de convalescence.


L’un d’eux a été « gravement blessé par un tir d'arme de grande chasse, la balle transperçant une partie du dos, quatre par les éclats de polycarbonate suite à un tir d'arme de grande chasse perforant l'habitacle d'un véhicule, un gendarme a reçu des plombs au visage, trois d’entre eux ont été atteints par des jets de pierre et un gendarme a subi un important traumatisme sonore.
 »


« La réactivité de leurs camardes et le soutien médical intégré ont permis d’éviter le pire, précise encore la gendarmerie. Les personnels les plus gravement touchés ont reçu le soutien direct (par téléphone) du ministre de l’intérieur et du directeur général de la gendarmerie dans les heures qui ont suivi leur engagement ».


http://www.lnc.nc/breve/des-nouvelles-des-gendarmes-blesses-a-saint-louis
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

""Saint-Louis : ça va chier !""

Message  Alain Vasseur le Sam 5 Nov 2016 - 9:41

Comme on pouvait le prévoir dès la semaine dernière, les objectifs des excités qui sèment le désordre autour de la tribu de St-Louis n’ont pas encore été atteints. Malgré les promesses et les engagements des autorités étatiques et coutumières, les voies de faits continuent. Les forces de gendarmerie se sont déployées et la circulation sur la RP1 est de nouveau bloquée.


Déjà ce vendredi soir, des coups de feu ont été signalés par des automobilistes sur la route du sud, mais ce dimanche, les caillassages ont repris de plus belle de sorte que la gendarmerie a été dans l’obligation de bloquer la circulation sur la RP1 vers 16h30 au niveau de la Coulée et du quartier de St-Michel. Deux groupements blindés de la gendarmerie mobile supplémentaires sont actuellement en route vers la zone et aucune annonce de réouverture de la voie n’est pour l’heure envisagée.

En plein comité des signataires

La situation n’est pas anodine, alors que les individus responsables de nouveaux actes de délinquance se mettaient à l’œuvre, l’ensemble des responsables politiques et institutionnels du territoire étaient en réunion place Beauvau, pour évoquer avec les services du ministre de l’intérieur le problème de la délinquance en Nouvelle-Calédonie et notamment celui de Saint-Louis. De fait : nos décideurs sont tous à Paris et aucun d’entre eux n’est là pour gérer ou même suivre sur le terrain la situation. Une coïncidence qui n’en est certainement pas une car si l’objectif des « émeutiers » est non pas sociétale mais politique, alors ce week-end est bien le pire moment pour les autorités pour faire face à une autre flambée de violence au Mont-Dore Sud.

Wamytan, l’indécent


Alors que William Décoiré vient d’être mis en terre, qu’une enquête est menée sur les circonstances de sa mort et que les autorités coutumières expliquaient « contrôler » la route ce jeudi, et alors que la situation semblait s’apaiser, une question est sur toutes les lèvres : que veulent ces jeunes paumés et violents sinon l’affrontement pur et dur ? Car, mis à part Roch Wamytan qui semble vouloir profiter des évènements actuels, aucun autre responsable indépendantiste ne s’est déclaré publiquement sur les faits entourant Saint-Louis. Or, le président du groupe UC-FLNKS au congrès a été clair lors de ces différentes interventions médiatiques : en sus de porter plainte contre l’Etat, il réclame pour lui et sa tribu des « moyens financiers » aux institutions pour être à même de « gérer » le problème de Saint-Louis. Dans le même temps, son mouvement politique et la mouvance indépendantiste radicale exige l’inscription d’office de tous les kanaks sur la liste référendaire. Une demande qui sera – n’en doutons pas – relayée par Roch Wamytan à Paris auprès du Gouvernement national. Celui-ci ne brillant pas particulièrement par son courage, force est de constater que Manuel Valls pourrait être tenté de céder à la pression et ainsi de lâcher sur tous les plans.

Un conflit fait pour durer ?


Durant cette semaine, les services de l’Etat ont tenté de suivre et de surveiller les faits et gestes des quelques dizaines d’individus souhaitant en découdre avec les riverains ou les forces de l’ordre. Il s’avère qu’un nombre important de vols de véhicules ont été commis ces derniers jours et que des stocks d’essence ont été signalés, certainement en prévision de nouveaux blocages. Ainsi, ceux-là même qui disaient publiquement vouloir uniquement « rechercher la vérité » suite aux évènements de la semaine passée, préparaient dans le même temps de nouveaux affrontements. Et cela au nez et à la barbe de tous.

De son côté, le Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie invite les usagers à éviter la zone, afin de permettre aux forces de l’ordre d’accomplir leur mission…

avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle-Calédonie: 53 policiers et gendarmes envoyés en renfort à partir de Février !

Message  Alain Vasseur le Sam 5 Nov 2016 - 14:52

Le gouvernement a annoncé samedi que 53 policiers et gendarmes seraient envoyés en Nouvelle-Calédonie en renfort à partir de février, et que des moyens supplémentaires seraient déployés face à l’insécurité sur le Caillou. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, aux côtés des ministres de la Justice Jean-Jacques Urvoas et des Outre-mer Ericka Bareigts, a reçu dans la matinée à Beauvau des élus indépendantistes et non indépendantistes de l’île, après les violences du week-end dernier.


Six gendarmes ont été blessés dimanche sur la commune du Mont-Dore (banlieue de Nouméa) lors d’affrontements consécutifs à la mort la veille d’un jeune homme lors d’un contrôle routier qui a mal tourné. L’insécurité est un sujet récurrent de préoccupation.


[ltr]
View image on Twitter
[/ltr]


 Follow
Ministère Intérieur 

✔@Place_Beauvau
[ltr][Communiqué] @BCazeneuve@JJUrvoas et @ebareigtsannoncent des mesures pour la sécurité en Nouvelle-Calédonie[/ltr]




12:16 PM - 5 Nov 2016





Une brigade de prévention de la délinquance juvénile créée



Les ministres ont annoncé samedi que « dès février 2017, 53 policiers et gendarmes viendront renforcer la direction de la sécurité publique et le commandement de la gendarmerie de Nouvelle-Calédonie, et cet effort sera poursuivi », selon un communiqué. De plus, comme souhaité par certains élus, « une brigade de prévention de la délinquance juvénile est créée au sein de la gendarmerie, pour soutenir les actions locales de prévention et de lutte contre les addictions et accompagner la jeunesse calédonienne ». Et « pour rehausser le niveau de protection des forces de l’ordre, les gendarmes et les policiers seront équipés d’un matériel de protection renforcé, et les prochains véhicules livrés seront équipés de dispositifs spécifiques ».


Ces mesures découlent notamment des préconisations d’un rapport de la mission de l’Inspection générale de la police et de la gendarmerie, menée durant l’été sur le territoire sur la question de l’insécurité. M. Urvoas se rendra en Nouvelle-Calédonie en décembre, Mme Bareigts en février « pour finaliser avec tous les responsables le plan de prévention de la délinquance », et M. Cazeneuve en février également pour l’arrivée des nouveaux effectifs, a-t-il aussi été annoncé.


Délinquance et insécurité seront évoquées lundi



« Face aux violences inacceptables qui ont été perpétrées dans l’île le week-end dernier, les ministres ont renouvelé aux élus calédoniens l’engagement total de l’Etat, et aux forces de l’ordre leur entier soutien », ajoute le communiqué. Encore ce samedi, la circulation a dû être coupée dans l’après-midi sur une route provinciale au niveau de la traversée de la tribu de Saint-Louis (commune du Mont-Dore), en raison de « jets de pierre sur des véhicules », selon un communiqué du haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie, qui invitait les usagers à éviter la zone pour « permettre aux forces de l’ordre d’accomplir leur mission ».

En Nouvelle-Calédonie, les gendarmes ont subi 62 agressions avec armes en 2015, soit plus de 46 % du total des agressions de gendarmes avec armes outre-mer. Délinquance et insécurité seront également évoquées lundi avec Manuel Valls au Comité des signataires de l’accord de Nouméa (1998), qui organise la décolonisation par étapes de l’île.


http://www.20minutes.fr/societe/1955411-20161105-nouvelle-caledonie-53-policiers-gendarmes-envoyes-renfort



http://la1ere.francetvinfo.fr/renforts-policiers-fevrier-2017-nouvelle-caledonie-413821.html



http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/11/05/L-insecurite-du-Caillou-preoccupe-le-gouvernement-2892165
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Insécurité en Nouvelle-Calédonie: "Ce type de drame peut survenir à nouveau".

Message  Alain Vasseur le Lun 7 Nov 2016 - 14:29

Le Premier ministre est revenu sur les circonstances d'un contrôle routier qui a mal tourné fin octobre et au cours duquel un jeune-homme de 23 ans a été tué. Il a aussi jugé que "rien ne peut excuser le guet-apens qui a suivi".

Manuel Valls a jugé lundi, en ouverture du comité des signataires des accords de Nouméa à Matignon, que les violences qui ont eu lieu récemment en Nouvelle-Calédonie pouvaient "survenir à nouveau", tout en assurant que L'Etat continuerait à être "garant de l'ordre public".

Un jeune homme de 23 ans a été tué par un gendarme dans un contrôle routier qui a mal tourné fin octobre sur la commune du Mont-Dore (banlieue de Nouméa), le parquet évoquant la légitime défense. Le lendemain, six gendarmes ont été blessés dans des affrontements, et la circulation est restée impossible plusieurs jours sur la route longeant la tribu de Saint-Louis d'où était originaire la victime.


"Rien ne peut excuser le guet-apens qui s'en est suivi"

"La mort d'un jeune de 23 ans est toujours une tragédie. Quel que soit son parcours délinquant et le caractère de légitime défense de la riposte armée qui l'a atteint", a déclaré lundi le Premier ministre, faisant état de sa  compassion" pour la famille du jeune homme. 


"Mais rien ne peut excuser le guet-apens qui s'en est suivi", a-t-il ajouté, jugeant "intolérable" que des gendarmes aient été blessés "par des tirs à balles réelles". "Ce type de drame peut survenir à nouveau. Même si nous faisons tout pour l'éviter, nous pressentons bien que l'avenir comportera son lot d'aléas, de risques", a-t-il reconnu. 

53 policiers et gendarmes vont arriver en renfort

"L'Etat continuera à assumer sans relâche sa mission de garant de l'ordre public en Nouvelle-Calédonie comme sur tout le territoire national", a insisté le Premier ministre, qui a reconnu que "ces deux dernières années, la situation en Nouvelle-Calédonie s'est dégradée dans le domaine de la sécurité." 

"Oui, il faut renforcer la présence de sécurité et faire reculer les phénomènes délinquants. Oui, il faut aussi faire un effort renouvelé en direction des jeunes, mettre en place une meilleure coordination de l'action préventive ; les dispositifs existants sont, il faut le dire, perfectibles", a-t-il admis.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé samedi que 53 policiers et gendarmes seraient envoyés en Nouvelle-Calédonie en renfort à partir de février, et que des moyens supplémentaires seraient déployés face à l'insécurité sur le Caillou. 

"Le garde des Sceaux travaille sur d'autres mesures, qu'il annoncera à l'occasion de son déplacement, à la fin de l'année", a ajouté Manuel Valls.



http://www.bfmtv.com/politique/insecurite-en-nouvelle-caledonie-ce-type-de-drame-peut-survenir-a-nouveau-previent-valls-1056686.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

A Saint-Louis, la RP1 est de nouveau bloquée.

Message  Alain Vasseur le Dim 13 Nov 2016 - 3:32

P. Ch. avec J.-A. G.-L.
Crée le 13.11.2016 à 09h37
Mis à jour le 13.11.2016 à 13h02


[13h05]
Lors d'une réunion qui s’est tenue ce matin au haut-commissariat entre les différentes autorités (haussaire, président du gouvernement, de la province Sud, maire du Mont-Dore, gendarmerie), le vice-recteur, Jean-Charles Ringard-Flament, a annoncé l'ouverture d'un centre d'examen pour le baccalauréat au collège de Plum pour les élèves bloqués dans le sud de la commune du Mont-Dore, de Yaté et de l'île Ouen.
 
[12h35]
Le président du syndicat des infirmiers de Nouvelle-Calédonie annonce dans un communiqué que, suite au blocage de la RP1 au niveau de la tribu de Saint-Louis, un numéro a été mis en service (le 94 75 81) « afin de permettre la continuité des soins infirmiers pour les habitants bloqués à La Coulée ».
 
[9h30]
La RP1 est de nouveau bloquée depuis cette nuit, aux alentours de 3 heures du matin suite à des incidents dont la teneur n’a pour l’instant pas été confirmée par les autorités. Ces dernières sont actuellement à pied d’œuvre sur place, entre les différents points bloquant. Il y a quinze jours, la RP1 était restée bloquée plusieurs jours après le décès de William Décoiré au cours d'un contrôle de gendarmerie qui avait mal tourné.


La circulation est actuellement complètement interrompue. Un barrage filtrant a été mis en place par les gendarmes au niveau du rond-point de Boulari. Au niveau du croisement de Thabor, ils bloquent cette fois-ci complètement l’accès à la RP1. Sur place, notre journaliste a pu constater la présence d’une quinzaine de voitures.


Toujours sur place, nous avons par ailleurs recueilli le témoignage d’un habitant indiquant avoir assisté, aux alentours de 7 heures, à un mouvement de plusieurs véhicules de gendarmerie au niveau de Saint-Louis, ce mouvement s’accompagnant de tirs de bombes lacrymogènes. Cette séquence aurait duré, toujours d’après ce témoin, une quinzaine de minutes. L’opération bénéficiait du soutien aérien de l’hélicoptère de la Sag (section aérienne de gendarmerie). La nature de cette opération n’a pour l’heure pas été confirmée ni précisée.


Comme elle l’avait fait il y a quinze jours, lors des précédents blocages, la mairie du Mont-Dore a mis en place un numéro vert (05 15 16) et elle informe également via son profil Facebook. Un peu plus tôt dans la journée, les salles municipales ont été ouvertes pour accueillir les automobilistes.

L’inquiétude est vive pour les élèves qui doivent passer les examens du baccalauréat qui débutent demain et beaucoup d’habitants font déjà jouer la solidarité en proposant des solutions d’hébergement, notamment sur le compte Facebook Info route du Mont-Dore.


http://www.lnc.nc/breve/a-saint-louis-la-rp1-est-de-nouveau-bloquee
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Situation à Saint-Louis.

Message  Alain Vasseur le Lun 14 Nov 2016 - 3:14

L'actu en bref du lundi 14 novembre 2016

  • Charlotte Mestre (avec CM)
  • Publié le 14/11/2016 à 09:33


Les forces de l’ordre sont intervenues tôt ce matin pour tenter de dégager la route à St Louis. 4 véhicules blindés, 4 véhicules légers et un fourgon de la gendarmerie sont arrivés en renfort vers 5h30. 2 hélicoptères ont survolé la zone. On a entendu 6 explosions, des tirs de grenades selon la gendarmerie. L'intervention a duré 30 minutes, avant que les forces de l’ordre se replient côté Thabor.


Depuis hier tôt le matin, de nouvelles violences ont éclaté, provoquant de nouveau le blocage de la RP1 entre La Coulée et Thabor. 


Des faits condamnés sur notre antenne ce matin par le Haut-commissaire. Thierry Lataste était l’invité de la Matinale de Thierry Belmont. Il a confirmé que les gendarmes agissent au mieux et en préservant la sécurité de tous pour rouvrir la route dans les meilleurs délais. 


Conséquences de ces nouveaux blocages à Saint-Louis, les centres d’hébergement ont rouvert à Boulari et à la Briquetterie au Vallon Dore.  Le numéro vert de la Mairie du Mont-Dore, le 05 15 16 est en service 24 h sur 24.


La mairie a aussi remis en place des navettes maritimes destinées en priorité aux urgences médicales, aux passagers d’avions et aux candidats du Bac. 


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

L'escadron de gendarmerie mobile de Charnay-lès-Mâcon en renfort en Nouvelle-Calédonie.

Message  Alain Vasseur le Lun 14 Nov 2016 - 11:23

Suite aux derniers incidents qui se sont déroulés en Nouvelle-Calédonie et notamment à Saint-Louis près de Nouméa, le gouvernement a annoncé l'envoi de renfort sur le caillou.

parmi ceux-ci, des gendarmes mobiles. L'escadron implanté à Charnay-Lès-Mâcon a été placé réquisitionné alors même qu'il n'était pas en alerte. Les militaires doivent partir dans la journée pour rejoindre Paris puis Nouméa.

avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Des barrages levés en Nouvelle-Calédonie.

Message  Alain Vasseur le Lun 14 Nov 2016 - 16:42

La circulation a été rétablie aujourd'hui sur la route de Saint-Louis en Nouvelle-Calédonie, coupée depuis hier en raison de barrages, de jets des pierres et de tirs d'armes à feu par une poignée d'individus, ont indiqué les autorités.


Tôt lundi matin, les gendarmes sont intervenus avec des moyens lourds dont quatre VBRG (Véhicules blindés à roues de la gendarmerie) pour tenter de dégager la route, entravée depuis la veille par des carcasses de voitures brûlées et des troncs d'arbres. "Les véhicules ont été la cible de tirs d'armes de gros calibre et l'opération a dû être suspendue", a indiqué une porte-parole du haut-commissariat de la République (préfecture).


A la mi-journée, plusieurs dizaines d'habitants de cette tribu kanake située sur la commune du Mont-Dore, en périphérie de Nouméa, ont cependant pris le relais pour dégager la route. Devant la presse, ils ont dénoncé les exactions d'un tout petit groupe de jeunes. Dans l'organisation coutumière kanake, la tribu désigne une communauté, regroupant un ou plusieurs clans, et possédant des terres réservées aux peuples kanaks. Le terme de tribu sert également à désigner la zone d'habitations où ses membres vivent.


"Ils en ont marre. La mairie et les forces de l'ordre ont donné la main pour nettoyer la voie et du coup, les jeunes se sont retirés", a déclaré Eric Gay, maire du Mont-Dore. En fin d'après-midi, la circulation a été rétablie. "La gendarmerie nationale restera présente sur la zone et sera en capacité de réagir sans délai en cas de nouvel incident", a indiqué le haut-commissariat.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/14/97001-20161114FILWWW00094-des-barrages-leves-en-nouvelle-caledonie.php



http://www.domtomactu.com/2016/11/14/circulation-rouverte-sur-la-rp1/



http://www.lnc.nc/breve/maj-saint-louis-la-rp1-rouverte-a-la-circulation
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Nouvelle Calédonie - Saint- Louis : nouvelles tensions et nouveau blocage de la RP1.

Message  Alain Vasseur le Dim 27 Nov 2016 - 3:46

Saint- Louis  :  nouvelles tensions et nouveau blocage de la RP1


Mercredi après-midi, peu avant 15h, des caillassages et le dépôt de carcasses de voitures sur la route ont contraint les gendarmes à couper la circulation afin de sécuriser la voie. 

Elle a été rouverte peu avant 17 heures.
 
Un regain de violence très possiblement  lié au progrès de l’enquête. Selon nos information,  une perquisition au sein de la tribu a été effectuée en début de semaine mais aucune arrestation n'a eu lieu.

http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/actu-bref-ce-jeudi-24-novembre-419837.html



Houaïlou - Bilan des inondations .


A Houaïlou, les opérations de recherche des trois personnes disparues ont pris fin hier après-midi.
La décision a été prise en concertation avec les habitants des tribus de Gouareu et Ouakaya. Le bilan définitif est donc toujours de 5 morts, 3 disparus et 10 blessés.


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/actu-bref-du-samedi-26-novembre-2016-420579.html


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-nord/houailou/houailou-au-lendemain-du-drame-419633.html




Houaïlou - Deux morts par balle et six blessés.


http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-nord/houailou/houailou-le-tireur-mis-en-examen-400539.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Tirs sur des gendarmes à Saint-Louis : cinq personnes en détention provisoire.

Message  Alain Vasseur le Lun 5 Déc 2016 - 2:05

Crée le 05.12.2016 à 11h28
Mis à jour le 05.12.2016 à 11h51


On en sait un peu plus sur l'enquête de la gendarmerie concernant les événements de ces dernières semaines à Saint-Louis.


« À l'issue de diverses opérations difficiles menées à Saint-Louis et Canala, plusieurs mis en cause ont été interpellés pour des tirs sur les forces de l'ordre, des barrages et/ou des vols aggravés », explique, dans un communiqué, le procureur de la République, Alexis Bouroz.


Ainsi, cinq personnes, dont deux mineurs, ont été placées en détention provisoire. Trois ont été placés au Camp-Est ce week-end. Deux personnes, dont un mineur, ont enfin été placées sous contrôle judiciaire.


Concernant l'enquête portant sur la mort de William Decoiré, tué à La Coulée par un gendarme « en état de légitime défense », selon le parquet, « trois personnes qui l'accompagnaient dans le véhicule volé la nuit des faits ont pu être entendues. Si l'une d'elles met en cause les militaires de la gendarmerie, les deux autres confirment en revanche la version de ces derniers. L'enquête se poursuit afin d'entendre les derniers passagers qui refusent jusqu'à présent de se présenter », détaille le procureur de la République.


http://www.lnc.nc/breve/tirs-sur-des-gendarmes-a-saint-louis-cinq-personnes-en-detention-provisoire
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Jeune tué par un gendarme en Nouvelle-Calédonie: légitime défense retenue par le parquet.

Message  Alain Vasseur le Mar 3 Jan 2017 - 15:10

Après la mort d'un jeune de 23 ans, tué par un gendarme en octobre en Nouvelle-Calédonie, le parquet de Nouméa a décidé de retenir la légitime défense. Ces événements avaient déclenché des vagues de violences sur l'île.



Le parquet de Nouméa a conclu à la légitime défense dans l'enquête préliminaire sur la mort d'un jeune de 23 ans tué fin octobre par un gendarme lors d'un contrôle, a annoncé mardi le procureur de la République.  
    
Evadé de prison, condamné à 19 reprises notamment pour vols aggravés et violences avec arme, William Decoiré avait été tué le 29 octobre au Mont-Dore (périphérie de Nouméa) par un tir de gendarme alors qu'il tentait de foncer sur un autre gendarme au volant d'une camionnette, dans laquelle se trouvaient une dizaine de personnes.

"Les éléments recueillis, en particulier les auditions récentes des passagers du fourgon volé, ne remettent pas en cause la réalité de la légitime défense ressortant des déclarations des militaires de la gendarmerie, des constatations et de la reconstitution", a indiqué dans un communiqué le procureur de la République, Alexis Bouroz.
    

Vague de violences

Le jeune homme, touché au thorax, "présentait une alcoolémie importante, outre les traces d'une consommation de cannabis", a également indiqué Alexis Bouroz.
    
Ce dernier a reçu mardi Line Decoiré, la mère de la victime, qui a porté plainte contre X pour homicide volontaire, et son avocat "pour expliquer les motifs du classement sans suite"+. Mme Decoiré a désormais la possibilité de déposer "une plainte avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d'instruction", a précisé le parquet.

La mort de William Decoiré avait déclenché jusqu'en décembre une vague de violences sur le territoire de la tribu de St-Louis (commune du Mont-Dore), au cours de laquelle une douzaine de gendarmes avaient été blessés: jets de pierre, entrave à la circulation, tirs sur les véhicules et les militaires.
Les tensions avaient pris fin après l'interpellation et l'incarcération d'un des meneurs, puis le meurtre d'un autre, Ramon Noraro, au sein de la tribu le 19 décembre lors d'un règlement de compte.


http://www.bfmtv.com/societe/jeune-tue-par-un-gendarme-en-nouvelle-caledonie-legitime-defense-retenue-par-le-parquet-1077152.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum