Défense - Le Drian superstar, quid de l'après-2017 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Défense - Le Drian superstar, quid de l'après-2017 ?

Message  Alain Vasseur le Dim 6 Nov 2016 - 18:42

"""Même si son bilan intérieur laisse sceptiques des techniciens du budget comme François Cornut- Gentille (un cas assez isolé néanmoins au Parlement), le ministre de la Défense jouit d'une popularité assez importante dans les armées, et encore plus chez les industriels de la Défense. On le sait, son bilan export est exceptionnel, même si sa capacité à créer du lien avec ses homologues, et parfois des chefs d'état, n'a pas permis d'aboutir partout, du fait d'alternances politiques qu'il n'a évidemment pas décidées (Donas/Liban, Pologne) ou d'erreurs de positionnement de l'industrie (Singapour).

Ce matin, au Grand RDV, il a confirmé qu'il restera à sa place jusqu'aux présidentielles si on lui fait l'honneur de l'y laisser (sic).

Mais au-delà, que fera-t-il, alors qu'il a déjà failli rendre son poste de ministre pour la présidence de la région Bretagne ?


Il l'a redit au trio de journalistes qui l'interrogeait ce matin, il est une "tombe", et donc ne commente pas les erreurs du président. Pas plus qu'il ne livre ses intentions pour l'après-mai 2017 (même s'il reconnaît que le Premier Ministre sera le mieux placé pour représenter la gauche, si le Président ne se présente pas).


D'autres le font à sa place. Plusieurs poids lourds, pas tous très loin de lui, croient à sa capacité à pouvoir être ministre de la défense d'un président de droite (1). Un schéma qui a les faveurs de vrais orienteurs de courant, à droite, notamment au Sénat, mais aussi, et encore plus évidemment, dans l'industrie de défense où l'on trouve les plus ardents défenseurs de cette option, qui trouble également quelques uns des candidats à la primaire. On le sait, cette industrie de défense est très attentive au débat politique pré-électoral, et pour l'instant, le seul à pouvoir tenir le poste est l'actuel titulaire. Ce qui démontre aussi le volume de travail et de conviction qui reste à mener pour ceux qui guigneraient... la confiance de ces industriels.""""



http://lemamouth.blogspot.fr/2016/11/le-drian-superstar-quid-de-lapres-2017.html


http://www.breizh-info.com/2016/09/03/48837/juppe-drian-hollande-ayrault-presidentielle
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Défense : Les deux faces du bilan de Le Drian.

Message  Alain Vasseur le Sam 22 Avr 2017 - 16:05

Respecté par l’opposition, applaudi par les industriels, le ministre de la défense a toutefois un bilan nuancé : experts et militaires décrivent un scénario d’usure inédit des armées.
LE MONDE | 21.04.2017 à 12h29 • Mis à jour le 22.04.2017 à 09h22 | Par Nathalie Guibert

Finalement, il lui a préconisé de garder cette cravate noire rayée blanche. Tant pis si son ministre apparaissait toujours avec la même sur les photos, a pensé, en cet été 2012, Sacha Mandel, le conseiller en communication du tout nouveau ministre de la défense. Avec cet accessoire d’une austère banalité, l’on finirait par repérer Jean-Yves Le Drian, inconnu des Français hors de la Bretagne, son fief.


Pour installer dans l’opinion l’ancien professeur d’histoire devenu ministre, le spin doctor vise l’essentiel : il faut vendre aux médias un atout maître du président François Hollande. Car « personne ne connaît Le Drian, et personne ne sait à quoi sert un ministre de la défense » dans la Ve République, qui fait du seul chef de l’Etat le chef des armées.


Cinq ans plus tard, l’armée française combat partout dans le monde et Le Drian s’est fait un nom. Devenu « le glaive du président », selon le journaliste Hubert Coudurier, qui lui consacre une biographie (Plon, 2017), il semblait même, avant l’élection présidentielle, le seul potentiel survivant de la mandature, ministre putatif d’Emmanuel Macron si celui-ci devenait l’hôte de l’Elysée.


L’opposition de droite a appris à respecter le compagnon de route du Parti socialiste. Les généraux, le chef d’état-major Pierre de Villiers en tête, louent un patron qui a défendu avec opiniâtreté les armées. Pour l’industriel Serge Dassault, il est « le meilleur ministre de la défense qu’on ait jamais eu ».


Au-delà des frontières, mieux encore : les chefs d’Etat du Golfe et d’Afrique parlent au président français à travers lui, et l’embrassent. « Les militaires français ont de la chance d’avoir un dirigeant aussi déterminé que Jean-Yves Le Drian », a aussi salué, en janvier 2016, son homologue à Washington, Ashton Carter. Ce précieux allié américain permettra à la France de partager la vente de douze sous-marins à l’Australie, un contrat historique...

L’accès à la totalité de l’article est protégé

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2017/04/21/les-deux-faces-du-bilan-de-le-drian_5115023_3210.html#miVirqutTo9BSDDC.99
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

La succession de JYLD... mais pas que (suite)....

Message  Alain Vasseur le Jeu 4 Mai 2017 - 19:09

jeudi 4 mai 2017


Pour l'instant, ni Emmanel Macron (qui ne communique pas sur les membres de son futur .....

Plus d'infos »

http://lemamouth.blogspot.fr/2017/05/la-succession-de-jyld-mais-pas-que-suite.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

L'adieu aux armes, finalement ?

Message  Alain Vasseur le Jeu 11 Mai 2017 - 0:44

avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Il quitte. Finalement. (actualisé).

Message  Alain Vasseur le Jeu 11 Mai 2017 - 15:12

jeudi 11 mai 2017.


Sauf un incroyable sens de la mise en scène, Jean-Yves Le Drian a mis un terme final ce matin, au 


Plus d'infos »


http://lemamouth.blogspot.fr/2017/05/il-quitte-finalement.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Jean-Yves Le Drian, en bonne passe pour rester au gouvernement ???

Message  Alain Vasseur le Lun 15 Mai 2017 - 2:06

Ministre de la Défense sous le quinquennat de François Hollande, le président de la région Bretagne pourrait conserver un place dans le prochain gouvernement, selon le JDD…


  • Publié le 14.05.2017 à 10:44
  • Mis à jour le 14.05.2017 à 11:21


Il avait déjà affiché un soutien à Emmanuel Macron dans cette campagne présidentielle, bien plus fort que celui apporté par des amis socialistes. Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne et ministre de la Défense sous le quinquennat de François Hollande, pourrait rempiler sous l’ère Macron, croit savoir le JDD.

Tout dépendra du profil du prochain Premier ministre


Tout dépendra de l’identité et du profil politique du Premier ministre.  «Si le nouveau chef du gouvernement correspond à une provocation, il ne restera pas», commente un proche de Jean-Yves Le Drian dans les colonnes de l’hebdomadaire......

Cliquez [ICI]


http://www.20minutes.fr/politique/2067559-20170514-jean-yves-drian-bonne-passe-rester-gouvernement


http://www.lejdd.fr/politique/le-drian-bien-parti-pour-rester-au-gouvernement-3329237



Jean-Yves Le Drian, le Premier ministrable réticent
http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/05/15/l-adieu-aux-armes-du-soldat-le-drian-18086.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Dans les coulisses de l'éviction de Jean-Yves Le Drian du ministère de la Défense.

Message  Alain Vasseur le Sam 20 Mai 2017 - 1:31

08h15, le 19 mai 2017, modifié à 08h22, le 19 mai 2017


De nombreux observateurs politiques s'attendaient à ce que Jean-Yves Le Drian conserve son portefeuille dans le gouvernement d'Emmanuel Macron. Ça n'a pas été le cas…



L'ENQUÊTE DU 8H


C’était l’une des surprises de ce gouvernement : tout le monde pensait que Jean-Yves Le Drian allait rester maître de son ministère de la Défense. C'est d'ailleurs ce que souhaitait l'intéressé. Pourtant, il a finalement dû lâcher l’hôtel de Brienne, au profit de Sylvie Goulard.


Deux hommes (beaucoup) trop influents à la Défense. Si Jean-Yves Le Drian a été écarté, c'est avant tout parce qu’il était trop puissant. Le Breton était carrément devenu un Etat dans l’Etat, et Emmanuel Macron était aux premières loges pour le constater lorsqu'il était à Bercy. Tout comme son directeur de cabinet de l’époque, Alexis Kohler, aujourd’hui Secrétaire général de l’Élysée. Celui-ci a joué un rôle crucial dans l’exfiltration de Jean-Yves Le Drian vers le Quai d’Orsay. Il se souvenait parfaitement d’un autre homme de l’ombre : Cédric Lewandovski, le directeur de cabinet de Jean-Yves Le Drian à la Défense. Il faut dire qu'Alexis Kohler a maintes fois été témoin des techniques de Lewandowski. Ce spécialiste de la lutte d’influence avait, à plusieurs reprises, cassé le bras des hommes de Bercy pour sauver les crédits militaires, en obtenant des arbitrages favorables directement à l’Élysée. Pas question, ni pour Emmanuel Macron, ni pour Alexis Kohler, de faire face à des situations similaires dans les cinq ans à venir. C'était un enjeu de pouvoir. Résultat : Jean-Yves Le Drian est nommé aux Affaires étrangères, et Cédric Lewandovski est complètement sorti du dispositif.


Un retour à la normale au ministère. La nouvelle ministre de la Défense, Sylvie Goulard, aura assurément moins de pouvoir qu’en avait Jean-Yves Le Drian. L'hôtel Brienne devrait regoûter à des pratiques classique : le ministre s’occupe de la gestion des armées, le chef de l’Etat prend les décisions stratégiques. Cette hiérarchie claire a toujours été établie ainsi, que ce soit sous Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac ou encore François Mitterrand. C’est le quinquennat de François Hollande qui, en réalité, a fait exception. Le président avait une telle confiance en son ami Le Drian qu’il avait presque fait acte de délégation de pouvoir à son endroit. La situation ne se reproduira pas avec Emmanuel Macron, qui compte bien endosser le costume de seul et unique chef des armées. Sylvie Goulard devra s’occuper de leur gestion, des effectifs, de la formation, du matériel, etc. La stratégie, elle, sera bien décidée à l'Élysée.


Un budget moins bien défendu ? Pour autant, ce retour à la normale dans la répartition des pouvoirs en matière militaire ne signifiera pas forcément que le budget du ministère sera moins bien défendu. Lors de sa campagne, le candidat d'En Marche! avait même promis de l'augmenter à hauteur de 2% du PIB. Mais il sera totalement libre dans ce domaine, puisque Sylvie Goulard a toujours été une adepte de la rigueur budgétaire. Elle considère par exemple que le fait que la France soit engagée dans des opérations extérieures ne peut pas être une raison pour ne pas respecter la règle des 3% de déficit budgétaire, exigée par l'UE.


http://www.europe1.fr/politique/dans-les-coulisses-de-leviction-de-jean-yves-le-drian-du-ministere-de-la-defense-3335171



Europe de la défense, Syrie : avec Le Drian et Goulard, quelle diplomatie pour la France ?

https://francais.rt.com/opinions/38563-europe-defense-syrie-avec-drian-goulard-quelle-diplomatie-pour-france
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum