Essonne - Viry-Châtillon - Agression de policiers dans l'Essonne : onze suspects interpellés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Essonne - Viry-Châtillon - Agression de policiers dans l'Essonne : onze suspects interpellés.

Message  Alain Vasseur le Mar 17 Jan 2017 - 10:15

Onze personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'attaque de policiers début octobre à Viry-Châtillon lors d'une opération de police ce matin, notamment dans le quartier de la Grande Borne, dans l'Essonne. Vers 06h00, les policiers "ont procédé à l'interpellation et au placement en garde à vue de onze personnes âgées de 17 à 19 ans", a annoncé le parquet d'Evry dans un communiqué.


Neuf de ces interpellations se sont déroulées dans le quartier difficile de la Grande Borne à Grigny, ville voisine de Viry-Châtillon. Les deux autres, ont eu lieu à Etampes, dans le sud de l'Essonne, et dans une commune de Seine-et-Marne, précise le parquet. Deux interpellés sont mineurs. Ces arrestations doivent permettre "d'entendre et de confronter des personnes, dont certaines sont susceptibles d'avoir participé aux faits", ajoute le parquet.


Dans le cadre de l'enquête sur cette attaque qui avait fait deux blessés graves et deux blessés légers, et déclenché une vaste grogne policière, un adolescent de 17 ans, soupçonné d'avoir participé à la confection des cocktails Molotov utilisés lors de l'agression, a déjà été mis en examen et écroué début décembre, avant d'être remis en liberté.


Un second mineur âgé de 15 ans, soupçonné aussi d'avoir participé à la fabrication des engins incendiaires, avait été placé sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre la mise en examen et l'état de simple témoin.


Les policiers veillaient sur une caméra installée près d'un feu rouge connu pour ses vols avec violences sur des automobilistes, en lisière de la Grande Borne, une cité difficile à cheval sur les communes de Viry-Châtillon et Grigny.


Deux policiers ont été très grièvement brûlés et les deux autres policiers ont été plus légèrement touchés. Cette agression avait déclenché un mouvement de fronde, inédit par son ampleur, chez les policiers qui s'étaient rassemblés un peu partout en France pour dénoncer les agressions dont ils étaient victimes.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/01/17/97001-20170117FILWWW00073-agression-de-policiers-dans-l-essonne-onze-suspects-interpelles.php



http://www.bfmtv.com/police-justice/attaque-de-policiers-a-viry-chatillon-11-interpellations-1083504.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

"C'est bien que justice soit faite" : l'un des policiers agressés à Viry-Châtillon réagit aux arrestations.

Message  Alain Vasseur le Mar 17 Jan 2017 - 12:23

"Il ne fallait pas que ça reste impuni". Ce mardi 17 janvier, Sébastien est soulagé. Ce brigadier faisait partie des quatre policiers blessés début octobre dernier à coup de cocktails Molotov, près de la cité de la Grande Borne à Viry-Châtillon. 

L'agression, qui avait choqué le pays, avait été à l'origine d'une large grogne policière et de mouvements partout en France. Le 8 octobre 2016, une quinzaine de personnes avait incendié deux voitures de police, occupées par 4 agents en mission de surveillance. Deux en étaient sortis grièvement brûlés, les deux autres plus légèrement touchés. 

Ce mardi 17 janvier, 11 jeunes âgés de 17 à 19 ans ont été interpellés à l'aube dans la cité de la Grande Borne, ainsi qu'à Étampes, une commune de l'Essonne. Ces arrestations doivent permettre "d'entendre et de confronter des personnes, dont certains sont susceptibles d'avoir participé aux faits", explique le parquet d'Évry. 

"C'est bien que justice soit faite, pour tourner la page", estime Sébastien, joint par RTL. Même si lui s'est remis physiquement, "il y a des petites choses qui rappellent (l'agression, ndlr), les séquelles qu'on a sur les mains, des choses comme ça". Brûlé aux jambes et aux mains, il a été arrêté pendant trois mois. Il vient tout juste de reprendre le travail dans un autre commissariat, en Charentes-Maritime. 

Satisfait de voir l'enquête aboutir, Sébastien estime que "le principal est d'avoir réussi à passer ça, à dormir correctement. Maintenant on essaye de reprendre le travail, on ne va pas s'arrêter à ça." 



http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/il-ne-fallait-pas-que-ca-reste-impuni-policiers-agresse-viry-chatillon-reagit-7786781757
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Sept jeunes déférés pour l'attaque de policiers à Viry-Châtillon.

Message  Alain Vasseur le Ven 20 Jan 2017 - 17:11

Publié le 20/01/2017 à 12h02


PARIS (Reuters) - Sept jeunes âgés de 16 à 20 ans ont été déférés vendredi devant la justice dans le cadre de l'enquête sur l'agression de policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en octobre, qui avait déclenché un mouvement de colère des forces de l'ordre, a annoncé le procureur d'Evry.

Ils seront mis en examen pour tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique, en bande organisée, a indiqué Eric Lallement lors d'un point de presse.
"Tous sont mis en cause pour avoir directement participé à l'agression violente contre les policiers", a-t-il précisé.

Douze personnes avaient été interpellées mardi et mercredi essentiellement dans le quartier de la Grande-Borne, à Grigny, une commune jouxtant Viry-Châtillon, mais cinq ont été relâchées depuis.

Les suspects, originaires du même quartier, et certains membres d'une même bande, ont "voulu mettre fin à la surveillance renforcée, par les forces de l'ordre, du quartier de la Grande Borne à la suite de la mise en place d'une caméra de vidéosurveillance", a souligné Eric Lallement.

Lors de leur garde à vue, six suspects ont nié toute participation aux faits et le septième a reconnu être présent mais avoir seulement jeté des cailloux sur les services de police.

L'un d'eux a déjà été condamné par un tribunal pour enfants et deux autres sont mis en examen sous contrôle judiciaire dans le cadre d'affaires distinctes.
En décembre, un jeune de 17 ans avait déjà été mis en examen pour complicité de tentative de meurtres sur personne dépositaire de l'autorité publique et un second mineur, âgé de 15 ans, placé sous le statut de témoin assisté.

Le procureur d'Evry a souligné la complexité de l'enquête dans un "contexte difficile où les personnes refusent de témoigner".

Les enquêteurs ont procédé à des écoutes téléphoniques, mené des opérations de porte à porte dans le quartier, et entendu une quarantaine de témoins.

La fronde suscitée par l'agression au cocktail Molotov de quatre policiers, dont deux ont été blessés grièvement, avait pris en octobre une forme inédite, des policiers manifestant plusieurs jours de suite hors de tout cadre syndical.
http://www.boursier.com/actualites/reuters/sept-jeunes-deferes-pour-l-attaque-de-policiers-a-viry-chatillon-199511.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Policiers brûlés à Viry-Châtillon : 7 jeunes mis en examen et écroués.

Message  Alain Vasseur le Ven 20 Jan 2017 - 22:12

Interpellés mardi, ces hommes étaient présentés au juge ce vendredi matin. Ils sont soupçonnés d'avoir «directement participé» aux faits.


Mis en examen pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique commise en bande organisée avec à la clé un procès aux assises, ils encourent une peine de prison à perpétuité. Vendredi matin, sept jeunes, tous originaires du quartier de la Grande Borne à Grigny, ont été déférés et placés en détention provisoire dans l’enquête concernant l’agression le 8 octobre dernier de quatre policiers à Viry-Châtillon.
 
Ce jour-là, une quinzaine d’individus encagoulés, armés de battes de base-ball et de cocktail Molotov, s’en étaient pris à quatre policiers chargés de surveiller une caméra de vidéosurveillance en face de la cité. Cette caméra, qui gêne les trafics de certains et notamment de ceux qui attaquaient des automobilistes à ce carrefour pour les voler, avait fait l’objet de plusieurs destructions et tentatives de destructions. Les assaillants avaient brisé les vitres des deux véhicules de police, jeté des cocktails Molotov dans l’une des voitures et bloqué les portières pour empêcher les fonctionnaires de sortir. Deux policiers avaient été très grièvement brûlés aux mains et au visage.

Ce vendredi, le procureur de la République d’Évry, Eric Lallement, a salué le travail des enquêteurs de la sûreté départementale (SD) qui a abouti à 11 interpellations mardi et à une autre mercredi. Cinq jeunes ont été remis en liberté à l’issue de leurs garde à vue mercredi soir et jeudi matin. Sur les sept restants, six nient les faits, et un reconnaît avoir été sur les lieux et avoir jeté des pierres.
  

« Les investigations se poursuivent pour tous les identifier »


Quatre des mis en cause étaient mineurs au moment des faits, l’un a eu depuis ses 18 ans. Les trois autres sont majeurs. Deux d’entre eux sont déjà poursuivis pour avoir participé à une tentative d’assassinat commise en septembre 2015 à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne). Ils auraient violemment tabassé un lycéen, tombé dans le coma, du quartier rival des Pyramides à Evry. « Les investigations se poursuivent, a rappelé le procureur, pour tous les identifier. Notre détermination reste forte. »
 
Cette enquête a mobilisé pendant quatre mois 14 enquêteurs de la SD. Tout le service a participé à la vague d’interpellations et de perquisitions de mardi dernier avec l’aide de CRS et d’équipages d’ordre public. « Des centaines de personnes ont été interrogées en porte à porte dans le quartier, une quarantaine de témoins ont été auditionnés et il a été procédé à des écoutes téléphoniques. 900 procès-verbaux ont été rédigés et remis aux magistrats instructeurs », a détaillé Eric Lallement.
 
« Aujourd’hui nous avons avant tout une grosse pensée pour nos collègues blessés, commente Claude Carillo du syndicat de police Alliance. Il faut saluer le travail des enquêteurs et espérer maintenant des sanctions fortes de la justice. Pour mettre un terme à ce type de violences. »
 
  leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/faits-divers/policiers-brules-a-viry-chatillon-9-des-12-interpelles-deferes-ce-vendredi-matin-20-01-2017-6594294.php

avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Policiers attaqués à Viry-Châtillon: 6 nouvelles arrestations.

Message  Alain Vasseur le Lun 6 Fév 2017 - 8:45

Six personnes ont été interpellées ce lundi matin dans le cadre de l'enquête sur les policiers attaqués au cocktail Molotov à Viry-Châtillon, le 8 octobre dernier, selon notre consœur d'iTélé.


Les arrestations ont eu lieu dans le quartier sensible de la Grande Borgne, à Grigny, limitrophe de Viry-Châtillon.

Déjà 7 mis en examen

En janvier, sept suspects avaient été mis en examen pour "tentative de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique, commise en bande organisée". Ils avaient été écroués.
http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2017/02/06/policiers-attaques-a-viry-chatillon-6-nouvelles-arrestations
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Policiers attaqués à Viry-Châtillon en octobre : six nouveaux suspects incarcérés.

Message  Alain Vasseur le Ven 10 Fév 2017 - 22:29

Les six jeunes hommes, quatre majeurs et deux mineurs, en garde à vue depuis lundi dans l'enquête sur l'attaque aux cocktails Molotov contre quatre policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en octobre, ont été mis en examen et écroués, a annoncé vendredi le parquet d'Evry. Au total, 16 personnes ont été mises en examen dans le cadre de cette information judiciaire, ouverte pour "tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique commise en bande organisée". L'attaque contre les policiers avait eu un retentissement considérable cet automne, dans les rangs de la police et jusqu'à l'exécutif.



http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4317418/policiers-attaques-a-viry-chatillon-en-octobre-six-nouveaux-suspects-incarceres.html



http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/02/10/97001-20170210FILWWW00349-policiers-attaques-a-viry-chatillon-en-octobre-six-nouveaux-suspects-incarceres.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Policiers attaqués à Viry-Châtillon: six nouvelles interpellations.

Message  Alain Vasseur le Lun 24 Avr 2017 - 12:03

Par AFP , publié le 24/04/2017 à 10:30 , mis à jour à 10:30



Évry - Six nouvelles personnes ont été interpellées lundi matin et placées en garde à vue dans l'enquête sur l'attaque de quatre policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en octobre, a-t-on appris de sources policières.

Au total, 17 personnes ont déjà été mises en examen dans cette affaire ouverte des chefs de "tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime".  
Quinze d'entre elles sont incarcérées, les deux autres placées sous contrôle judiciaire, selon l'une des sources policières. 

Le 8 octobre, une quinzaine d'agresseurs avaient incendié deux voitures de police, qui surveillaient une caméra installée près d'un feu rouge connu pour ses vols avec violences sur des automobilistes, en lisière de la Grande Borne, une cité difficile à cheval sur les communes de Viry-Châtillon et Grigny.  
Sur les quatre agents, deux avaient été gravement brûlés et ont reçu début avril la médaille de chevalier de l'Ordre national du mérite, des mains du ministre de l'Intérieur Matthias Fekl. 

Le premier policier, un adjoint de sécurité de 28 ans, a subi plusieurs greffes de la peau et passé une dizaine de jours sous coma artificiel à l'hôpital Saint-Louis à Paris avant d'intégrer un centre de réadaptation en Seine-et-Marne. 
L'autre agent, une gardienne de la paix de 39 ans, dans la police depuis 19 ans, avait également été grièvement brûlée et soignée plusieurs jours à l'hôpital Saint-Louis, à Paris. 
Cette agression avait déclenché un mouvement de fronde chez les policiers, inédit par son ampleur, entraînant plusieurs semaines de manifestations nocturnes dans plusieurs villes de France. 
http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/policiers-attaques-a-viry-chatillon-six-nouvelles-interpellations_1901713.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Policiers attaqués à Viry-Châtillon: six interpellés relâchés.

Message  Alain Vasseur le Jeu 27 Avr 2017 - 22:45

Publié le 27/04/2017 à 20:38


Les cinq hommes et un mineur en garde à vue depuis lundi, dans l'enquête sur l'attaque de quatre policiers à Viry-Châtillon, dans l'Essonne, en octobre, ont été relâchés ce soir.

"Il ne s'agissait pas de suspects qui avaient directement pris part à l'agression, mais qui pouvaient fournir des éléments sur les circonstances", a commenté une source judiciaire.


La Sûreté départementale de l'Essonne a procédé à près de quarante interpellations depuis le début de cette enquête longue et complexe. Celles-ci "devraient être les dernières", selon une source policière.


Au total, les juges d'instruction ont mis 17 personnes en examen dans cette affaire ouverte des chefs de "tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime".


Quinze d'entre elles sont incarcérées, les deux autres placées sous contrôle judiciaire, selon la source policière.


Le 8 octobre, une quinzaine d'agresseurs avaient incendié deux voitures de police, qui surveillaient une caméra installée près d'un feu rouge connu pour ses vols avec violences sur des automobilistes, en lisière de la Grande Borne, une cité difficile à cheval sur les communes de Viry-Châtillon et Grigny.


Sur les quatre agents, deux avaient été gravement brûlés et ont reçu début avril la médaille de chevalier de l'Ordre national du mérite, des mains du ministre de l'Intérieur Matthias Fekl.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/27/97001-20170427FILWWW00380-policiers-attaques-a-viry-chatillon-les-six-interpelles-relaches.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Attaque au cocktail Molotov de Viry-Châtillon : huit mois plus tard, les meneurs identifiés. 15 individus écroués .

Message  Alain Vasseur le Mer 7 Juin 2017 - 18:32

07 juin 2017, 14h12


Quinze personnes sont écrouées après l’attaque contre les policiers qui surveillaient une caméra à l’entrée du quartier de la Grande-Borne le 8 octobre 2016. Les leadeurs ont notamment été identifiés.



Huit mois que Vincent Ruiz souffre de ses brûlures. L’adjoint de sécurité le plus grièvement touché le 8 octobre 2016 dans l’attaque au cocktail Molotov de Viry-Châtillon est, depuis, devenu gardien de la paix sur décision du ministère de l’Intérieur. Mais ses blessures ne lui ont pas permis de reprendre le travail. Il attend désormais les avancées de l’enquête et un procès devant une cour d’assises.


Depuis les faits, 17 personnes ont été interpellées. Quinze ont été écrouées dans cette affaire. Si le nom de celui qui a jeté le cocktail Molotov n’est pas encore connu, « nous savons qui a eu l’idée d’attaquer les policiers à ce moment », explique une source proche de l’enquête. Ce projet d’agression de policiers aurait ainsi été scrupuleusement organisé. Plusieurs cerveaux ont été identifiés.


« On a tous un ami qui a été arrêté »


Les auditions ont été très nombreuses pour permettre aux enquêteurs de remonter jusqu’à cette bande. « Le risque de départ était que personne ne parle et qu’il n’y ait pas de procès », estime Me Laurent-Franck Lienard, avocat de trois des quatre policiers blessés le 8 octobre dont Vincent Ruiz.


Les enquêteurs de la sûreté départementale ont donc interpellé, auditionné et souvent relâché de nombreuses personnes. « On a tous un ami qui a été arrêté », raconte un jeune habitant de la Grande Borne. Les agents voulaient recueillir le maximum d’éléments en récupérant notamment les photos et vidéos qui avaient pu être réalisées au moment des faits. Ce travail de fourmi a donc fini par payer.


« Sauvagerie ultime »


« Nous ne serons satisfaits que lorsqu’il y aura des condamnations », relativise Me Lienard. L’avocat qui s’est spécialisé dans l’assistance aux forces de l’ordre dans les procédures judiciaires a été profondément choqué par le mode opératoire employé ce jour-là. Il considère qu’un palier a été franchi.


« Ce passage à l’acte est lourd de sens. Chez les braqueurs, il y a toujours le risque de devoir tirer. Mais là, nous avons une horde de gens qui ont une drôle de façon de raisonner, juge-t-il. Ils jettent un cocktail Molotov dans la voiture et bloquent la portière pour empêcher les policiers de sortir. S’ils finissent par lâcher la portière c’est uniquement parce qu’elle était devenue trop chaude et que ça leur brûlait les mains. On est dans la sauvagerie ultime. »


Pour Me Lienard, ces violences envers les policiers ne sont pas nouvelles. Elles sont juste différentes : « Dans les émeutes de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) en 2007, 81 policiers avaient été blessés par des tirs d’armes à feu. Mais le fusil met une distance avec la personne visée. Le cocktail Molotov nécessite d’aller au contact. C’est bien plus sauvage que les meurtres de policiers par balle. »


Après les faits de Viry-Châtillon, l’avocat a également été un temps le porte-parole du mouvement de contestation de policiers non syndiqués. « La colère couvait depuis longtemps, poursuit-il. Il y avait un total manque de soutien de la hiérarchie et cette affaire a fait éclater cette tension. Les policiers sont pris sous le feu des délinquants et sous le feu de l’institution. »


leparisien.fr



http://m.leparisien.fr/viry-chatillon-91170/attaque-au-cocktail-molotov-de-viry-chatillon-huit-mois-plus-tard-les-meneurs-identifies-07-06-2017-7026495.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum