Polynésie - Tahiti - Paea - Un homme tué suite à une intervention de la gendarmerie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Polynésie - Tahiti - Paea - Un homme tué suite à une intervention de la gendarmerie.

Message  Alain Vasseur le Sam 29 Avr 2017 - 3:23


  • L. G  Publié le 28/04/2017 à 10:58, mis à jour le 28/04/2017 à 11:39  


Les circonstances du drame sont encore floues. Selon nos informations, un homme aurait été tué, cette nuit, à Paea, lors d'une intervention de la gendarmerie. Les témoins racontent  qu'un militaire aurait utilisé son arme de service.


Cette nuit, vers minuit, à Paea, PK 20, une intervention de la gendarmerie tourne mal. Une patrouille est appelée pour mettre un terme à une violente altercation entre deux hommes. De sources proches de l'enquête, un gendarme aurait "confondu son taser avec son arme de service" et aurait fait feu sur l'un des deux hommes, âgé de 37 ans. Evacué par le SMUR dans la nuit, l'homme n'a pas survécu à sa blessure. Il est décédé lors de son transport.

Une enquête est a été ouverte pour homicide involontaire.


http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/paea/homme-tue-suite-intervention-gendarmerie-469061.html





28 Avril 2017.                  """Un homme tué par un gendarme à Paea."""

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme âgé d’une trentaine d’années a été tué à Paea au cours d’une intervention de la gendarmerie, ont révélé vendredi nos confrères de TNTV. Placé en garde à vue pour « homicide involontaire », le militaire a expliqué avoir fait usage de son arme de service par erreur lors d’une intervention sur une bagarre entre deux hommes.

Dans la nuit de jeudi à vendredi à Paea, deux gendarmes sont intervenus à la demande d’une habitante de la commune suite à une bagarre entre son compagnon et son ex-concubin. A leur arrivée, les gendarmes ont été pris à partie et l’un des militaires a tiré avec son arme de service sur un des belligérants âgé d’une trentaine d’années. L’homme a été mortellement blessé. Il est décédé lors de son transfert à l’hôpital. Une enquête a été ouverte par le parquet pour « homicide involontaire ». Le gendarme a été placé en garde à vue. Selon nos informations, il a expliqué aux enquêteurs avoir confondu son arme de service avec son pistolet taser lors de l’intervention. Selon La Dépêche, le parquet évoque « des faits purement accidentels ». Les investigations doivent maintenant se poursuivre.

Comme pour toute enquête pour homicide involontaire, le suspect peut rester au maximum 48 heures en garde à vue.

https://www.radio1.pf/un-homme-tue-par-un-gendarme-a-paea/


http://www.tntv.pf/Video-Homicide-de-Paea-une-voisine-temoigne_a18619.html



http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/homicide-paea-temoins-racontent-469109.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Coup de feu mortel à Paea : le gendarme impliqué est « dévasté », selon son avocate.

Message  Alain Vasseur le Sam 29 Avr 2017 - 5:01

Vendredi 28 Avril 2017 à 16:21


Me Adélaïde Pater, l’avocate du gendarme suspecté d’avoir tué un homme, jeudi soir à Paea, a déclaré à TNTV, ce vendredi, que son client était « dévasté » par ce qu’il affirme être un « accident ». Le militaire pensait, selon elle, se saisir de son Taser et non de son arme de service au moment du drame. « Il présente très sincèrement ses condoléances à toute la famille » de la victime. 



Parlant au nom du sous-officier de 46 ans, Me Adélaïde Pater, assure qu'il est « très touché par ce qu’il s’est passé ». 

« Il a choisi d’être gendarme pour se mettre au service de la population (…) Il se levait le matin pour défendre les gens, pour ramener la paix dans les ménages. Et, là, il se retrouve malheureusement auteur d’un homicide involontaire, mais d’un homicide quand même », souffle la pénaliste. 

Pour elle, le coup de feu était « totalement involontaire »:  « Il n’a jamais eu à aucun moment la volonté de sortir son arme. Il n’a pas fait le cow-boy. Il a seulement voulu mettre fin à une situation qui était très tendue, très conflictuelle, en sortant son Taser. Malheureusement, il s’est trompé (…) Il regrette très profondément ». 

Selon l’avocate, son client et l’un de ses collègues, sont intervenus dans une habitation de Paea, jeudi soir, alors que deux hommes se battaient. Mais en situation de « sous-effectif », les militaires se sont trouvés « dans l’impossibilité de maîtriser à deux les individus au sol ». 

« Le Taser était la seule solution pour arrêter  cette situation. Malheureusement, il s’est saisi de la mauvaise arme », ajoute Me Pater. 

Son client est toujours à l’heure actuelle interrogé par ses collègues dans le cadre d’une garde à vue. Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte et confiée à un juge d’instruction. Le sous-officier pourrait prochainement être présenté au magistrat en vue d’une mise en examen. 

Ecoutez également le témoignage d'une membre de la famille, ici.



http://www.tntv.pf/Coup-de-feu-mortel-a-Paea-le-gendarme-implique-est-devaste--selon-son-avocate_a18622.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Drame à Paea : un accident, selon l'enquête.

Message  Alain Vasseur le Dim 30 Avr 2017 - 16:34


  • polynesie1ere.fr
  • Publié le 29/04/2017 à 17:20

Le gendarme ayant tiré avec son arme de service n’a pas eu l’intention de tuer. C'est ce qui ressort l'enquête, selon le procureur qui a tenu une conférence de presse ce samedi 29 avril. 

Le procureur a requis la mise en examen pour "homicide involontaire" et le placement sous contrôle judiciaire du suspect. Le gendarme accusé d'avoir tiré sur un homme avec un pistolet n'aurait pas "délibérement fait feu". C'est ce qui ressort de l'enquête menée suite au décès d'un homme à Paea, dans la nuit du 26 au 27 avril.

Ce samedi, Hervé Leroi, procureur, a tenu une conférence de presse durant laquelle il est revenu sur les faits. Un juge d'instruction a d'ailleurs été saisi afin d'affiner les circonstances exactes des faits. En attendant, selon les élements de l'enquête, le gendarme mis en cause aurait accidentellement tiré avec son pistolet sur sa victime, confondant son arme avec un taser.


Retour sur les faits


Dans la nuit de jeudi au vendredi, à Paea. Une femme alerte les gendarmes afin de mettre fin à une altercation entre son compagnon et son ex-mari. Deux gendarmes en patrouille arrivent sur les lieux vers minuit. Ils constatent que les deux hommes sont sous l'emprise de l'alcool. Alors que les gendarmes tentent de les calmer, le compagnon de la femme se rue son son ex-mari, le projette au sol et le rue de coups.

Les gendarmes tentent d'intervenir, mais compte tenu de la mise en danger de l'ex-mari, l'un des deux dégaine et actionne son arme. L'homme croit alors prendre son taser, en réalité, il s'agit de son pistolet automatique. La victime est touchée à bout portant par une balle. Malgré un massage cardiaque et l'arrivée des pompiers, la victime décède.

Placé en garde à vue, le gendarme a expliqué son geste : au vu de la situation, il était nécessaire de sortir son taser, placé du même côté que son pistolet automatique. En voulont sortir son taser, le militaire s'est trompé.


Le chef de la gendarmerie a tenu à adresser ses sincère condoléances à la famille de Vetearii Rupea.


http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/polynesie-francaise/drame-paea-accident-enquete-469295.html

http://www.tahiti-infos.com/Drame-a-Paea-le-procureur-requiert-la-mise-en-examen-et-le-placement-sous-controle-judiciaire-du-gendarme_a160483.html


http://www.ouest-france.fr/tahiti/un-homme-tue-accidentellement-par-un-gendarme-tahiti-4960637
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Homme tué par un gendarme à Paea : la reconstitution ce matin sur les lieux.

Message  Alain Vasseur le Jeu 15 Juin 2017 - 22:24

Rédigé par AD avec RP le Jeudi 15 Juin 2017 à 09:41



PAEA, le 15 juin 2017 - Gendarmes et magistrats sont en ce moment à Paea pour procéder à la reconstitution les faits de l'homicide involontaire, qui avait eu lieu dans la nuit du 19 avril dernier. Un homme avait perdu la vie après qu'un gendarme lui ait tiré dessus avec son arme, croyant se servir de son taser. 

Scène peu habituelle ce jeudi matin, sur la commune de Paea. Au PK 20, les habitants ont vu arriver en nombre des véhicules de gendarmes, de l'identification criminelle et des magistrats. Tous s'étaient donné rendez-vous afin de reconstituer la scène du drame qui a coûté la vie à un homme de 37 ans. 

Au soir du 19 avril, une bagarre a éclaté entre deux hommes de Paea. Les gendarmes ont été appelés pour séparer les deux hommes. Au cours de l'intervention, le militaire a confondu son arme de service létale avec son pistolet à impulsion électrique, généralement utilisé en dernier recours pour maîtriser les forcenés. Le procureur de la République Hervé Leroy le confirmait le lendemain des faits : "Les gendarmes sont intervenus pour séparer deux personnes qui se battaient. Malheureusement, par inadvertance et vu les circonstances, le gendarme a pu penser sortir son pistolet à impulsion électrique et a sorti son arme. C'est purement accidentel". 

L'homme est décédé rapidement. 

Le 29 avril dernier, le procureur de la République a requis la mise en examen et le placement sous contrôle judiciaire du gendarme. 

Ce matin, pour la reconstitution des faits, l'avocat de la famille, Maitre Rousseau-Wiart, le juge d'instruction Mayer et le procureur de la République Hervé Leroy sont sur place. 




http://www.tahiti-infos.com/Homme-tue-par-un-gendarme-a-Paea-la-reconstitution-ce-matin-sur-les-lieux_a161943.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum