Hauts-de-Seine - Essonne : un jeune de Massy en quad percute un bus à Antony en fuyant la police. Pronostic vital engagé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hauts-de-Seine - Essonne : un jeune de Massy en quad percute un bus à Antony en fuyant la police. Pronostic vital engagé.

Message  Alain Vasseur le Sam 6 Mai 2017 - 3:05

05 mai 2017, 22h12 | MAJ : 06 mai 2017, 0h02


Le dramatique accident entre un quad et un bus de la Ratp s'est produit vers 17 h 50 à Antony (Hauts-de-Seine). 

Le pronostic vital du garçon de de 17 ans est engagé.

Un jeune homme de Massy (Essonne), âgé de 17 ans, a été très sérieusement blessé ce vendredi en début de soirée au guidon d'un quad après avoir percuté un bus Transdev dans la commune voisine d'Antony (Hauts-de-Seine).
 
Selon les premiers éléments, le garçon, dépourvu de casque, aurait cherché à fuir une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) arrivée dans le quartier avant d'heurter de plein fouet le bus en effectuant un virage avec son véhicule.
 
L'accident s'est produit rue des Baconnets, à Antony, un peu avant 18 heures. L'état du jeune homme, qui devait être transporté à l'hôpital parisien de La Pitié Salpétrière (XIIIe arrondissement), est très grave. Selon nos informations, il était en arrêt cardio-respiratoire après le choc et son pronostic vital est très engagé. Il s'agit d'un habitant du quartier Massy Opéra, nommé C.R..
 
Quelques échauffourées ont éclaté dans la foulée de l'accident. Une voiture de la BAC a été la cible d’un caillassage, qui n’a fait aucun blessé chez les policiers. Une vingtaine de jeunes habitants se sont également regroupés à proximité du lieu du drame. Du mobilier urbain a été dégradé aux alentours d'un centre commercial (feu de conteneurs, vitres brisées, abris bus endommagés). Un peu avant minuit, des CRS étaient déployés dans le quartier Massy Opéra pour rétablir l'ordre. 
 
A minuit, la situation était redevenue calme dans le quartier Massy Opéra. Aucun affrontement n'était à signaler. Une cinquantaine de membres des forces de l'ordre, dont une section de CRS, quadrillaient la zone. 


http://m.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/hauts-de-seine-essonne-un-jeune-de-massy-en-quad-percute-un-bus-a-antony-en-fuyant-la-police-05-05-2017-6921426.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Essonne: Nuit de violences à Massy après la mort d'un ado qui fuyait la police.

Message  Alain Vasseur le Sam 6 Mai 2017 - 16:04


  • Publié le 06.05.2017 à 14:22
  • Mis à jour le 06.05.2017 à 14:22


Le décès d’un jeune homme à Antony (Hauts-de-Seine) a provoqué une nuit de violences dans la ville limitrophe de Massy (Essonne), vendredi. L’adolescent de 17 ans a percuté un bus avec son quad alors qu’il ne portait pas de casque et qu’une équipe d’agents de la brigade anti-criminalité (BAC) le poursuivait.


Le jeune homme de 17 ans circulait sans casque à Antony en fin d’après-midi vendredi, lorsqu’il a été repéré par des agents de la BAC. Les policiers se sont dirigés vers lui « à pied pour le contrôler » et l’adolescent a pris « la fuite en les apercevant », a rapporté la procureure de la République à Nanterre dans un communiqué.

[ltr]
View image on Twitter
[/ltr]


 Follow
Préfète de l'Essonne 

✔@Prefet91
[ltr]5/05/17, un jeune homme, originaire de Massy, circulant sur un quadricycle à vive allure a perdu le contrôle de son engin (CP joint)[/ltr]


12:55 PM - 6 May 2017





L’ayant perdu de vue, la patrouille a regagné sa voiture et croisé le fuyard quelques centaines de mètres plus loin. Les fonctionnaires l’ont vu amorcer « à vitesse très élevée » un virage à droite et percuter « violemment » un bus déjà « engagé dans l’intersection », rue des Baconnets, a précisé la procureure, Catherine Denis.


Une section de CRS déployée



Hospitalisé dans un état grave, l’adolescent a succombé à ses blessures dans la nuit. Sa mort a entraîné des violences urbaines vendredi soir autour du quartier du Grand Ensemble à Massy, où le jeune homme habitait, a rapporté une source policière.


Une quarantaine de jeunes ont cassé des vitres, des abribus et ont allumé des feux de poubelles, a-t-elle détaillé. Une section de CRS a été déployée et deux personnes ont été interpellées. Le calme a été rétabli samedi vers 2h00 du matin, selon cette source.


Une enquête a été ouverte pour préciser les circonstances de la mort de l’adolescent. « Les premières constatations montrent que le conducteur était dépourvu de casque » et qu’il circulait sur un engin aux « pneus lisses », selon le procureur.


http://www.20minutes.fr/paris/2063075-20170506-essonne-nuit-violences-massy-apres-mort-ado-fuyait-police



http://www.la-croix.com/France/Securite/mort-dun-adolescent-violences-urbaines-lEssonne-2017-05-06-1200845083



http://m.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/hauts-de-seine-essonne-un-jeune-de-massy-en-quad-percute-un-bus-a-antony-en-fuyant-la-police-05-05-2017-6921426.php#xtor=RSS-1481423633
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Essonne: nouvelles violences après la mort d'un jeune.

Message  Alain Vasseur le Dim 7 Mai 2017 - 12:35

De nouvelles échauffourées ont éclaté samedi soir à Massy (Essonne) et ont donné lieu à trois interpellations, indique une source policière, après la mort d'un adolescent de la ville qui fuyait la police sur son quad et sans casque.

Un rassemblement a eu lieu à la mémoire du jeune homme samedi soir. Peu après 23h00, des échauffourées ont éclaté entre une vingtaine de jeunes dans le quartier de Massy Opéra et les forces de l'ordre, a rapporté cette source.


Un cocktail molotov a été jeté sur les policiers, qui ont aussi été la cible de feux d'artifice et de jets de projectiles.

Deux jeunes hommes, l'un de 21 ans, l'autre de 18 ans, ont été interpellés après avoir caillassé des véhicules de police. Un troisième homme d'une trentaine d'années a été arrêté alors qu'il détériorait la voiture d'un particulier, a ajouté cette source.

Le calme a été rétabli vers 04h00 du matin.

La situation est tendue depuis vendredi soir à Massy, après la mort d'un jeune habitant de 17 ans dans la commune voisine d'Antony (Hauts-de-Seine).


Le procureur de la République à Nanterre a rapporté que l'adolescent a succombé à ses blessures, après avoir percuté un bus en fuyant des agents de police qui souhaitaient le contrôler car il conduisait son quad sans casque.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/07/97001-20170507FILWWW00033-essonne-nouvelles-violences-apres-la-mort-d-un-jeune.php



http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/05/07/mort-d-un-ado-fuyant-la-police-encore-des-heurts-trois-interpellations
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Hauts-de-Seine : tristesse et colère après la mort de Curtis, 17 ans, à Antony.

Message  Alain Vasseur le Lun 8 Mai 2017 - 22:10

08 mai 2017, 20h57   MAJ : 08 mai 2017, 21h48


Chaque nuit est émaillée d’incidents depuis le décès de l’adolescent en quad, vendredi 5 mai.


Une par une, il tente de rallumer, en luttant contre le vent, les bougies déposées autour du lieu du drame. Ce lundi matin, cet habitant de Massy (Essonne), qui préfère garder l’anonymat, est venu se recueillir rue des Baconnets à Antony (Hauts-de-Seine), là où Curtis, 17 ans, a perdu la vie trois jours plus tôt. «Comment a-t-on pu en arriver là ?, gronde ce quadragénaire. Je suis père de famille moi aussi. J’ai très mal au cœur…»
 
Vendredi soir, ce garçon du quartier des Grands-Ensembles à Massy, à la lisière d’Antony (Hauts-de-Seine), a pris la fuite en quad après avoir croisé la route d’une patrouille de policiers. Au croisement du chemin Potier et de la rue des Baconnets, le jeune homme, qui ne portait pas de casque, a percuté un bus. Le choc lui a été fatal. Une enquête a été ouverte par le parquet de Nanterre pour déterminer les circonstances de l’accident.
 
«On est en colère», souffle un garçon de 13 ans en descendant de son vélo. Il connaissait bien Curtis, un «garçon serviable et gentil». «C’est horrible, il n’a rien fait», s’attriste l’adolescent.
 

Neuf personnes interpellées

 
Et les dégradations se multiplient depuis l’accident. La nuit de dimanche à lundi, une vingtaine de véhicules ont été dégradés à Antony. A quelques rues, Riadh est d’ailleurs occupé à fixer avec du ruban adhésif le rétroviseur cassé de sa voiture : « Je ne peux même plus ouvrir ma portière… Pourquoi c’est à nous de payer les pots cassés de cette histoire ? »
 
Une voiture a même brûlé, une autre a été retournée en plein milieu de la route. Les policiers ont aussi reçu quelques cocktails Molotov. « On a entendu des cris et des bruits de casse. Les jeunes couraient dans tous les sens », rapporte une voisine, réveillée en pleine nuit.
 
En même temps, sur l’avenue du Général-de-Gaulle, à Massy, les forces de l’ordre ont été prises à partie par une trentaine de personnes aux visages dissimulés. Des conteneurs à poubelles ont été renversés et les policiers caillassés. Le calme est revenu vers 3h30. Neuf personnes ont été interpellées sur les deux départements.
 
  leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/antony-92160/antony-massy-tristesse-et-colere-apres-la-mort-de-curtis-17-ans-08-05-2017-6930318.php



http://www.20minutes.fr/societe/2064191-20170508-massy-police-redoute-nouvelle-nuit-violence
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Essonne. La famille du jeune tué en fuyant la police porte plainte.

Message  Alain Vasseur le Ven 12 Mai 2017 - 23:01

Publié le 12/05/2017 à 22:32


La famille de l’adolescent de 17 ans, tué il y a une semaine dans un accident à Antony (Hauts-de-Seine) alors qu’il fuyait la police au guidon d’un quad, a porté plainte contre X pour homicide involontaire.

Le jeune homme, qui circulait sans casque, avait percuté un bus à un carrefour au terme d’une course-poursuite avec la police entamée à Massy (Essonne), une ville limitrophe dont était originaire la victime. Hospitalisée dans un état grave, elle avait succombé à ses blessures.

Les policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) ont expliqué avoir perdu de vue le fuyard avant d’assister, quelques centaines de mètres plus loin, à la collision mortelle.

Une version que conteste la famille dans sa plainte. « Certains témoins présents dans la rue ou dans le bus affirment […] que le véhicule de la BAC aurait touché ou percuté » le quad de l’adolescent « quelques secondes avant l’accident », écrivent les plaignants, via leur avocat Yassine Bouzrou.

« Les policiers ont commis une faute »


« En tout état de cause, […] le véhicule de la BAC était toujours à la poursuite du jeune homme et roulait à vive allure juste derrière lui », ajoutent-ils. Si ces témoignages sont corroborés, « les policiers en question ont commis une faute », écrit Me Bouzrou.

Feux de poubelles, abribus et vitres cassées, jets de projectiles et d’un cocktail Molotov sur des CRS : le drame avait déclenché deux nuits d’échauffourées à Massy, dans le quartier du Grand Ensemble où habitait le jeune homme, et donné lieu à plusieurs interpellations.

Une enquête, ouverte par le parquet de Nanterre, est en cours pour préciser les circonstances de la mort de l’adolescent. Selon les « premières constatations », le conducteur était « dépourvu de casque » et circulait sur un engin aux « pneus lisses », avait indiqué la procureure Catherine Denis.


http://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/essonne-la-famille-du-jeune-tue-en-fuyant-la-police-porte-plainte-4986823
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Antony - 92 - Mort de Curtis, 17 ans, dans un accident de quad : bras de fer judiciaire.

Message  Alain Vasseur le Dim 2 Juil 2017 - 18:02

02 juillet 2017, 17h32 | MAJ : 02 juillet 2017, 17h33


La brigade anti-criminalité a-t-elle poursuivi l’adolescent ? Non, tranche le parquet de Nanterre. Oui, estime la famille, qui réclame la saisine de la police des polices.



Bouclée pour le parquet de Nanterre, l’enquête sur la mort de Curtis, 17 ans, ne l’est pas pour ses proches. L’analyse de la procureure de la République diverge tant de celle de l’avocat de la famille du jeune homme - tué le 5 mai à Antony (Hauts-de-Seine) en percutant un autobus alors qu’il pilotait un quad, sans casque - que l’on peut d’ores et déjà prédire un bras de fer judiciaire.
 
Deux mois après le décès de l’adolescent, qui habitait Massy (Essonne), les parents de la victime réclament toujours la désignation d’un juge d’instruction et la saisine de l’Inspection générale de la police (IGPN) pour déterminer si, oui ou non, Curtis était poursuivi par la brigade anticriminalité (Bac) d’Antony lorsqu’il a heurté l’autobus. «Quand il n’y a pas de soupçon raisonnable de mise en cause des policiers, il n’y a pas matière à saisir l’IGPN», tranche la procureure, Catherine Denis, qui a donc laissé au commissariat local le soin de mener les investigations sur le tragique accident. «Comment les policiers d’Antony peuvent-ils mener une enquête impartiale qui implique leurs propres collègues ? tempête l’avocat de la famille, Me Yassine Bouzrou. La police des polices est justement faite pour ces situations !»
 

«Les policiers n’étaient pas en course-poursuite»

 
Après réception d’une plainte pour homicide involontaire déposée par la famille le 11 mai dernier, et visant la Bac, la procureur a ordonné des investigations complémentaires, toujours confiées au commissariat. Les nouvelles auditions et analyses des images de vidéosurveillance ne font que confirmer la thèse de l’accident sans course-poursuite, conclut Catherine Denis. «Les policiers cherchaient à contrôler le jeune homme, mais ils n’étaient pas en course-poursuite, détaille-t-elle. Il n’y avait si sirène ni gyrophare. Aucun témoin ne le dit.» Et alors que Me Bouzrou évoque dans sa plainte des témoignages avançant au contraire un «contact» entre Curtis et la police, Catherine Denis répond qu’il a été impossible de les identifier.
 

«C’est une enquête très peu fouillée»

 
Déplorant «une polémique qui n’a pas lieu d’être», la procureure a invité l’avocat à consulter les procès-verbaux de la procédure qu’elle dirige. Mais la lecture du dossier n’a pas du tout infirmé les soupçons de Me Bouzrou. Bien au contraire : «C’est une enquête très peu fouillée, sans expertise des véhicules pour déterminer les vitesses et les distances. Et les policiers de la Bac indiquent avoir repris leur véhicule après le départ de Curtis de la station-service. Ils indiquent avoir accéléré. Ils voulaient le contrôler, c’est une course-poursuite.»


Si cette question de la course-poursuite est si importante, c’est parce que, depuis les émeutes de Villiers-le-Bel, consécutives à la mort de deux adolescents percutés par une voiture de police, le ministère de l’Intérieur a donné pour instruction de ne pas engager de course-poursuite derrière un deux-roues pour une infraction mineure.


  leparisien.fr


http://www.leparisien.fr/massy-91300/bras-de-fer-judiciaire-apres-la-mort-de-curtis-en-quad-a-antony-02-07-2017-7104987.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum