Comment les policiers lyonnais accueillent la nomination de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment les policiers lyonnais accueillent la nomination de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur.

Message  Alain Vasseur le Ven 19 Mai 2017 - 19:32

Publié le 18/05/17 à 17h01 — Mis à jour le 18/05/17 à 17h01

Gérard Collomb n’a pas attendu pour endosser le costume de « Premier flic de France ». Après la passation de pouvoir, le ministre de l’Intérieur s’est rendu à Trappes pour y rencontrer des agents sur le terrain. A Lyon, ceux-ci le connaissent bien.


« Il a une grande expérience ». Gérard Collomb a toujours suivi de près les problèmes de sécurité. Et pas uniquement parce que son fils, Thomas, est un ancien lieutenant de police. « En tant qu’élu d’une grande ville, il a une grande expérience, c’est un atout, témoigne Thierry Clair, responsable national province du syndicat Unsa-Police. Il n’a jamais occulté ces problèmes. » Un sentiment partagé par un porte-parole d’Alliance police : « Lyon a été frappé par les affaires de terrorisme, avec notamment, Khaled Kelkal (NDLR : Gérard Collomb était alors maire du 9e arrondissement). Pour les hommes sur le terrain, c’est rassurant de voir un homme expérimenté à ce poste. » Comme le résume le Lyonnais Patrick Léger, directeur juridique national du syndicat de la police municipale : « On ne s’attendait pas à cette nomination mais c’est une bonne chose. »


« La police municipale a toujours été bien traitée ». Avec, notamment, la vidéosurveillance, le maire de Lyon a toujours pris au sérieux la question sécuritaire. « La police lyonnaise est bien équipée, confirme Patrick Léger, et le travail avec la nationale se fait en bonne intelligence. La police municipale est bien traitée. » Le nouveau ministre s’est d’ailleurs entouré de professionnels pour développer ses services. « Il a recruté des retraités de la police nationale pour améliorer la qualité de la municipale, témoigne Thierry Clair. Il a aussi toujours été à l’écoute. On a récemment rencontré ses services et nous avons bien travaillé ensemble. Gérard Collomb a toujours su distinguer la nationale de la municipale et éviter les rivalités. »


Autrefois opposé à l’armement des agents municipaux, il s’est montré pragmatique après les attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan. « Il est revenu sur ses idées », confirme Patrick Léger. « Là aussi, il a su s’entourer d’anciens professionnels pour former les policiers municipaux », apprécie Thierry Clair, qui ajoute : « La police lyonnaise est l’une des premières de France ». Un jugement confirmé par une étude de la Gazette des communes en 2015.


« Il doit être le premier flic de France ». Les policiers lyonnais, comme leurs collègues, attendent beaucoup de leur ministre. « Il se doit d’être le premier flic de France, exprime le représentant d’Alliance. Face au terrorisme, il faut plus de moyens humains. » « Le problème de la police municipale n’a jamais été traité, regrette Patrick Clair, notamment dans son volet social. Et il est important de généraliser l’armement des policiers municipaux. » « On attend de lui qu’il continue la politique de recrutement et qu’il entreprenne un vrai travail de simplification de la procédure pénale. » Reste à connaître sa marge de manoeuvre. « Il va devoir trancher », conclut Patrick Léger.


http://www.20minutes.fr/lyon/2070743-20170518-comment-policiers-lyonnais-accueillent-nomination-gerard-collomb-ministere-interieur
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum