Aulnay-sous-Bois - Affrontements entre des jeunes et la police.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aulnay-sous-Bois - Affrontements entre des jeunes et la police.

Message  Alain Vasseur le Dim 21 Mai 2017 - 15:28

Publié le 21/05/2017 à 14:29


Des affrontements entre les jeunes et la police ont eu lieu samedi soir à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où trois personnes ont été interpellées après l'attaque d'une caméra de vidéo-surveillance.


Selon la police, des fonctionnaires auraient été la cible de jets de projectiles sur la place du Cap, lieu de l'arrestation brutale du jeune Théo en février, alors qu'ils intervenaient pour arrêter "un groupe d'individus qui tentaient de scier un poteau supportant une caméra de vidéo-surveillance", vers 21h00. Un véhicule de police a été détérioré et plusieurs voitures incendiées.


La veille, un lampadaire supportant une caméra de vidéo-surveillance avait été découpé à la tronçonneuse dans la ville voisine d'Epinay-sur-Seine. Dans un communiqué adressé à l'AFP, le collectif citoyen aulnaysien "La révolution est en marche" a dénoncé une "nouvelle bavure policière à Aulnay-sous-Bois" ayant débouché sur le placement en garde à vue de l'un de ses membres fondateurs, Hadama Traoré.

Un précédent à Viry-Chatillon

Fin février, la cité des 3000 avait été le théâtre de l'interpellation violente de Théo, 22 ans, victime d'un viol présumé. Cette affaire a eu un retentissement considérable et a donné lieu à plusieurs nuits de violences urbaines.

De plus en plus, les systèmes de vidéo-surveillance sont pris pour cible. Le 8 octobre 2016, une quinzaine d'agresseurs avaient incendié deux voitures de police, qui surveillaient une caméra installée près d'un feu rouge connu pour ses vols avec violences sur des automobilistes, en lisière de Viry-Chatillon et de la Grande Borne à Grigny dans l'Essonne. Deux agents avaient été gravement brûlés, deux autres plus légèrement. L'agression avait déclenché un mouvement de grogne inédit des policiers.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/21/97001-20170521FILWWW00090-aulnay-sous-bois-affrontements-entre-des-jeunes-et-la-police.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Aulnay-sous-Bois - Trois interpellations après des affrontements entre des jeunes et la police.

Message  Alain Vasseur le Dim 21 Mai 2017 - 22:57

Publié le 21/05/17 à 15h22 — Mis à jour le 21/05/17 à 22h34


Trois personnes ont été interpellées après l’attaque d’une caméra de vidéosurveillance…

Des affrontements entre les jeunes et la police ont eu lieu samedi soir àAulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où trois personnes ont été interpellées après l’attaque d’une caméra de vidéosurveillance, a-t-on appris ce dimanche de source policière.


Un véhicule de police détérioré et plusieurs voitures incendiées



Selon la police, des fonctionnaires auraient été la cible de jets de projectiles sur la place du Cap, lieu del’arrestation brutale du jeune Théo en février, alors qu’ils intervenaient pour arrêter « un groupe d’individus qui tentaient de scier un poteau supportant une caméra de vidéosurveillance », vers 21 h 00.


Un véhicule de police a été détérioré et plusieurs voitures incendiées, selon cette même source, qui a précisé que des « complices étaient en fuite ». La veille, un lampadaire supportant une caméra de vidéosurveillance avait été découpé à la tronçonneuse dans la ville voisine d’Epinay-sur-Seine.


Un collectif citoyen dénonce une nouvelle bavure policière



Dans un communiqué adressé à l’AFP, le collectif citoyen aulnaysien « La révolution est en marche » a dénoncé une « nouvelle bavure policière à Aulnay-sous-Bois » ayant débouché sur le placement en garde à vue de l’un de ses membres fondateurs, Hadama Traoré.


« Hier à 21 h 00, après être sorti d’un spectacle au Nouveau CAP dans le quartier de la Rose des vents, une intervention de police dégénère et Hadama Traoré s’interpose en tant que médiateur entre les jeunes et des policiers surexcités. Les policiers s’en sont pris à lui, lui tirant dessus à trois reprises dans le dos et à la jambe. Des médiateurs municipaux présents avec Hadama ont également essuyé des tirs de gaz lacrymogène », écrit ce collectif.


Ce dimanche, Hadama Traoré « s’est rendu au commissariat d’Aulnay-sous-Bois pour déposer une plainte pour violence et a été placé en garde à vue », ajoute-t-il, réclamant « de pouvoir visionner les caméras de la ville » et promettant « une grande mobilisation ».


Selon une source policière, Hadama Traoré a été placé en garde à vue pour incitation à l’émeute et à la rébellion. Dimanche soir, sa garde à vue a été levée, tout comme celles des trois jeunes interpellés samedi soir, a-t-on appris de source judiciaire.


Fin février, la cité des 3.000 avait été le théâtre de l’interpellation violente de Théo, 22 ans, victime d’un viol présumé. Cette affaire a eu un retentissement considérable et a donné lieu à plusieurs nuits de violences urbaines.


http://www.20minutes.fr/paris/2072327-20170521-aulnay-sous-bois-trois-interpellations-apres-affrontements-entre-jeunes-police
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Situation tendue à Aulnay-sous-Bois autour d'une caméra de vidéosurveillance.

Message  Alain Vasseur le Lun 22 Mai 2017 - 17:36

Par Rémi Brancato et Anne-Charlotte Costabadie, France Bleu Paris Région et France BleuLundi 22 mai 2017 à 12:45

Un groupe d'individus a de nouveau tenté de scier un poteau sur lequel est installé une caméra de vidéosurveillance dans la nuit de dimanche à lundi à Aulnay-sous-Bois dans la cité des 3 000 (Seine-Saint-Denis). Samedi la situation avait dégénéré entre la police et des jeunes du quartier.


La scène se déroule à proximité de l'endroit où Théo a été grièvement blessé début février, derrière la salle du cap. Vers 1h30 du matin, une dizaine de personnes entoure ce poteau sur lequel est accroché cette caméra de vidéosurveillance, pendant que deux personnes tentent de scier le mat avec une disqueuse. Le groupe prend la fuite à l'arrivée de la police municipale et de la Bac. Décidément cette caméra semble déranger.

Elle a déjà été visée samedi soir. Il était environ 21h lorsque la scène a dégénéré. Une voiture de police a été visée par des tirs de projectile, des renforts sont arrivés et les affrontements ont continué, alors même qu'il y avait un spectacle dans la salle du cap juste a coté. A la sortie, les spectateurs ont été pris dans les gaz lacrymogènes.


Hadama Traoré placé en garde à vue


Le mouvement citoyen "la révolution est en marche" dénonce de son côté de nouvelles bavures. Il assure que son leader Hadama Traoré a été victime de tirs de flashball. Hadama Traoré a été placé en garde a vue dimanche pour incitation à l'émeute et à la rébellion. Dimanche soir dans une vidéo publiée sur internet, il se défendait : "jamais je ne permettrais d'insulter ou de violenter un policier", a-t-il assuré.


https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/seine-saint-denis-situation-tendue-aulnay-sous-bois-autour-d-une-camera-de-videosurveillance-1495449926



http://www.lci.fr/faits-divers/info-lci-aulnay-sous-bois-nouvelle-tentative-pour-scier-a-la-disqueuse-le-mat-de-videosurveillance-2052825.html



http://www.20minutes.fr/paris/2072875-20170522-seine-saint-denis-bac-met-fin-tournage-sauvage-clip-oh-bah-oui-lacrim-booba
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum