Manchester Arena - Au moins 19 morts et 50 blessés après une explosion à l'issue d'un concert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Manchester Arena - Au moins 19 morts et 50 blessés après une explosion à l'issue d'un concert.

Message  Alain Vasseur le Mar 23 Mai 2017 - 2:19

Par Sonia Delesalle-Stolper, Correspondante à Londres — 23 mai 2017 à 00:52 (mis à jour à 02:15)


L'explosion qui s'est produite à la fin du concert d'Ariana Grande a également fait une cinquantaine de blessés. La police de Manchester traite l'affaire comme un «incident terroriste».


Au moins 19 personnes ont été tuées et une cinquantaine d'autres blessées lundi soir lors d’une explosion à la fin d’un concert à la Manchester Arena, l’une des plus grandes salles de concert fermée d’Europe, selon un bilan communiqué par la police de Manchester peu après 2 heures. 

[ltr]Voir l'image sur Twitter
[/ltr]


 Suivre
G M Police 

✔@gmpolice
[ltr]Latest statement on incident at Manchester Arena[/ltr]






02:10 - 23 May 2017




[ltr]
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité[/ltr]

La jeune chanteuse américaine Ariana Grande venait de terminer son concert, vers 22h30 locales (23h30 à Paris), lorsqu’une explosion a retenti dans le foyer de la salle de concert, a indiqué la police de Manchester.

Un énorme mouvement de panique a immédiatement suivi, précipitant les spectateurs dans la rue. L’unité de contre-terrorisme du nord-ouest de l’Angleterre a indiqué enquêter sur un «possible lien terroriste». La police de Manchester dit aussi traiter l'affaire comme un «incident terroriste».

Plus de deux heures et demi après l’incident, aucun bilan précis n’était disponible. Des dizaines d’ambulances ont été envoyées sur place et les hôpitaux mobilisés. Les services d’ambulance ont demandé au public de ne les contacter qu’en cas d’urgence absolue.

Le quartier très central où se trouve cette salle de concert a été entièrement bouclé. La gare de Victoria, presqu’adjacente à l’Arena, a été évacuée. Des hélicoptères circulaient en boucle au-dessus des lieux, alors que des équipes de déminage ont été déployées sur place.

Plus importante attaque au Royaume-Uni depuis 2005


Manchester Arena peut accueillir 21000 spectateurs. La chanteuse Ariana Grande est une superstar, notamment auprès des très jeunes adolescents. Les premiers témoignages faisaient état d’une salle pleine à craquer et d’un nombre très important de très jeunes spectateurs.

Tous les témoins faisaient état d’une grosse explosion juste à la fin du concert. Certains ont évoqué deux explosions, sans que cela ait été confirmé.

Plus d’une cinquantaine de jeunes adolescents paniqués ont été accueillis dans un hôtel proche, le Holiday Inn, alors que taxis offraient des trajets gratuits aux spectateurs choqués ou que des anonymes proposaient d’accueillir pour la nuit les personnes bloquées par l’absence de trafic ferroviaire.

Sonia Delesalle-Stolper Correspondante à Londres

http://www.liberation.fr/planete/2017/05/23/manchester-arena-au-moins-19-morts-apres-une-explosion-a-l-issue-d-un-concert_1571549


http://www.bfmtv.com/international/royaume-uni-la-police-signale-des-morts-et-des-blesses-dans-une-salle-de-concerts-de-manchester-1169773.html


http://www.lci.fr/international/manchester-au-moins-19-morts-et-une-cinquantaine-de-blesses-apres-un-concert-de-la-chanteuse-ariana-grande-2052914.html


http://www.20minutes.fr/monde/2073251-20170523-probable-explosion-manchester-arena-morts-blesses-lors-concert
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Manchester : au moins 22 morts et 50 blessés dans une explosion à l'issue d'un concert, l'auteur est un kamikaze.

Message  Alain Vasseur le Mar 23 Mai 2017 - 10:36

Par Aurélie Lagain et Géraldine HoudayerFrance Bleu Paris RégionFrance Bleu AlsaceFrance Bleu Vaucluse et France BleuMardi 23 mai 2017 à 5:09 Mis à jour le mardi 23 mai 2017 à 9:59

Un attentat a fait au moins 22 morts, dont plusieurs enfants, et 50 blessés lundi soir à l'issue d'un concert d'Ariana Grande dans la salle Arena à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre. La police indique ce mardi que l'auteur de l'attentat est mort en faisant exploser un engin.


Une explosion a fait au moins 22 morts, dont plusieurs enfants, et 50 blessés lundi soir à l'issue d'un concert d'Ariana Grande dans le Manchester Arena, dans la ville du nord-ouest de l'Angleterre, a indiqué la police. La police indique ce mardi que l'auteur de l'attentat est mort en faisant exploser un engin"Nous travaillons à établir tous les détails de ce qui est traité par la police comme une épouvantable attaque terroriste", a déclaré la Première ministre britannique Theresa May, en exprimant sa sympathie aux familles.

Que s'est-il passé ?


Vers 23h30 (heure française), une détonation a retenti au Manchester Arena, la salle de concert du centre-ville : l'explosion a fait au moins 22 morts et 50 blessés. L'explosion a provoqué la panique dans la salle où venait de se produire la chanteuse américaine Ariana Grande, très prisée des adolescents. "On a écouté la dernière chanson et soudain, il y a eu comme un flash avec un bang et puis de la fumée", a dit Gary Walker, de Leeds, venu avec sa femme pour attendre leur filles à la sortie du concert, sur la BBC. Selon la police des transports de Manchester, l'explosion s'est produite dans le foyer du stade qui abrite la salle de concerts. Les images de panique relayées par la chaîne sont impressionnantes.


Un numéro d'urgence mis en place



Un numéro d'urgence a été mis en place pour les proches de ceux qui assistaient à ce concert et qui n'ont pas donné de nouvelles, il s'agit du 0 161 856 9400. Les blessés ont été pris en charge dans six hôpitaux différents autour de la ville de Manchester. Les policiers et les secours sont toujours sur les lieux.


Est-ce un attentat terroriste ?



"Nous travaillons à établir tous les détails de ce qui est traité par la police comme une épouvantable attaque terroriste", a déclaré la Première ministre britannique Theresa May, en exprimant sa sympathie aux familles. La police de Manchester travaille en étroite collaboration avec la police nationale antiterroriste britannique et les agences de renseignement. Le ministère américain de l'Intérieur a fait savoir dans un communiqué qu'il suivait "de près la situation au Manchester Arena" et travaillait avec ses partenaires étrangers pour "obtenir des informations supplémentaires sur la cause de l'explosion".


Qui est Ariana Grande, la chanteuse en concert lundi soir au Manchester Arena ?



La chanteuse Ariana Grande est une star américaine, qui a un énorme succès auprès des adolescents. Elle s'est dite "brisée" après l'attaque. Du fond du cœur, je suis affreusement désolée. Je n'ai pas de mots", a tweeté la chanteuse, qui effectue actuellement une tournée en Grande-Bretagne.


La campagne électorale suspendue en Grande-Bretagne



La Première ministre conservatrice Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn ont décidé mardi de suspendre leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin. Ils sont tombés d'accord pour "suspendre jusqu'à nouvel ordre" la campagne en raison de l'attentat, a déclaré Jeremy Corbyn.


En France, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb réunit ce mardi matin place Beauvau les responsables des services de sécurité et de renseignement. La réunion a pour but de "faire un point sur la situation britannique" ainsi que sur "l'état de la menace sur le territoire national". Le ministre de l'Intérieur doit également s'entretenir avec ses homologues allemand et britannique, Thomas de Maizière et Amber Rudd, pour aborder notamment les questions de "coopération sur les questions migratoires" et de "lutte contre le terrorisme".


https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/au-moins-19-morts-et-50-blesses-apres-une-explosion-dans-une-salle-de-concerts-de-manchester-1495508977


http://www.ouest-france.fr/europe/angleterre/direct-une-explosion-fait-au-moins-19-morts-au-manchester-arena-5011796



http://www.lefigaro.fr/actualites/2017/05/23/01001-20170523LIVWWW00008-en-direct-manchester-royaume-uni-attentat-terrorisme-explosion.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Attentat-suicide à Manchester: ce que l'on sait sur le kamikaze Salman Abedi.

Message  Alain Vasseur le Mar 23 Mai 2017 - 18:23

Mardi, 23 mai 2017 08:26MISE à JOUR Mardi, 23 mai 2017 12:19

Le kamikaze qui a causé la mort de 22 personnes lundi soir au Manchester Arena est un homme de 22 ans du nom de Salman Abedi, ont confirmé les autorités occidentales à Politico mardi midi.


Les enquêteurs américains auraient d'ailleurs été informés que le terroriste serait bel et bien Salman (Suliman) Ramadan Abedi, selon le journaliste d'enquête de NBC Jonathan Dienst.


L'attaque meurtrière a été revendiquée par le groupe terroriste État islamique, mardi matin.


La police de Manchester a confirmé avoir procédé à l'arrestation d'un autre homme de 23 ans, en lien avec l'attaque commise après le spectacle d'Ariana Grande.


Voici ce que l'on sait pour le moment sur le meurtrier.



  • Ses parents sont des réfugiés libyens

Ils ont quitté leur pays d'origine pour fuir le régime Kadhafi.
Leur fils Salman est né en 1994 à Manchester. Il a deux frères et une soeur.



  • Il était connu des autorités britanniques

Mais elles refusent de dévoiler plus de détails pour l'instant.



  • Le groupe État islamique a revendiqué l'attaque

Cependant, les autorités restent prudentes, affirme CBS. Elles enquêtent toujours afin de savoir si le tueur a agi seul, ou s'il avait réellement le soutien d'un groupe terroriste. Les États-Unis collaborent avec la Grande-Bretagne afin d'y voir plus clair.



  • Il aurait bien réfléchi le moment et l'endroit de son attaque


La première ministre britannique Theresa May croit que Abedi a bien pensé «l'endroit et le moment afin de faire un maximum de dégâts».



  • Il a attendu la fin du concert avant d'activer son engin explosif

Il aurait pris le métro jusqu'à la station Victoria. Près de la billetterie du Manchester Arena, à l'extérieur de l'amphithéâtre, il aurait attendu que les gens quittent les lieux avant de faire exploser sa bombe. Les agents de sécurité sur place avaient donc peu de chances empêcher l'attaque.


http://www.journaldemontreal.com/2017/05/23/attentat-a-manchester-ce-que-lon-sait


http://www.bfmtv.com/international/en-direct-au-moins-19-morts-dans-une-attaque-terroriste-a-manchester-998.html



Trois des 22 victimes de l'attentat de Manchester identifiées, dont une fillette de 8 ans

https://www.rts.ch/info/monde/8643431-trois-des-22-victimes-de-l-attentat-de-manchester-identifiees-dont-une-fillette-de-8-ans.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Attentat de Manchester : des failles dans la sécurité et la prévention.

Message  Alain Vasseur le Mar 23 Mai 2017 - 22:11

Publié le 23/05/2017 à 19:49


Au lendemain de l'attaque terroriste qui a tué 22 personnes à l'issue d'un concert d'Ariana Grande, certains pointent du doigt l'absence de cordon sanitaire autour de la salle et un possible échec du renseignement britannique.


De notre envoyé spécial à Manchester


La police de Manchester a identifié l'auteur de l'attentat suicide. Il s'agit de Salman Abedi, 22 ans. Il serait né à Manchester de parents d'origine libyenne, qui auraient fui le régime de Kadhafi, selon le Daily Telegraph. Les autorités estiment qu'il a agi seul sur place, sans exclure des complicités dans la préparation de son opération. Deux adresses de Manchester ont fait l'objet de perquisitions, mardi, et un homme de 23 ans a été arrêté.


L'hypothèse du loup solitaire semble peu plausible aux spécialistes de l'antiterrorisme. «Plusieurs éléments indiquent que l'attentat a été préparé minutieusement avec la participation probable de plusieurs individus. La position du kamikaze au moment de la détonation dans le foyer de la salle, pour faire le plus de victimes possible dans un lieu fermé tout en réussissant à déjouer les contrôles, suggère un certain degré de coordination. L'attaquant a aussi attendu la fin du concert pour viser la foule en train de quitter les lieux», relève Kit Nicholl, analyste de sécurité à IHS Markit.


C'est une bombe dite «artisanale» qui a tué 22 personnes et en a blessé 59. Elle contenait, selon des témoins, des écrous et des boulons, ce qui serait confirmé par les blessures de certaines victimes. Soit un dispositif destiné à maximiser les dommages.


Les explosifs «maison» font partie de l'arsenal potentiel de terroristes au Royaume-Uni, tout comme les armes blanches ou le véhicule bélier, moyens utilisés lors de l'attaque de Westminster, en mars, en raison de la difficulté à se procurer des armes à feu dans le pays. Mais cette fois, la sophistication du projet, la reconnaissance nécessaire des lieux, la collecte des composants de la bombe, très surveillée, semblent pointer un échec du renseignement.


Par ailleurs, comment un terroriste a-t-il pu accéder avec son matériel funeste si près d'une foule dans un lieu public à très forte concentration? Des failles apparaissent aussi dans la sécurisation du concert d'Ariana Grande. Alexandra Rayson, une spectatrice de 19 ans, dit n'avoir fait l'objet d'aucune fouille. «Il suffisait de montrer son ticket. J'avais un sac, on ne l'a pas vérifié. Ça m'a semblé bizarre», raconte-t-elle au Figaro.


Pas de cordon sanitaire



Un autre spectateur, Mark Harrison, 44 ans, a dû montrer son sac, mais n'est passé par aucun détecteur de métaux et n'a été ni fouillé ni palpé. Les agents de sécurité étaient surtout à la recherche de bouteilles d'eau. Selon d'autres habitués du lieu, bien qu'étant la plus grande salle couverte d'Europe, avec une capacité de 21.000 places, les contrôles sont souvent aléatoires à l'entrée de la Manchester Arena.


Après l'explosion, dans la panique générale, les gens sont sortis de la salle avec précipitation mais d'autres y entraient tout aussi facilement - des parents venus chercher leurs enfants. Aucun cordon sanitaire ne protégeait le lieu, comme cela se pratique en France. La première ministre Theresa May a assuré que la police allait «étudier la sécurité» sur les sites de spectacle.


http://www.lefigaro.fr/international/2017/05/23/01003-20170523ARTFIG00341-attentat-de-manchester-des-failles-dans-la-securite-et-la-prevention.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Attentat de Manchester. L'enquête avance, des arrestations en Libye.

Message  Alain Vasseur le Mer 24 Mai 2017 - 23:19

Modifié le 24/05/2017 à 23:04 | Publié le 24/05/2017 à 19:39


Salman Abedi, le kamikaze qui a tué 22 personnes lundi soir à la sortie d'un concert à Manchester, faisait partie d'un réseau plus large, a déclaré mercredi le chef de la police de la ville, alors que l'armée a été déployée à travers la Grande-Bretagne, placée en état d'alerte maximale.


La police a effectué trois nouvelles arrestations mercredi matin à Manchester et perquisitionné dans un logement dans le centre de cette ville du nord de l'Angleterre, a précisé Ian Hopkins en parlant d'une enquête qui avance « rapidement ».


La police a annoncé dans l'après-midi l'arrestation d'un autre homme à Wigan, ville proche de Manchester. Ce suspect transportait un colis qui est désormais en cours d'examen. La police de Manchester a annoncé mercredi soir l'arrestation d'une sixième personne, une femme, interpellée à Blackley, un quartier nord de la ville.


En fin d'après-midi, le frère et le père du terroriste ont été arrêtés en Lybie.


Le frère a admis après son arrestation avoir été au courant de la préparation de l'attaque et être lui aussi membre de l'organisation Etat islamique (EI), a indiqué mercredi une unité des services de sécurité libyens.  Arrêté la veille, Hachem Abedi, « a indiqué qu'il appartenait à l'EI avec son frère Salman Abedi (...) et a reconnu qu'il était présent en Grande-Bretatgne durant la période de préparation de l'attentat », affirme sur sa page Facebook la Force de dissuasion, qui fait office de police loyale au gouvernement d'union nationale.


Bombe sophistiquée



« Je pense qu'il est très clair que nous enquêtons sur un réseau », a déclaré le chef de la police de Manchester à la presse.


« Des investigations approfondies sont en cours et des opérations se déroulent à travers l'agglomération du Grand Manchester au moment où nous parlons », a-t-il ajouté en début d'après-midi.


De source proche de l'enquête, on précise que l'accent est mis sur l'aide dont pourrait avoir bénéficié Salman Abedi pour confectionner sa bombe et sur l'identification du lieu où elle a été assemblée.


D'après la BBC, les services de sécurité estiment que la bombe était trop sophistiquée pour que le kamikaze ait pu la fabriquer seul.


Les autorités britanniques ont dit craindre mardi qu'une nouvelle attaque soit « imminente », même si Mark Rowley, le patron de l'antiterrorisme, a parlé d'un relèvement du niveau d'alerte « à titre de précaution ».


Connexion libyenne



Une première interpellation avait eu lieu mardi à Manchester et, mercredi, les services libyens de contre-terrorisme ont annoncé que le frère cadet de Salman Abedi avait été arrêté à Tripoli.


Hachem Abedi est soupçonné d'être lié à l'organisation État islamique (EI), qui a revendiqué l'attentat, a précisé un porte-parole libyen.


Selon le centre de réflexion Kalam Research & Media, qui a un bureau à Tripoli, le père des frères Abedi, Abou Ismaïl, avait lui même intégré un groupe islamiste armé formé par des vétérans du djihad contre les Soviétiques en Afghanistan, le Groupe islamique combattant en Libye, deux ans environ après être arrivé à Londres, puis Manchester, en provenance d'Arabie saoudite en 1992.


Le groupe, lié à Al Qaïda, n'a été interdit en Grande-Bretagne qu'en 2005. Abou Ismaïl est retourné s'installer en Libye après la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, a déclaré à Reuters un curateur de la mosquée de Disbury, dans le sud de Manchester, où la famille Abedi avait ses habitudes.


Liens avec Daech



Invitée mercredi matin sur la BBC, la ministre britannique de l'Intérieur, Amber Rudd, a dit « penser » que Salman Abedi était lui-même rentré récemment d'un voyage en Libye. Elle a au passage critiqué des fuites en provenance des États-Unis sur certains éléments de l'enquête.


Son homologue français, Gérard Collomb, a pour sa part déclaré sur BFMTV que le kamikaze était « sans doute » passé également par la Syrie. Il avait « en tout cas des liens avec Daech qui sont avérés », a-t-il ajouté sur BFMTV, en utilisant l'acronyme arabe de l'EI.


Amber Rudd a aussi jugé « probable » que Salman Abedi n'ait pas agi seul. Elle a confirmé que le jeune homme de 22 ans était connu des services de sécurité britanniques avant son passage à l'acte.


« Il semble probable, possible, qu'il n'a pas agi seul; les services de renseignement et la police remontent par conséquent leurs pistes afin d'obtenir toutes les informations dont ils ont besoin pour assurer notre sécurité », a-t-elle dit.


Le relèvement de l'état d'alerte au niveau « critique », le degré maximal correspondant à un risque d'attentat « imminent », a été annoncé tard mardi soir par Theresa May. C'est une première en Grande-Bretagne depuis juin 2007.


20 blessés dans un état critique



La Première ministre britannique, dont le Parti conservateur a annoncé mercredi qu'il devrait reprendre vendredi la campagne en vue des élections législatives du 8 juin, suspendue depuis l'attentat, a également ordonné le déploiement de l'armée pour sécuriser le pays.


Des soldats pourront être appelés en renfort pour assurer la sécurité de rassemblements publics comme les concerts ou les événements sportifs.


Amber Rudd a précisé que ces renforts militaires seraient sous le commandement de la police. Jusqu'à 3.800 soldats pourraient être déployés, a-t-elle ajouté, pour alléger la charge des forces de police et leur permettre de se consacrer à d'autres tâches.


L'identification des victimes s'est parallèlement poursuivie. Une petite fille de huit ans, deux adolescentes et un homme de 28 ans sont au nombre des personnes décédées, ainsi qu'un couple de Polonais venus récupérer leurs deux filles à la sortie du concert. Les deux enfants sont indemnes.


http://www.ouest-france.fr/faits-divers/attentat/attentat-manchester/attentat-de-manchester-l-enquete-avance-des-arrestations-en-libye-5015056



http://www.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/explosion-meurtriere-a-la-manchester-arena/ou-en-est-l-enquete-sur-l-attentat-demanchester_2205646.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Attentat de Manchester : le point sur l'enquête et les avancées de la police.

Message  Alain Vasseur le Jeu 25 Mai 2017 - 18:29

Publié le 25/05/2017 à 11:39


Huit personnes ont été arrêtées. Des perquisitions ont également été menées. Theresa May exige que cessent les fuites provenant des services américains du renseignement. Le point complet en ce jeudi soir.


La police britannique a annoncé jeudi avoir procédé à des «arrestations importantes» et mis la main sur des éléments significatifs au troisième jour de l'enquête sur l'attentat suicide de Manchester, qui a fait 22 morts lundi à la sortie d'un concert à Manchester.


Plus tôt, Theresa May a fait savoir qu'elle n'avait pas apprécié les fuites, dans les médias américains notamment, sur l'enquête. La première ministre britannique devait demander au président américain, Donald Trump, lors du sommet des pays de l'OTAN qui se tient ce jeudi à Bruxelles, le «respect de la confidentialité» dans cette enquête. «Je vais clairement dire au président Trump que les renseignements qui sont partagés entre nos services respectifs doivent rester confidentiels», a-t-elle indiqué.


Donald Trump a reconnu que ces fuites étaient «profondément troublantes». Dans une déclaration rendue publique à son arrivée à Bruxelles, le président américain promet de traduire en justice tout individu surpris en train de divulguer des informations confidentielles. «Je demande au département de la Justice et aux autres agences concernées de lancer une enquête complète sur ce sujet et, si cela est approprié, les coupables devront être poursuivis avec toute la rigueur de la loi», dit Donald Trump.


Mardi les chaînes de télévision américaines avaient dévoilé l'identité du principal suspect, Salman Abedi, bien avant que la police de Manchester ne diffuse le nom de ce dernier. La police antiterroriste britannique a regretté jeudi la «divulgation non autorisée» d'informations notamment aux États-Unis, jugeant que cela «nuisait» à l'enquête. «Nous apprécions grandement les relations étroites que nous avons avec nos partenaires des services de renseignements et des forces de sécurité à travers le monde» avec qui nous «partageons des informations sensibles» mais «quand cette confiance est rompue, cela compromet ces relations et nuit à nos enquêtes», a affirmé un porte-parole de la police britannique chargée du contre-terrorisme.


«Les dégâts sont encore plus grands quand cela implique la divulgation non autorisée de preuves potentielles au beau milieu d'une importante enquête du contre-terrorisme», a ajouté ce porte-parole. Celui-ci cible directement [url=https://www.nytimes.com/interactive/2017/05/24/world/europe/manchester-arena-bomb-materials-photos.html?&hp&action=click&pgtype=Homepage&clickSource=g-slide g-slide-fade g-slide-0]un article du New-York Times paru mercredi[/url]. Dans son papier, le quotidien publie des photos du détonateur ainsi que de la bombe prises par la police britannique. Le journal a fait analyser ces images par un spécialiste. Il en a déduit que la bombe était «puissante, dotée d'une charge ultra-rapide».


Des fuites aux États-Unis, en France et en Allemagne



Mardi, la ministre de l'Intérieur britannique Amber Rudd, a jugé «irritante» la fuite d'informations. «La police britannique a été très claire sur le fait qu'elle veut contrôler le flux d'informations, afin de protéger l'intégrité opérationnelle» de l'enquête et pouvoir bénéficier «d'éléments de surprise», a déclaré Amber Rudd sur la BBC. «Donc ça devient irritant que (ces informations) sortent via d'autres sources et j'ai été très claire auprès de nos amis sur le fait que cela ne doit pas se reproduire», a-t-elle ajouté.


Quelques minutes après cette déclaration agacée, le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb, affirmant ne savoir «que ce que les enquêteurs britanniques nous ont appris», révélait que le kamikaze présumé de l'attentat était «sans doute» passé par la Syrie et avait des liens «avérés» avec le groupe État islamique. Ce jeudi, c'est le média Sky News qui révèle, en citant une source du renseignement allemand, que Salman Abedi se trouvait en Allemagne, à Dusseldorf, quatre jours avant l'attentat.



Selon la BBC, la police de Manchester aurait stoppé la transmission d'informations sur l'enquête aux autorités américaines. «Nous sommes furieux. C'est complètement inacceptable», a indiqué mercredi une source gouvernementale.


L'attentat lundi soir à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande, revendiqué par le groupe État islamique, a fait 22 morts et une centaine de blessés, dont de nombreux enfants.


• Le terroriste aurait transité par l'aéroport d'Istanbul


L'auteur présumé de l'attentat de Manchester, Salman Abedi, a transité par l'aéroport Atatürk d'Istanbul en route pour l'Europe, a indiqué jeudi un haut responsable turc. «Je peux confirmer qu'il a transité par l'aéroport Atatürk d'Istanbul. Mais aucun signalement des services de renseignement n'a été communiqué à la Turquie avant l'attaque de Manchester», a déclaré cette source sous couvert d'anonymat. Le haut responsable n'a pas précisé l'itinéraire exact du suspect, ni la date de son passage par Istanbul. Les enquêteurs pensent que Salman Abedi était récemment rentré d'un séjour en Libye.


8 personnes sont actuellement entendues dans le cadre de l'enquête. «Je veux rassurer la population et dire que les arrestations auxquelles nous avons procédé sont importantes, et que les premières perquisitions de bâtiments ont révélé des éléments que nous pensons être très importants», a dit le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins. «Il faudra plusieurs jours pour mener à bien ces perquisitions», a ajouté le Chief Constable.


Les enquêteurs ont acquis la certitude que Salman Abedi a bénéficié du soutien d'un réseau plus large.


http://www.lefigaro.fr/international/2017/05/25/01003-20170525ARTFIG00062-attentat-de-manchester-la-police-denonce-les-fuites-de-l-enquete.php



http://www.20minutes.fr/monde/2074879-20170525-attentat-manchester-deux-nouvelles-arrestations-femme-liberee



http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/05/25/attentat-de-manchester-ce-que-l-on-sait-jeudi-matin



http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/05/25/manchester-tensions-entre-londres-et-washington-apres-des-fuites
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum