Tarn-et-Garonne - Un an ferme contre le forcené de Garganvillar qui avait tiré sur un gendarme(2016).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tarn-et-Garonne - Un an ferme contre le forcené de Garganvillar qui avait tiré sur un gendarme(2016).

Message  Alain Vasseur le Mer 31 Mai 2017 - 5:23

Publié le 31/05/2017 à 03:53


Muni d'une paire de béquilles, c'est en claudiquant que Daniel Roques, 53 ans, a gagné la barre du tribunal correctionnel, hier accompagné de l'une de ses filles. Peu prolixe sur les faits, ce garde-chasse de Garganvillar, en arrêt longue maladie, était bien en peine d'expliquer son coup de folie ayant mis en danger un gendarme. «Je ne me souviens de rien, je m'excuse», lâchait laconiquement le quinquagénaire sans dire plus. Avec 1,6 gramme d'alcool prélevé dans son sang plus de 12 heures après le début des faits, «on imagine la dose massive qu'il avait au moment où il s'est retranché chez lui», certifiait Me Jean-Louis Pujol qui assurait la défense du gendarme visé par les tirs du forcené. Le 7 juillet dernier, en effet, Daniel Roques qui avait avec lui trois fusils, se barricade dans sa maison située dans le bourg de Garganvillar. «Avant l'intervention des militaires du PI2G (le Gign régional basé à Toulouse), les gendarmes du PSIG de Castelsarrasin sécurisent les lieux», rappelait la présidente Nicole Bergougnan. Derrière un platane, l'un d'eux, équipé «d'un gilet pare-balles lourd et d'un casque était visé par des coups de feu d'une 22 long rifle» à 30 mètres de distance. Deux tirs en direction du gendarme Lecarpentier qui ne le touchait fort heureusement pas. «On a toutefois retrouvé sur l'arbre l'un des deux projectiles de vos tirs», confirmait la magistrate qui rappelait que cette affaire s'était conclue douze heures plus tard. «Non sans que les négociateurs du Gign n'aient passé la nuit à vous parler pour que vous finissiez par vous rendre».


Vous avez de la chance d'être ici, les gendarmes auraient pu riposter»



Faisant aussi lecture de son expertise psychiatrique, la présidente indiquait que le médecin avait relevé une altération du discernement. Un point que le vice-procureur Pierre Vignolles balayait dans ses lourdes réquisitions, estimant que l'alcoolisation massive du Garganvillarais était un facteur aggravant. «Vous avez de la chance d'être ici aujourd'hui, les gendarmes auraient pu riposter, et ils auraient été en légitime défense», tonnait P. Vignolles réclamant trois ans dont deux ans assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve (SME), soit un an ferme. «Ce ne sont pas des coups de semonces, des tirs en l'air, plaidait Me Jean-Louis Pujol. Mais bel et bien deux coups de feu tiré sur mon client à 1,5 m de hauteur; c'est-à-dire à hauteur d'homme !»


«Ces tirs ne pouvaient pas l'atteindre»



Revenant sur le profil psychologique de son client, Me Charlotte Lévi brossait le tableau d'un parcours chaotique depuis le décès, il y a quatre ans, de l'épouse du prévenu. «Alcoolisme massif, infarctus, et dépression, il vit petitement de son indemnité maladie», plaidait la pénaliste qui relativisait aussi la dangerosité des tirs de son client. «Vous ne pouviez pas être atteint, c'est ce que vous avez déclaré lors de votre audition. C'est la raison pour laquelle vous n'avez pas riposté», assurait la pénaliste. Après une interruption, le tribunal suivait les réquisitions à trois ans dont deux assortis d'un SME avec obligation de soins et interdiction de détenir une arme ainsi que 3 000 € de dommages et intérêts pour le gendarme visé par les tirs. Une décision aggravée par le refus du tribunal de faire valoir à la demande de non-inscription de cette condamnation au casier judiciaire du garde-chasse. Ce dernier devrait, de facto, perdre son emploi avec cette condamnation. Une décision qui atterrait l'avocate de la défense qui ne cachait pas attendant toutefois l'accord de son client, vraisemblablement faire appel.


http://www.ladepeche.fr/article/2017/05/31/2584870-an-ferme-contre-forcene-garganvillar-avait-tire-gendarme.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum