Puiseaux - 45 - Les acteurs d'un trafic de véhicules volés condamnés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Puiseaux - 45 - Les acteurs d'un trafic de véhicules volés condamnés.

Message  Alain Vasseur le Ven 2 Juin 2017 - 4:28

Publié le 01/06/2017 à 21h45


Le tribunal correctionnel d'Orléans n'a accordé aucun crédit aux dénégations des prévenus issus, pour la plupart d'entre eux, de la communauté des gens du voyage. Il s'est toutefois montré moins sévère que le procureur de la République.


Le 4 avril 2016, une Clio à l’état d’épave est acquise auprès d’un particulier sur Leboncoin. Quinze jours plus tard, le véhicule, pourtant hors d’état de rouler, est flashé à 180 km/h !

Cet étrange phénomène ne doit rien à l’intervention d’un mécanicien génial. Il illustre parfaitement, en revanche, le vaste dossier d’escroquerie dont le tribunal correctionnel d’Orléans est saisi ce jeudi.


Onze prévenus, de 20 à 53 ans, – dont une grande majorité est issue de la communauté des gens du voyage – sont impliqués dans cette affaire où trente-trois victimes ont été recensées, entre janvier 2015 et mai 2016, pour un préjudice évalué à plusieurs dizaines de milliers d’euros.


L’architecture de l’escroquerie était particulièrement élaborée. Et chacun des prévenus, dont aucun ne reconnaît les faits, avait un rôle à jouer. De vieux véhicules, et notamment des camions de marque Iveco, étaient achetés quelques centaines d’euros sur Internet. Parallèlement, des véhicules identiques, mais bien plus neufs, étaient dérobés dans le Loiret, en Seine-et-Marne et dans l’Essonne.



La complicité d'un employé d'un centre de contrôle technique


Les numéros de série des voitures et poids lourds volés étaient alors modifiés et la carte grise de l’épave leur était attribuée. Avec la complicité d’un employé d’un centre de contrôle technique de Saint-Pierre-lez-Nemours, les véhicules, dotés d’une nouvelle virginité, obtenaient l’autorisation de rouler.


Ne restait plus qu’à solliciter un certificat d’immatriculation. Un ancien négociant en automobiles avait encore accès au système d’immatriculation des véhicules, un site sécurisé réservé aux professionnels. C’est lui qui se chargeait d’éditer ce précieux document, prémice à la délivrance, par la préfecture, d’une nouvelle carte grise.


Les véhicules étaient ensuite mis en vente, par le biais de petites annonces publiées sur Leboncoin.



Trente huit camions revendus


A l’origine de l’enquête, les gendarmes de la section de recherche d’Orléans ont désigné Jordan Levavasseur comme la tête de pont de ce trafic. Installé sur le terrain des gens du voyage de Beaumont-du-Gâtinais (Seine-et-Marne), le prévenu de 24 ans est accusé d’avoir ainsi volé et revendu trente-huit camions Iveco. Des faits commis en compagnie de son frère, 20 ans, et de son père, un Puiseautin de 53 ans. 

Les investigations ont également permis de mettre au jour des vols portant sur du matériel de chantier et plusieurs voitures particulières.


A leurs côtés, sur le banc des prévenus, se côtoient un trentenaire, dont le rôle était de repérer les véhicules à dérober, des voleurs et des receleurs.


Contre ces onze-là, le procureur de la République réclame des peines sévères d'emprisonnement, assorties d'amendes de 3.000 à 20.000 euros. Il requiert ainsi cinq ans de prison à l’encontre de Jordan Levavasseur.



Le tribunal se montre finalement moins sévère. Dans son délibéré, rendu vendredi peu avant 0 h 30 du matin, il condamne le principal acteur du trafic à trois ans de prison, à une amende de 2.000 euros, et prononce son maintien en détention. 


Les autres condamnations vont de douze mois avec sursis à deux ans de prison ferme.


Philippe Renaud


http://www.larep.fr/puiseaux/justice/2017/06/01/les-acteurs-d-un-trafic-de-vehicules-voles-condamnes_12427196.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum