Paris - Pierre Bousquet de Florian à la tête de la task force antiterroriste de l’Elysée à/c 21 Juin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris - Pierre Bousquet de Florian à la tête de la task force antiterroriste de l’Elysée à/c 21 Juin.

Message  Alain Vasseur le Mar 6 Juin 2017 - 17:26

06 juin 2017 à 15h46   Paris - Christophe Bigot à la tête de la task force antiterroriste de l’Elysée?

Cette nomination devrait être annoncée demain, ainsi que les détails sur ce nouveau centre de coordination des services


Selon nos informations, le diplomate Christophe Bigot pourrait être nommé demain mercredi, à la tête de la task force antiterroriste que le président de la République a promis d’installer à l’Élysée.
Il était en concurrence avec le préfet Pierre Poëssel.

Christophe Bigot est actuellement ambassadeur au Sénégal après l’avoir été en Israël. Né en 1965, polytechnicien et énarque, il a également été directeur de la stratégie de la DGSE.

Le nom exact de ce nouveau poste pourrait être conseiller national au renseignement. Il succédera à l’actuel coordonnateur national du renseignement et verra son équipe et son rôle accrus. Les détails devraient être communiqués demain à l’issue du Conseil des ministres et après le Conseil de défense désormais hebdomadaire.

D’autres nominations dans le renseignement devraient intervenir sous peu notamment le directeur de la DGSE et celui de la DGSI.

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/exclusif-christophe-bigot-a-tete-task-force-antiterroriste-l-elysee-128257




À quoi ressemblera la "task force" d'Emmanuel Macron?

http://www.bfmtv.com/police-justice/a-quoi-ressemblera-la-task-force-d-emmanuel-macron-1179937.html


La task force anti-Daech de l’Élysée peut-elle fonctionner?
http://www.slate.fr/story/146604/task-force-anti-daech-de-lelysee


Une "Task force" anti-terroriste à l'Elysée peut-elle empêcher des attentats?

http://www.huffingtonpost.fr/eric-delbecque/task-force-macron-terrorisme_a_22108783/


avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

L’Élysée annonce la création d’un Centre national de contre-terrorisme.

Message  Alain Vasseur le Mer 7 Juin 2017 - 16:04

Le 07-06-2017


C’était l’une des promesses faites durant la campagne présidentielle par Emmanuel Macron. La création d’une « task force » anti-terroriste sera bientôt effective. L’annonce en a été faite ce 7 juin, à l’issue d’un Conseil de défense et de sécurité nationale qui s’est tenu à l’Élysée.


Placée sous l’autorité du président de la République, cette « task force », qui prendra l’appellation de « Centre national de contre-terrorisme » (CNCT), aura vocation à « organiser une action de renseignement plus rapide et ouverte entre services compétents face à la menace terroriste », en assurant « une coordination plus forte et un pilotage renforcé des services engagés. » En revanche, elle n’aura pas son mot à dire dans la direction opérationnelle de ces derniers.


Le CNCT aura à « proposer au président des plans d’action concertés sur l’action des services de renseignement » et « rendra compte chaque semaine au conseil de défense, où s’élabore la stratégie de lutte contre le terrorisme. » En clair, il s’agit de s’assurer et d’encourager la coopération entre les différents services de la communauté française du renseignement.


Cette structure, qui sera, dans un premier temps, composée d’une vingtaine d’analystes venus des ministères de la Défense, de l’Intérieur, de la Justice et de l’Économie, sera intégrée à la Coordination nationale du renseignement (CNR), dont la direction sera confiée à Pierre Bousquet de Florian, ancien patron, entre 2002 et 2007, de la défunte Direction de la surveillance du territoire (DST). Il prendra ses fonctions à compter 21 juin prochain.


Ce CNCT, qui fonctionnera 24 heures sur 24, s’inscrit dans « une stratégie globale d’action, de coordination », a précisé Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement.


Par ailleurs, le plan Vigipirate sera une nouvelle fois « actualisé » pour qu’il soit « adapté à la nouvelle menace ». Et un nouveau projet de loi « visant à renforcer et stabiliser l’arsenal législatif de lutte contre le terrorisme » sera prochainement dévoilé. Il « permettra d’introduire dans le droit commun des dispositions concrètes, ciblées et encadrées pour lutter efficacement contre le terrorisme et de réserver le régime de l’état d’urgence à des circonstances exceptionnelles », est-il expliqué dans le communiqué diffusé par l’Élysée.


Étant donné que l’état d’urgence ne devrait pas être prolongé au-delà du 1er novembre, certaines de ses dispositions devraient être reprises par ce projet de loi. « Assignations à résidence, perquisitions administratives, fermeture de lieux de culte, zones de protection et de sécurité, toutes ces mesures emblématiques du régime d’exception créé en 1955 pendant la guerre d’Algérie et perfectionné par touches successives depuis les attentats du 13 novembre 2015, devraient se retrouver dans le droit commun avec quelques modifications marginales », explique en effet le quotidien Le Monde.


http://www.opex360.com/2017/06/07/lelysee-annonce-la-creation-dun-centre-national-de-contre-terrorisme/
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Les dessous de la nomination de Bousquet de Florian à l’Elysée.

Message  Alain Vasseur le Jeu 8 Juin 2017 - 16:55

08 juin 2017 à 13h31

L’ancien directeur de la DST a été nommé, mercredi, à la Coordination nationale du renseignement et de lutte antiterroriste.


C’est une surprise que personne n’attendait. Pierre de Bousquet de Florian, 63 ans, ancien directeur de la DST mais sorti du renseignement depuis dix ans, revient pour prendre la responsabilité de la « task force » antiterroriste, promise par Emmanuel Macron. Sa nomination a été annoncée hier - lire mon article dans l’Opinion.

Mardi dans la journée, c’est le nom de Christophe Bigot qui revenait avec le plus d’insistance. Ambassadeur au Sénégal, après Israël, il a également été directeur de la stratégie de la DGSE. Selon nos informations, il ne semble pas avoir soutenu mordicus par le Quai d’Orsay. Les Affaires étrangères sont en revanche très satisfaites de la nomination d’un de leurs grands diplomates, Bernard Emié, à la tête de la DGSE, comme elles l’ont été de celles de Philippe Etienne au poste de conseiller diplomatique du président de la République.

L’Élysée semble avoir envisagé très sérieusement de nommer Patrick Calvar - actuel directeur de la DGSI - au poste de Coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, alors qu’il doit quitter sa fonction à la fin du mois. C’est lui, qui chaque mercredi matin présente l’état de la menace terroriste au début du Conseil de défense qui se tient à l’Élysée. Il semble qu’il a refusé ce poste, peu convaincu par la nouvelle architecture du renseignement.

Il a toutefois été entendu quant à ses recommandations sur son successeur à la DGSI. Non pas sur le nom de la personne, mais sur son profil. Selon lui, il ne fallait pas un homme trop marqué par la culture maison, afin de parachever la délicate fusion entre la DST et les RG, à l’origine de la DGSI.

Exit donc, Pierre de Bousquet de Florian - ancien directeur de la DST (2002-2007). Pourtant, lorsqu’il arrive à l’Élysée mardi (où il passera plus d’une heure trente, en deux rendez-vous) celui-ci s’attend à être nommé à la tête de la DGSI. Pour ce chiraquien, c’est la revanche de son éviction de 2007, par les sarkozystes, au profit de Bernard Squarcini... On lui propose la Task Force, qu’il accepte aussitôt, ravi de quitter la société Civipol.

Le profil de Pierre de Bousquet de Florian intéresse d’autant plus l’Élysée - qui ne le connaît pas personnellement - qu’il a dirigé un grand service de renseignement et connaît donc de l’intérieur la manière dont les services fonctionnent. Ce qui est indispensable pour les coordonner.

Mardi fin de journée, l’affaire est réglée, après deux jours d’allers-retours et de divers jeux d’influence dans ce monde secret. Et mercredi matin, ces décisions sont validées lors du conseil de défense.

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/dessous-nomination-bousquet-florian-a-l-elysee-128435


http://www.lopinion.fr/edition/politique/l-elysee-prend-renes-renseignement-contre-terrorisme-128366?
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum