Excédés par la présence des migrants dans leur ville, des Calaisiens ont décidé de "faire la police eux-mêmes" et d'empêcher les distributions de nourriture.