Noisy-le-Sec - 93 - Viol collectif dans une cave de Seine-Saint-Denis(2016) : un onzième jeune arrêté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Noisy-le-Sec - 93 - Viol collectif dans une cave de Seine-Saint-Denis(2016) : un onzième jeune arrêté.

Message  Alain Vasseur le Sam 10 Juin 2017 - 4:55

09 juin 2017, 20h06 | MAJ : 09 juin 2017, 23h09



Un jeune majeur a été écroué jeudi soir, soupçonné d'avoir pris part en septembre 2016 à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) au viol d'une jeune fille de 17 ans, pour lequel dix autres jeunes sont déjà sous les verrous. 

Les mois passent sans que les enquêteurs de la Sûreté territoriale relâchent leurs investigations. Près de neuf mois après le viol d’une adolescente, dans une cave de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), un onzième adolescent vient d’être écroué.
 
Il a été identifié par la téléphonie. D’autres avaient été confondus par leur ADN ou reconnus par la victime elle-même après les faits. Ce jour de septembre 2016, la jeune fille, qui ne vit pas en Seine-Saint-Denis, devait retrouver un ami à Noisy-le-Sec. A l’arrêt de bus, elle aurait croisé d’autres jeunes qui l’ont conduite dans une cave sous un prétexte fallacieux. La jeune fille a été violée, y compris par des jeunes arrivés après les faits et invités par téléphone par les premiers sur place. Une quinzaine de jeunes hommes auraient abusé d’elle.
 
Abandonnée sur place, en état de choc, la victime a trouvé refuge chez une riveraine. Avant de partir, les violeurs avaient été un peu trop bavards, mentionnant qu’ils rejoignaient le stade pour jouer au foot.
 

«Ils l’ont traitée comme du bétail»

 
Au stade de l’avenue de Neuilly, une quarantaine de jeunes pouvant correspondre à la description des auteurs ont été alignés. Sept ont été reconnus par la victime. Cinq ont dans un premier temps été écroués. Six autres ont depuis été mis en examen par un juge d’instruction de Bobigny et écroués eux aussi pour viol en réunion et séquestration.

 
Ils vivent à Noisy-le-Sec et Romainville et auraient du mal à reconnaître ce viol collectif. «Ils pensaient qu’elle était consentante, que c’était une fille facile ! Ils l’ont traitée comme du bétail…», commente une source proche de l’affaire qui évoque une victime en état de choc. Elle s’est vue prescrire 10 jours d’incapacité totale de travail et un suivi psychologique a été recommandé.
 
Certains ADN recueillis dans le cadre de l’enquête n’ont pas encore été identifiés. Ils sont enregistrés au Fnaeg, le fichier national des empreintes génétiques, qui permet parfois d’identifier des auteurs, même des années plus tard. En avril 2016, la cour d’assises des mineurs de Seine-Saint-Denis avait condamné dans une affaire similaire, onze jeunes à des peines allant jusqu’à six ans de prison pour le viol en réunion d’une jeune fille de 16 ans, en 2013, à Sevran.
 
  leparisien.fr



http://www.leparisien.fr/romainville-93230/noisy-le-sec-onzieme-arrestation-apres-un-viol-collectif-09-06-2017-7035603.php



http://www.leparisien.fr/faits-divers/noisy-le-sec-cinq-jeunes-ecroues-apres-un-viol-collectif-19-09-2016-6133205.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum