Orly - Un policier de la PAF incarcéré pour corruption.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Orly - Un policier de la PAF incarcéré pour corruption.

Message  Alain Vasseur le Jeu 15 Juin 2017 - 23:12

EXCLUSIF. Un fonctionnaire de la police aux frontières d'Orly est suspecté d'avoir remis des documents confidentiels à une puissance étrangère.

PAR STÉPHANE SELLAMI
Publié le 15/06/2017 à 12:38 | Le Point.fr

L'affaire est considérée comme particulièrement « sensible ». Selon nos informations, les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, ont interpellé, les 29 et 30 mai, plusieurs fonctionnaires en poste à la police aux frontières (PAF) de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne). Agissant sur commission rogatoire d'une juge du tribunal de Créteil, les « bœufs-carottes » ont placé en garde à vue un capitaine de la PAF, chargé notamment du suivi des personnes fichées S (pour sûreté de l'État) quittant le territoire, ainsi que deux autres policiers du même service. Cette enquête a démarré après un renseignement parvenu à la police des polices.


« Cet officier de la police aux frontières, qui avait accès à ces fiches S ainsi qu'à d'autres, est suspecté d'en avoir remis plusieurs centaines au responsable d'une société privée, implantée à Orly et spécialisée dans la sécurité aérienne et aéroportuaire, confie une source proche de l'affaire. Selon les premières investigations, ces remises de fiches confidentielles duraient depuis plusieurs années. En échange, ce capitaine de la PAF se serait vu offrir plusieurs voyages au Maroc tous frais payés. De l'argent liquide lui aurait également été remis. »

Des fiches S remises aux services secrets du Maroc ?


Le gérant de cette société de sécurité a également été placé en garde à vue, avant d'être mis en examen pour « corruption active ». À l'issue de sa présentation devant un juge des libertés et de la détention, il a également été incarcéré. Toujours selon nos informations, les policiers de l'IGPN ont établi au fil de leurs investigations, démarrées au mois de décembre 2016, que ces fiches S auraient été communiquées aux services secrets d'une puissance étrangère.

« Le responsable de cette entreprise de sécurité à Orly est soupçonné d'avoir été en contact avec des agents des services secrets du Maroc et de leur avoir remis ces fiches S, ajoute la même source. Il ressort des écoutes téléphoniques plusieurs échanges avec des agents du royaume chérifien. » Les deux autres policiers de la PAF entendus ont finalement été remis en liberté, sans autre forme de poursuite.

http://www.lepoint.fr/societe/un-policier-de-la-paf-incarcere-pour-corruption-15-06-2017-2135526_23.php

http://www.lepoint.fr/societe/un-policier-soupconne-d-avoir-fourni-des-documents-confidentiels-a-un-agent-marocain-15-06-2017-2135722_23.php


http://www.liberation.fr/france/2017/06/15/un-policier-francais-soupconne-d-avoir-balance-des-fiches-s-aux-services-marocains_1577057


https://www.lorientlejour.com/article/1057437/france-un-policier-soupconne-davoir-laisse-filtrer-des-documents-confidentiels-a-un-agent-marocain.html


http://www.boursorama.com/actualites/un-policier-soupconne-d-avoir-fourni-des-documents-confidentiels-a-un-agent-marocain-c34065bc77a82795413ef3011fda9ed1
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le policier, trafiquant de fiches S, dit avoir agi dans "l'intérêt supérieur de la nation".

Message  Alain Vasseur le Ven 23 Juin 2017 - 18:38

Le Point le 23/06/2017 à 12:40


Après nos premières révélations dans cette affaire mettant en cause un policier français, un intermédiaire franco-marocain et les services de renseignements du royaume chérifien, la poursuite des investigations par les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, doivent notamment déterminer l'ampleur des "échanges" entre les différents protagonistes. Mis en examen pour "corruption passive et active", "violation de secret professionnel", "détournement de finalité de données à caractère personnel" et "recel" par un juge d'instruction du tribunal de Créteil, ce fonctionnaire de police et le responsable d'une société spécialisée dans la sécurité aéroportuaire ont été placés en détention provisoire.

Selon nos informations, ce capitaine de la police aux frontières (PAF), âgé de 59 ans, affecté à l'aéroport d'Orly depuis le mois de janvier 2014, a reconnu avoir remis entre "100 et 200 fiches S" (pour Sûreté de l'État), liées notamment à la mouvance islamiste, à raison de "2 à 3 par semaine" au gérant de cette entreprise en l'espace de trois ans. Ce dernier, âgé de 54 ans, en poste à Orly depuis dix-neuf ans, transmettait ensuite ces documents confidentiels à des agents des services de renseignements marocains...........

avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum