Marseille - Neuf personnes sur le point de commettre un règlement de compte interpellées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marseille - Neuf personnes sur le point de commettre un règlement de compte interpellées.

Message  Alain Vasseur le Ven 16 Juin 2017 - 23:10

Par Victoria Koussa, France Bleu ProvenceVendredi 16 juin 2017 à 19:59

Heureux coup de filet des hommes de la BRI. Ils ont interpellés neuf personnes dans la nuit de jeudi à vendredi qui s'apprêtaient à commettre un assassinat sur fond de trafic de drogue.
La main dans le sac. C'est la méthode efficace utilisée par la Brigade de recherche et d'intervention pour essayer d'arrêter les auteurs des nombreux règlements de compte à Marseille. Dans la nuit de jeudi à vendredi, c'est presque une dizaine de personnes qu'ils ont réussi à interpeller peu avant un nouveau drame.

Les félicitations du préfet de police

Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône, affirme à France Bleu Provence qu'il "félicite les forces de police et salue leur méthode qui a permis de déjouer douze règlements de compte l'an dernier".
Une nouvelle preuve d'efficacité donc de cette méthode, un coup de filet opéré sur commission rogatoire d'un juge d'instruction au moment où le commando s'apprêtait à commettre un assassinat, sur fond de trafic de stupéfiants.

Des kalachnikov et des balises, très utilisées dans le milieu du grand banditisme, ont été saisies.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/neuf-personnes-sur-le-point-de-commettre-un-reglement-de-compte-interpellees-marseille-1497635981
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Marseille : neuf personnes arrêtées en pleine préparation d'un assassinat.

Message  Alain Vasseur le Dim 18 Juin 2017 - 4:34

Samedi 17/06/2017 à 13H03 


Lourdement armés, les suspects s'apprêtaient à commettre un règlement de comptes.

Le passage à l'acte était qualifié "d'imminent" par un haut gradé de la police. Et dans ce cas, il aurait sans doute fait couler beaucoup de sang, des larmes de proches et d'encre autour d'un probable nouveau règlement de comptes exécuté à Marseille sur fond de vendetta et/ou de guerre entre clans liés au trafic de drogue.


Convaincus par leurs investigations et surveillances de la détermination de cette équipe basée dans les 13e et 14e arrondissements à faire parler la poudre, "dans les heures qui viennent", indique cette source, les hommes de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) sont entrés préventivement en action, dans la nuit de jeudi à vendredi. Opéré sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, le spectaculaire coup de filet s'est déroulé simultanément dans plusieurs habitations.
Et a conduit, selon nos informations, confirmant celles de France info, à l'arrestation de neuf personnes assimilées à un réseau présumé de trafiquants. "Des gens très connus de nos services", glisse un proche de l'enquête. Et pour certains, armés jusqu'aux dents... En effet, la prise est d'autant plus retentissante que les enquêteurs ont également saisi, au cours des perquisitions menées dans les différents appartements, quatre fusils d'assaut de type kalachnikov, ceux qui signent la plupart des règlements de comptes. Mais aussi, trois pistolets automatiques et des balises souvent utilisées dans le milieu du banditisme pour tracer des cibles avant de leur tendre un guet-apens mortel.


À ce stade de l'enquête, rien n'a filtré sur la ou les personnes visées par l'éventuelle expédition en préparation...


Contacté hier soir, le préfet de police Laurent Nuñez, en partance pour la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), n'a, en tout cas, pas manqué de "féliciter les forces de police pour ce travail" et de souligner, une nouvelle fois, tout en restant prudent sur cette dernière affaire, "l'efficacité de méthode proactive employée par la police judiciaire qui a permis de déjouer 12 règlements de compte, l'an dernier, en interpellant sous le chef d'association de malfaiteurs des individus susceptibles de prendre part à des règlements de comptes".

Âgés de 27 à 39 ans, les neuf suspects poursuivaient, hier soir, leur garde à vue en attendant une éventuelle présentation à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen.


http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4499158/marseille-neuf-personnes-arretees-en-pleine-preparation-dun-assassinat.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Marseille - Les tueurs au GPS arrêtés in extremis.

Message  Alain Vasseur le Dim 25 Juin 2017 - 19:14

25 juin 2017, 10h40



Cinq hommes, âgés de 31 à 39 ans, ont été mis examen cette semaine à Marseille (Bouches-du-Rhône), avant d'être écroués, pour association de malfaiteurs dans l'intention de commettre un crime. L'équipe de malfaiteurs avait placé une balise GPS sur la voiture de leur cible.


Equipés comme des professionnels de la filature mais armés pour tuer. Cinq hommes, âgés de 31 à 39 ans, ont été mis examen cette semaine à Marseille (Bouches-du-Rhône), avant d'être écroués, pour association de malfaiteurs dans l'intention de commettre un crime. Les policiers qui les ont arrêtés in extremis ont sans doute évité un nouveau règlement de comptes sur fond de trafic de drogue.

Les enquêteurs de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) et des policiers marseillais travaillaient depuis avril sur cette équipe circulant au volant de voitures volées et dont certains membres avaient eux-mêmes échappé à des exécutions.

Cette bande a pris dans sa ligne de mire un homme de 38 ans qui, le 17 juin 2016 dans la soirée, avait déjà été blessé au thorax et à la veine fémorale par des tirs de kalachnikov. Un mois plus tôt, son frère aîné avait été abattu au volant de sa voiture alors qu'il circulait avec son fils âgé de 2 ans. L'enfant s'en était miraculeusement tiré indemne.
  

Arsenal du parfait assassin

 
Pour «finir le travail», l'équipe effectue des repérages à plusieurs adresses mais s'aident aussi de la technologie. Ainsi, le 12 juin, les policiers les voient placer une balise GPS sur la voiture de leur cible. Qu'ils n'ont plus ensuite qu'à suivre à distance en utilisant des petites tablettes numériques.

Face à l'imminence d'un assassinat, les enquêteurs ont donc lancé un vaste coup de filet à Marseille et à Marignane. Lors des perquisitions, les fonctionnaires mettent la main sur l'arsenal du parfait assassin : quatre fusils d'assaut Kalachnikov et leurs chargeurs, un fusil à pompe, trois pistolets automatiques, deux grenades, cinq balises et une tablette numérique. Ils saisissent aussi trois voitures volées, faussement immatriculées, des cagoules, des tenues noires et des bidons d'essence destinés à incendier leurs voitures après être passés à l'action.


  Le Parisien



http://www.leparisien.fr/faits-divers/marseille-les-tueurs-au-gps-arretes-in-extremis-25-06-2017-7084770.php

avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum