Les victimes appelées à se manifester