Guyane - Suspicion de trafic de titres de séjour : quatre agents de la préfecture de Guyane interpellés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guyane - Suspicion de trafic de titres de séjour : quatre agents de la préfecture de Guyane interpellés.

Message  Alain Vasseur le Mar 20 Juin 2017 - 3:45

Quatre agents de la Préfecture de Guyane ont été interpellés ce lundi 19 juin. Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans un trafic de titres de séjour. Neuf personnes au total sont en garde à vue ce lundi.


  • Guyane 1ère
  • Publié le 19/06/2017 à 12:13, mis à jour le 19/06/2017 à 12:57


Les forces de l’ordre se sont rendues à la préfecture de Guyane, à Cayenne, ce lundi 19 juin dans la matinée. Quatre fonctionnaires de la préfecture ont été interpellés. 

Neuf gardes à vue

Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans un trafic de titre de séjour. Cinq autres personnes ont également été interpellées par les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie. Au total, ils sont neuf à être en garde à vue. Des perquisitions ont eu lieu aux domiciles de ces personnes, indique le procureur de la République de Cayenne, Eric Vaillant, dans un communiqué.


Un signalement du préfet 

Ces interpellations ont eu lieu suite à un signalement du Préfet auprès du Procureur de la République. Ce signalement avait été fait par Martin Jaeger dès sa prise de fonction en janvier 2016.

Selon le procureur de la République de Cayenne, le 16 février 2017, une information judiciaire avait été ouverte pour corruption, aide au séjour irrégulier, faux et usage de faux, blanchiment d'argent et associations de malfaiteurs commis entre janvier 2014 et juin 2017.

La peine maximale encourue est de dix ans de prison et une amende d'au moins un million d'euros. Dans un communiqué, le préfet indique également que "les quatre agents interpellés font l'objet d'une suspension disciplinaire, à titre conservatoire" et "que si ces faits sont avérés, des sanctions seront prises immédiatement".


Des précédents

Dans le passé, des trafics de titres de séjour à la préfecture de Guyane avaient déjà été mis au jour. En 2008, deux fonctionnaires avaient notamment été mis en examen pour les mêmes faits.

http://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/suspicion-trafic-titres-sejour-quatre-agents-prefecture-guyane-interpelles-486627.html



http://www.bfmtv.com/police-justice/guyane-soupcons-de-trafic-de-titres-de-sejour-neuf-personnes-en-garde-a-vue-1190292.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Trafic de titres de séjour en Guyane : 5 personnes dont Bertrand Moukin devant le juge.

Message  Alain Vasseur le Jeu 22 Juin 2017 - 3:43

Dans l’affaire du trafic de titres de séjour en Guyane, cinq personnes sont déférées devant le juge d’instruction, après leur garde à vue entamée lundi dernier. Parmi elles, des agents de la préfecture, mais aussi Bertrand Moukin, acteur du récent mouvement social.


  • Par Laura Philippon
  • Publié le 21/06/2017 à 17:14



  • Suspectées de trafic de titres de séjours, elles étaient en garde à vue depuis lundi 19 juin. Cinq personnes, dont deux agents de la préfecture de Guyane, seront déférées en fin d’après-midi, ce mercredi 21 juin, devant le juge d’instruction.


Bertrand Moukin, acteur du mouvement social
Une cinquième personne sera déférée demain. Il s’agit de Bertrand Moukin, un des acteurs de la mobilisation sociale de mars dernier en Guyane. Bertrand Moukin avait un rôle clé dans la tenue des barrages durant le mouvement social de mars dernier. "Les gardes à vue de quatre autres personnes ont-elles été levées", précise le procureur de la République, Eric Vaillant.


Information judiciaire

Au total neuf personnes avaient été interpellées lundi dernier. Toutes étaient soupçonnées d’être impliquées dans un trafic de titres de séjour.

Selon le procureur de la République de Cayenne, le 16 février 2017, une information judiciaire avait été ouverte pour corruption, aide au séjour irrégulier, faux et usage de faux, blanchiment d'argent et associations de malfaiteurs commis entre janvier 2014 et juin 2017.


Jusqu’à dix ans de prison

Ces interpellations avaient eu lieu suite à un signalement du Préfet auprès du Procureur de la République. Ce signalement avait été fait par Martin Jaeger dès sa prise de fonction en janvier 2016.

La peine maximale encourue est de dix ans de prison et une amende d'au moins un million d'euros.


http://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/trafic-titres-sejour-guyane-5-personnes-dont-bertrand-moukin-devant-juge-487347.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Guyane : quatre personnes mises en examen dans un trafic présumé de titres de séjour.

Message  Alain Vasseur le Jeu 22 Juin 2017 - 16:37

22 juin 2017



Quatre personnes, dont deux fonctionnaire de la préfecture de Cayenne, ont été mises en examen et placées en détention provisoire mercredi soir tard à Cayenne (jeudi à Paris) dans une affaire de délivrance frauduleuse de titres de séjour. L’enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Cayenne. 


Les deux fonctionnaires de la préfecture, une homme et une femme, travaillant au bureau de l’immigration, ont été mis en examen notamment pour “aide au séjour d’étranger en situation irrégulière” et “corruption passive“. Ils ont été placés en détention provisoire à l’issue d’une audience devant le juge des libertés et de la détention.


Les deux autres personnes mises en examen sont une dirigeante d’une petite entreprise et un transporteur.

Une information judiciaire a été ouverte pour “corruption active, corruption passive, aide au séjour irrégulier d’étrangers en bande organisée, faux et usage de faux, blanchiment d’argent et association de malfaiteurs“, avait indiqué lundi le procureur de Guyane.


L’enquête sur ces délivrances frauduleuses de titres de séjour avait débuté en mai 2016, avant d’être confiée à un juge d’instruction en février dernier. Les enquêteurs soupçonnent qu’un dossier se monnayait 3.000 euros dont 500 pour l’intermédiaire.


De source judiciaire, les dossiers étaient montés avec de faux documents, notamment de faux documents fiscaux. Mercredi, quatre autres personnes placées en garde à vue lundi dans ce dossier, dont deux autres agents de la préfecture, avaient été remises en liberté sans faire l’objet de poursuites en l’état.


Jeudi, un second transporteur, Bertrand Moukin, placé en garde à vue lui aussi depuis lundi, dans le cadre de cette enquête judiciaire, doit être présenté à un juge d’instruction. Bertrand Moukin a joué un rôle important lors des récents mouvements sociaux en Guyane. Il y était le “chef” des barrages routiers ayant paralysé la Guyane durant près de cinq semaines entre fin mars et fin avril, surnommé “le président des barrages“. D’autres personnes pourraient être mises en examen dans ce dossier“, a indiqué le ministère public au cours d’une audience devant le juge des libertés et de la détention.


La Guyane connaît une immigration record avec 35% de sa population d’origine étrangère, en raison notamment de l’immigration venue du Brésil, d’Haïti ou du Surinam. Les flux migratoires sont particulièrement difficiles à contrôler dans ce territoire vaste comme le Portugal et possédant plus de 1.300 kilomètres de frontières avec le Brésil et le Surinam.


http://lessor.org/guyane-quatre-personnes-mises-en-examen-dans-un-trafic-presume-de-titres-de-sejour/
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Bertrand Moukin placé en détention provisoire.

Message  Alain Vasseur le Ven 23 Juin 2017 - 3:55

Jeudi 22 Juin 2017 - 14h19


5 personnes suspectées dans une affaire de trafic de papiers et d'aide au séjour irrégulier ont été placées en détention provisoire, dont le chef d'entreprise Bertrand Moukin.


Bertrand Moukin a été entendu ce jeudi matin par un juge d'instruction dans le cadre de l'affaire de corruption à la préfecture (corruption active, corruption passive, aide au séjour irrégulier d'étrangers en bande organisée, faux et usage de faux, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs). 

Il a ensuite été présenté au juge des libertés et de la détention qui l'a placé en détention provisoire. Le juge a en effet estimé qu'il y avait dans cette affaire des risques de "concertation frauduleuse", de "pression sur témoins et victimes", et de "déperdition des preuves". 


L'enquête se poursuit et Bertrand Moukin sera à nouveau entendu dans une semaine. Quatre autres personnes suspectées des mêmes charges ont été également placées en détention provisoire : Christine Paris, Marcel Flechel, Bernard Guirand et Pamela Sinna. 

Enfin, quatre autres suspects placés en garde à vue dans cette affaire ont été libérés. 



http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/bertrand-moukin-place-en-detention-provisoire-352943.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum