Montargis - Un policier violemment agressé en marge de la Fête de la musique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Montargis - Un policier violemment agressé en marge de la Fête de la musique.

Message  Alain Vasseur le Jeu 22 Juin 2017 - 12:30

Publié le 22/06/2017 à 10h01


Un policier de la section d'intervention d'Orléans a été gravement blessé mercredi soir, vers 23 h 30, dans le centre-ville de Montargis où il était venu prêter main-forte à ses collègues pour assurer la sécurité de la Fête de la musique.

L'agression s'est déroulée en pleine interpellation. Le fonctionnaire qui tentait, avec un autre policier, de maîtriser un homme ivre, a été frappé par derrière, au niveau de la nuque, par un ami de l'homme interpellé.

Sous la violence du coup – peut-être porté avec une arme de type poing américain – le policier est tombé par terre et a perdu connaissance. Il a été transporté au centre hospitalier d'Amilly où il a repris ses esprits. Il doit être transféré au nouvel hôpital d'Orléans pour des examens complémentaires.

L'agresseur présumé arrêté par la Bac


L'auteur présumé de l'agression a été interpellé un peu plus tard dans la nuit par les policiers de la brigade anticriminalité de Montargis. Il est actuellement en garde à vue.

Par ailleurs, un deuxième policier de la section d'intervention a lui aussi été frappé lors d'une interpellation à Orléans, là encore en marge de la Fête de la musique. Touché au niveau du cou, il est plus légèrement blessé que son collègue agressé à Montargis.

http://www.larep.fr/montargis/faits-divers/police/2017/06/22/un-policier-violemment-agresse-en-marge-de-la-fete-de-la-musique_12455368.html



https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-policier-victime-d-un-ko-technique-lors-de-la-fete-de-la-musique-montargis-1498142665
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

L'agresseur du policier condamné à huit mois de prison ferme.

Message  Alain Vasseur le Lun 26 Juin 2017 - 23:15

Publié le 26/06/2017 à 20h54


Un homme de 27 ans a été condamné, ce lundi après-midi, par le tribunal de Montargis, à huit mois de prison ferme, après avoir gravement blessé un policier à la tête lors de la Fête de la musique.


Alexandre est un jeune tout à fait normal. Bien intégré, issu de la classe moyenne, jamais condamné par la justice, ce jeune Drômois était venu à Montargis pour travailler sur un chantier pour le compte d’une société d’antennes télécom.


Oui, Alexandre est un jeune actif comme les autres. À ceci près que le 21 juin à Montargis, le soir de la Fête de la musique, il a failli tuer un policier. Le jeune homme s’amusait avec un morceau de rubalise (un ruban pour les chantiers ou les scènes de crime) en compagnie de son ami et collègue Antoine, 27 ans lui aussi. Éméchés, les deux ont eu la mauvaise idée d’aller importuner des policiers, qu’ils ont tenté d’entourer de ruban. Devant les demandes des forces de l’ordre de circuler, le ton est monté.


Alexandre a fui en insultant les policiers, imité par son collègue, qui, à l’outrage, a ajouté la rébellion, au moment de son interpellation. Les agents, dont Philippe, venu en renfort d’Orléans, ont alors décidé de conduire Antoine vers leur véhicule, pour s’écarter de la foule.
 

Le policier s'écroule sur le sol, sa tête heurte les pavés


C’est alors qu’à l’angle de la rue Dorée et de la rue des Lauriers, Alexandre est revenu en courant, dans le dos des policiers et a donné un coup de poing sur l’arrière de la tête à Philippe S., qui s’est écroulé, « séché », comme l’a noté le président Allain, ce lundi à l’audience.


Tous les témoins, policiers ou simples citoyens, ont noté le bruit. Celui du coup, ou celui de la tête du policier heurtant les pavés?? Toujours est-il que l’agent est resté inconscient « deux à trois minutes » sur le sol.


S’il est sorti de l’hôpital, Philippe S. s’en tire avec 30 jours d’ITT, des séquelles psychologiques et un hématome sous-dural, conséquence d’un traumatisme crânien. Une souffrance que son épouse, révoltée par « la lâcheté de l’agression » est venue évoquer devant le tribunal.


Alexandre, tête basse dans le box, n’a pas été plus loquace que son ami Antoine, penaud à la barre. C’est son employeur, puis son père, qui sont venus le défendre, ou au moins brosser un portrait un peu moins noir de l’agresseur. A-t-il cherché à défendre son ami contre une interpellation musclée?? Visiblement non, puisque les méthodes des forces de l’ordre n’ont à aucun moment été remises en cause.


La substitut du procureur, Julia Saléry, a affiché un « soutien absolu et sans faille » aux forces de l’ordre


SON GESTE A ÉTÉ QUALIFIÉ « D’INJUSTIFIABLE », PAR TOUS, Y COMPRIS PAR SON AVOCAT. LA SUBSTITUT DU PROCUREUR, JULIA SALÉRY, A AFFICHÉ UN « SOUTIEN ABSOLU ET SANS FAILLE » AUX FORCES DE L’ORDRE, AVANT DE RÉCLAMER DEUX ANS DE PRISON AVEC MAINTIEN DU PRÉVENU EN PRISON À L’ISSUE DE L’AUDIENCE. UNE PEINE RÉDUITE À SEIZE MOIS PAR LE TRIBUNAL, ASSORTIE D’UN SURSIS DE HUIT MOIS AVEC MISE À L’ÉPREUVE DE DEUX ANS. ANTOINE, LUI, DEVRA EFFECTUER 140 HEURES DE TRAVAUX D’INTÉRÊT GÉNÉRAL.


Jean-Baptiste Dos Ramos


http://www.larep.fr/montargis/faits-divers/2017/06/26/l-agresseur-du-policier-condamne-a-huit-mois-de-prison-ferme_12460418.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum