La Réunion - Un gendarme mobile est porté disparu à Mafate depuis vendredi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Réunion - Un gendarme mobile est porté disparu à Mafate depuis vendredi.

Message  Alain Vasseur le Lun 26 Juin 2017 - 14:30

LINFO.RE – créé le 26.06.2017 à 10h00 – mis à jour le 26.06.2017 à 11h17- Baradi Siva

Un gendarme mobile de La Possession n’a plus donné de nouvelles depuis vendredi soir. Il se trouvait sur un sentier de Mafate.

La Gendarmerie de La Réunion lance un appel à témoins suite à une disparition inquiétante.
Mathieu C., un gendarme mobile détaché de La Possession, n’a plus donné de nouvelles depuis vendredi soir.
Il a été vu pour la dernière fois dans la remontée de Mafate vers le Maïdo entre La Brèche et Ticol le 23 juin dans l’après-midi vers 18 heures.
Le jeune homme portait un short noir et un t-shirt blanc ainsi qu’un sur-vêtement noir à capuche.
http://www.linfo.re/la-reunion/faits-divers/721231-un-gendarme-est-porte-disparu-a-mafate

http://www.ipreunion.com/faits-divers/reportage/2017/06/26/le-gendarme-mobile-a-ete-vu-pour-la-derniere-fois-a-mafate-mathieu-caizergue-porte-disparu-depuis-ce-vendredi,64440.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

La famille du gendarme Mathieu Caizergue est arrivée à La Réunion.

Message  Alain Vasseur le Mar 27 Juin 2017 - 18:37


  • Par Rahabia Issa
  • Publié le 27/06/2017 à 12:58, mis à jour le 27/06/2017 à 17:18



La famille de Mathieu Caizergue, le gendarme mobile disparu à Mafate est arrivé dans l'île ce matin même.

L'homme de 24 ans est un gendarme mobile détaché de La Possession, il effectuait une randonnée en compagnie de deux de ses collègues.


Selon plusieurs informations, il se serait blessé à la tête, l'hypothèse de la chute n'est pas écartée, depuis vendredi les recherches se poursuivent, le PGHM a mobilisé des moyens importants et scrute sans relâche le secteur.


Le frère du porté disparu a interpellé les médias et demande que les Réunionnais se mobilisent afin d'aider les autorités à retrouver Mathieu Caizergue. 


La Gendarmerie Nationale lance un appel à témoin, toute personne susceptible de détenir des informations doit contacter la gendarmerie.


http://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/famille-du-gendarme-mathieu-caizergue-est-arrivee-reunion-488771.html


http://www.zinfos974.com/Un-chien-venu-de-metropole-pour-participer-aux-recherches-de-Mathieu-toujours-introuvable_a116007.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le randonneur reste introuvable.

Message  Alain Vasseur le Mer 28 Juin 2017 - 15:44

Les gendarmes, la section aérienne de la gendarmerie (SAG), le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), les équipes cynophiles, les amis et les parents de Mathieu- arrivés dans l'île ce mardi 27 juin 2017- continuaient les recherches en vain ce mercredi 28 juin à Mafate.

Le gendarme mobile de 24 ans, détaché à la brigade de La Possession, était aperçu pour la dernière fois dans la montée du cirque vers le Maïdo, entre la Brèche et Ticol le vendredi 23 juin dans l’après-midi. Il participait à une randonnée en compagnie de deux amis dont un militaire. Ces derniers, constatant sa disparition, donnaient l’alerte vers 17 heures.

La gendarmerie de La Réunion lançait ensuite un appel à témoins. Mathieu portait un tee-shirt blanc, un short noir et un kway noir à capuche. Il faut appeler le 17 en cas de renseignement ou de découverte. Ce mercredi, les militaires continuaient leurs investigations. Un chien de Saint-Hubert, tout juste arrivé de métropole, les aidera ce jeudi 29 juin. L’animal dispose d’un flair exceptionnel et peut retrouver une piste même ancienne.

Le spécialiste, Bernard Labrosse, référent "sentiers" à l’Office national des forêts (ONF), connaît parfaitement la Brèche et Ticol. "Il ne faut pas oublier que l’on marche en montagne avec les risques inhérents que cela comporte", alerte-t-il. Ce responsable en poste depuis dix ans énumère les difficultés de ce parcours. "La Brèche est un lieu dangereux avec un passage où est installée une main courante, à droite, du côté des rochers. Elle a été construite de façon artificielle car le sentier a été emporté. À gauche, il y a un mètre de sentier où il n’y a aucune protection. C’est le vide", commente-t-il.

La montée vers le Maïdo, à Ticol, comporte également plusieurs obstacles. Notamment sur la partie finale. " Il y a d’abord un passage facile en forêt mais, dans les 30 dernières minutes, il faut traverser un rempart. On peut glisser ou tomber dans les barres rocheuses qui bordent les sentiers. La montée est difficile avec 600 m de dénivelé", souligne le représentant de l’ONF. Il évoque des traversés à gué, même s'il y a peu de crues en ce moment. Un danger supplémentaire tout comme les baignades.

" Il y a 8 à 10 jours, un touriste d’une soixantaine d’années s’est noyé dans le secteur de Bras d’Oussy,  entre La Porte et Cayenne dans Mafate, en allant dans un bassin." Bernard Labrosse ne se souvient pas d’accidents mortels de randonneurs dans le cirque mafatais. Il répète pour conclure : "Les sentiers restent sécurisés mais les risques d’accident demeurent." Comme la disparition de Mathieu le rappelle.

ts/www.ipreunion.com

http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2017/06/28/le-gendarme-mobile-a-ete-vu-pour-la-dernieres-fois-a-mafate-point-sur-les-recherches,64589.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Gendarme disparu - Les recherches se poursuivent.

Message  Alain Vasseur le Sam 1 Juil 2017 - 4:54

1 juil 2017, 06h00


MAïDO. Cela fait maintenant plus d'une semaine que Mathieu Caizergues reste introuvable. Les gendarmes ont continué leurs recherches hier avec l'aide du chien de pistage envoyé de métropole dans l'espoir de remonter jusqu'aux traces du gendarme mobile disparu sur le sentier reliant Roche Plate au Maïdo. Mais le Saint-Hubert entraîné à repérer les odeurs même infimes n'a encore rien trouvé. L'équipe cynophile de la gendarmerie reprend le travail ce matin.
Au total, ce sont une vingtaine d'hommes qui sont mobilisés quotidiennement dans les recherches.Ceux du peloton de gendarmerie en haute montagne ont déjà sillonné le sentier à plusieurs reprises et effectué des descentes en rappel à des endroits où leur jeune collègue est susceptible d'avoir chuté. L'immensité de la zone de recherches et la végétation dense compliquent leur tâche.
https://www.clicanoo.re/node/477855
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le gendarme disparu à Mafate toujours introuvable.

Message  Alain Vasseur le Dim 2 Juil 2017 - 15:50

2 juil 2017, 02h00


SAINT-PAUL. Les jours passent et le mystère s'épaissit. Plus d'une semaine s'est écoulée depuis la disparition, lors d'un entraînement de trail à Mafate, du gendarme mobile Mathieu Caizergues. Et comme les précédentes, la huitième journée de recherches n'a rien donné.

Hier, un secouriste du PGHM accompagné pour la dernière fois du maître-chien et son Saint-Hubert pisteur venus de métropole a de nouveau effectué le trajet depuis Roche-Plate jusqu'au piton Maïdo sans retrouver la trace du militaire.

L'imposant dispositif de recherches des premiers jours a peu à peu été réduit, l'espoir de retrouver le gendarme vivant s'amenuisant avec les jours. Un crève-cœur pour ses parents, venus de métropole pour se joindre aux recherches.

Descentes en rappel dans les ravines, inspection des surplombs et des points de chute, survols de drone vidéo et d'hélicoptère, porte-à-porte dans les îlets et écarts du Maïdo, les gendarmes de la compagnie de Saint-Paul et des unités spécialisées du groupement de gendarmerie de La Réunion ont tout tenté pour retrouver leur collègue, exploitant même les renseignements fournis par des radiesthésistes ayant proposé les services de leurs pendules. Mais en vain.

Une enquête reste ouverte, et un dispositif de recherche allégé sera maintenu encore les prochains jours, alors que de nombreux gendarmes, tout comme des habitants de Mafate, se sont portés volontaires pour rechercher Mathieu Caizergues.
https://www.clicanoo.re/node/477970
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Gendarme disparu : le dispositif de recherches levé.

Message  Alain Vasseur le Mar 4 Juil 2017 - 4:13

4 juil 2017, 10h00


Les chances de retrouver Mathieu Caizergues en vie sont désormais infimes. Cela fait maintenant onze jours que le gendarme mobile est porté disparu. Sans eau, ni nourriture et avec les basses températures enregistrées en ce moment à Mafate et au Maïdo, il est peu probable que le jeune homme ait survécu, dans l'hypothèse d'une chute.

Le vendredi 23 juillet, il s'était lancé avec deux autres hommes, un gendarme et le mari d'une gendarme, sur le sentier allant de Roche Plate jusqu'au Maïdo. Le premier militaire ouvrait la marche, tandis que le second accompagnant la fermait. Ces deux derniers se sont retrouvés au bout du sentier, mais pas le jeune militaire, censé pourtant se trouver au milieu.

La nouvelle de sa disparition avait déclenché la mise en place d'un important dispositif de recherches pour tenter retrouver le gendarme de l'escadron de gendarmerie mobile 45/3 de Saint-Amand Montrond.

L'unité cynotechnique des pompiers, l'hélicoptère de la section aérienne, les gendarmes du PGHM et leurs collègues des Transports aériens équipés d'un drone, sans compter les renforts d'une unité de gendarmerie mobile spécialisée dans les interventions en milieu périlleux, ont inspecté pendant toute la semaine dernière le sentier et ses abords, en particulier entre la Breche et Ti Col.

La vingtaine d'hommes mobilisés n'ont néanmoins pas trouvé la moindre trace du porté disparu. Pas même l'équipe cynophile de la gendarmerie venue spécialement de métropole avec un Saint-Hubert, un chien au flair aiguisé entraîné pour de pareilles situations. Le chien de pistage a sillonné une dernière fois le sentier samedi avant d'être désengagé et d'être renvoyé dans l'Hexagone.

Désormais, il n'y a plus de dispositif de recherches dédié. Mais comme cela a été le cas hier lors du secours d'un randonneur victime d'un malaise entre Roche Plate et Trois Roches, les hommes du PGHM pourront profiter de leurs interventions classiques pour réaliser des survols de la zone de disparition.

https://www.clicanoo.re/Faits-Divers/Article/2017/07/04/Gendarme-disparu-le-dispositif-de-recherches-leve_478242
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/gendarme-berrichon-disparu-la-reunion-fin-des-recherches-le-militaire-reste-introuvable-1499166475
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Randonnée tragique du Maïdo: l'incroyable énigme du gendarme disparu.

Message  Alain Vasseur le Lun 10 Juil 2017 - 15:44

9 juil 2017, 14h00


MAFATE. Pas de corps, pas une odeur suspecte et pas la moindre trace tout court... Beaucoup de questions et peu de réponses... Mais des zones d'ombre. Après deux semaines d'enquête et de recherches infructueuses sur le terrain, la disparition du gendarme Mathieu Caizergues reste énigmatique comme au premier jour.

Le sentier qui relie Roche Plate au Maïdo a l'allure d'un couloir avec une paroi infranchissable à sa gauche et le précipice à sa droite. Comme il n'y a pas de chemin de traverse et que Mathieu Caizergues cheminait seul, pris en sandwich entre ses deux camarades de randonnée, son énigmatique disparition prendrait presque des allures de mystère de la chambre jaune. C'est d'autant plus vrai que les gendarmes du PGHM n'ont pas trouvé le moindre petit indice en explorant de fond en comble le sentier et son précipice sur la portion où le gendarme mobile aurait plongé dans le vide, aux dires de ses compagnons .

Ce vendredi 23 juin débute sous les meilleurs auspices pour Mathieu Caizergues, gendarme mobile de 24 ans en mission pour trois mois à La Réunion. Depuis son arrivée dans l'île à la fin du mois d'avril, ce Montpellié- rain d'origine ne manque jamais une occasion d'explorer un nouveau sentier. Sportif accompli, féru de course à pied, de vélo et de foot, il a une belle condition physique. Il s'est même déjà frotté au semi-marathon. C'est dire si un aller-retour dans la journée entre le Maïdo et Roche Plate ne lui fait pas peur. Et puis comme il le confie la veille : «Je vais me régaler.» Il n'a donc aucune raison de renoncer.

Et puis Mathieu Caizergues ne part pas seul en randonnée. Il est accompagné du mari d'une collègue gendarme avec qui il a déjà dé- couvert d'autres sentiers. Un gendarme expérimenté de la compagnie de SaintPaul est aussi de la partie. Le trio descend grand matin en direction de Roche Plate. Le trajet est l'occasion pour Mathieu Caizergues, un garçon curieux de tout, de s'émerveiller devant le spectacle qu'offre ce grand classique mafatais.


En mission pour trois mois à La Réunion, Mathieu Caizergues se régalait chaque fois qu'il partait en randonnée

LE SNAPCHAT DE 17H39

Branché réseaux sociaux, le jeune militaire en repos ne manque pas une occasion de se connecter sur Snapchat pour envoyer un selfie aux amis, à sa petite copine, à ses deux frères et à ses parents qui restent sur Montpellier. Et ici, dans ce décor de rêve, les occasions ne manquent pas de les faire saliver.

Quelques photos plus loin, le trio arrive à Roche Plate, ses gîtes et ses couverts. Le déjeuner se fera à la table d'un des petits restaurants que le gendarme de la compagnie de Saint-Paul affectionne tout particulièrement. L'ambiance y est bonne enfant et le repas arrosé comme il faut. Les selfies qui tombent avec ou sans message semblent indiquer que tout va bien dans le meilleur des mondes possibles. Les trois randonneurs auraient repris le chemin du retour aux environs de 15 heures.

Le plus dur est alors à faire puisque «le couloir» qui grimpe vers le Maïdo réclame quelques menus efforts. Les trois randonneurs entament la remontée ensemble mais ils cheminent à leur rythme. Il semble que Mathieu Caizergues soit le premier de cordée si l'on peut dire. Derrière suitl'autre gendarme et en troisième position le mari de la gendarme.

Les gendarmes de la section de recherches de Saint-Denis, qui ne sont pas restés les bras croisés depuis le début de leur enquête bien au contraire, ont pu retrouver des témoins, de sortie sur le même sentier ce fameux jour.

Il paraîtrait que les trois randonneurs progressaient à bonne distance les uns des autres. Ce qui n'a pas empêché les deux premiers de se rejoindre au moment alors que Mathieu Caizergues aurait été pris de crampes. Du coup, l'ordre de marche s'est inversé. Le gendarme a pris la tête, Mathieu Caizergues a suivi en deuxième position tandis que le mari de la gendarme aurait fermé la marche. Les choses se seraient compliquées plus loin dans la montée. Le portable de Mathieu Caizergues émet un message par Snapchat à 17h39. Plusieurs de ses proches en métropole reçoivent le même selfie avec ce message : «Ce n'est pas une bosse d'enfoiré» ! Sur la photo prise de très près apparaîtle visage du jeune militaire, lunette sur le front. Son regard semble dans le vague.

Une bosse grosse comme un œuf de pigeon et une petite plaie barrent son front au dessus de l'œil droit. Interloqués et quelque peu inquiets, les membres de la famille lui demandent par retour si tout va bien... Pas de réponse.


Pour les intimes plongé dans un abyme de douleur, Mathieu Caizergues était Mat comme en témoigne ce message d'amour dessiné il y a quelques jours sur le sable de La Réunion.

Par contre, l'époux de la gendarme aurait eu Mathieu Caizergues en ligne dix minutes plus tard, qui aurait précisé qu'il allait vite arriver. On le sait malheureusement, le jeune homme n'a jamais rejoint le point de départ au Maïdo où ses deux compagnons l'attendaient depuis 18 heures environ. Ces derniers, exténués semble-t-il à l'arrivée, auraient perdu beaucoup de temps avant de redescendre sur la côte à deux pour donner l'alerte aux alentours de 20h30 - 21 heures. Pourquoi avoir tardé alors que Mathieu Caizergues était seul dans la montagne et que sa position de deuxième était synonyme de détresse et probablement d'accident (faute d'échappatoire sur le sentier) ?

C'est le grand mystère que tentent de percer les gendarmes de la section de recherches de Saint-Denis depuis une quinzaine de jours.

Eric Lainé elaine@jir.fr

https://www.clicanoo.re/node/479151

Disparition du gendarme au Maïdo : une enquête pour lever les zones d'ombre
https://www.clicanoo.re/node/478394
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum