Boissy - 94 - Alerte chimique au commissariat après le geste de désespoir d’une mère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boissy - 94 - Alerte chimique au commissariat après le geste de désespoir d’une mère.

Message  Alain Vasseur le Dim 2 Juil 2017 - 23:00

02 juillet 2017, 21h15 | MAJ : 02 juillet 2017, 21h27


Alors qu’elle venait chercher son fils en garde à vue, elle a tenté d’ingérer un produit dangereux et aspergé involontairement des policiers.


Le geste de désespoir d’une mère de famille a provoqué ce dimanche soir un déploiement de secours impressionnant au commissariat de Boissy-Saint-Léger. Devant des policiers, la victime a avalé un produit interdit qu’elle a sorti de son sac. En tentant de l’en empêcher, trois fonctionnaires ont été aspergés. Bilan : la mère a été transportée à l’hôpital dans un état de santé qu’on ignore. Par mesure de précaution, les policiers ont également été examinés au centre hospitalier intercommunal de Créteil. Un étage du commissariat a été évacué et une décontamination était en cours dans la soirée.
 
Il est 18 h 15 quand la mère de famille franchit les portes du commissariat. Elle a bien un médicament dans un sac mais pas de quoi éveiller les soupçons du policier de garde. Dans les bureaux du service investigation, à l’étage, les enquêteurs l’informent que la garde à vue de son fils pour défaut de permis de conduire se termine. « C’est alors qu’elle a pété un plomb en disant qu’elle en avait marre de lui, raconte un fonctionnaire ». Elle se saisit une petite fiole dans son sac et tente de boire le produit. L’enquêtrice qui lui fait face hurle et tente de l’en empêcher. Dans le mouvement, la mère et les trois policiers sont semble-t-il aspergés. « Ça sentait très fort », assure une source proche du dossier.

Des fonctionnaires confinés, le commissariat évacué


Comme le produit est apparemment toxique, le protocole de sécurité est activé. Les pompiers et d’autres équipes spécialisées sont appelés à l’aide. L’étage est évacué, une dizaine de fonctionnaires sont confinés et des sas avec des portes plastiques sont mis en place. Le commissariat est évidemment fermé au public. « On a fait jouer le principe de précaution », précise une source proche du dossier. Selon nos informations, le produit dangereux serait du Nuvan, un insecticide interdit en France.
 
Le Nuvan, un insecticide cancérigène interdit depuis 2007

Le produit ingéré par cette mère de famille désespérée au commissariat de Boissy est bien connu : le Nuvan Total. C’est un neurotoxique longtemps utilisé comme insecticide, essentiellement dans la conservation des céréales.
 
Déjà suspecté d’être cancérigène pour l’homme après des tests inquiétants chez les animaux en 1978, il a finalement été interdit en France en 2007. Il a refait parler de lui après que des salariés d’une coopérative agricole bretonne ont accusé leur employeur d’en avoir utilisé plusieurs centaines de litres en 2009. Plusieurs d'entre eux avaient été gravement contaminés. La coopérative avait reconnu « un accident ».
 
Interdit en France, le Nuvan est en revanche en vente libre sur internet (y compris sur Amazon à condition de ne pas vivre dans un pays où il est proscrit) et dans toutes les drogueries de certains pays du Maghreb ou de l’océan Indien. A Madagascar par exemple, il est vendu sous différentes formes comme insecticide domestique, au grand désespoir des ONG locales.

  leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/boissy-saint-leger-94470/boissy-alerte-chimique-au-commissariat-apres-le-geste-de-desespoir-d-une-mere-02-07-2017-7105383.php
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum