Montbéliard et Héricourt - La police en mal d’effectifs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Montbéliard et Héricourt - La police en mal d’effectifs...

Message  Alain Vasseur le Jeu 6 Juil 2017 - 10:14

La carence chronique de moyens humains, renforcée par le rattachement des commissariats de Montbéliard et d’Héricourt au 1er janvier, suscite l’inquiétude.


  • LE 06/07/2017 À 05:02



Avec la fusion des commissariats de Montbéliard et d’Héricourt et, de facto, la création d’une circonscription interdépartementale de sécurité publique (CISP), le syndicat Alliance Police nationale était monté au créneau pour obtenir des effectifs supplémentaires : « La direction centrale s’y était engagée », rappelle Christophe Dallongeville, secrétaire départemental. Or, depuis la fusion, le 1erjanvier, les effectifs semblent fondre comme neige au soleil : « L’effectif dé référence pour la CISP est de 153 gardiens et gradés. Nous ne sommes que 140. »

« Certains maires nous mettent une pression énorme »


À la rentrée prochaine, la situation va encore s’aggraver : « Les mutations sont importantes. On va passer à 124 fonctionnaires. Nous perdrons, parmi ces personnels, six officiers de police judiciaire (OPJ). Ça va devenir compliqué », observe le représentant syndical (majoritaire). Selon lui, les fonctionnaires ne seront plus en mesure d’assurer leurs missions.

Ce n’est pas faute, pourtant, d’avoir tiré la sonnette d’alarme. « Il y a eu cette grogne nationale de la profession à l’automne, face à la baisse drastique des moyens humains. On n’est plus dans la rue mais rien ne va mieux ! Le feu couve », prévient Christophe Dallongeville. Localement, la hiérarchie entend et soutient un personnel « en souffrance et démuni tous services confondus » [sic] : « Le problème, c’est la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Doubs qui a une gestion très “bisontine” des effectifs. À Montbéliard, Héricourt, Pontarlier, on se sent délaissé. Il y a deux poids deux mesures », commente-t-il sans acrimonie.

Le cri d’alarme s’adresse aussi aux élus locaux : « Certains maires mettent une pression énorme sur les policiers en se plaignant de l’augmentation de la délinquance et de notre absence. On peut comprendre qu’ils aient des difficultés. La circonscription est composée de neuf villes, chacun a ses exigences. Mais les élus doivent aussi mesurer leurs exigences à nos capacités opérationnelles. Elles sont de plus en plus réduites. »

Invitée à s’exprimer sur le sujet, la direction départementale de la sécurité publique (DDSP), à Besançon, n’a pas repris contact avec la rédaction de Montbéliard.

Aude LAMBERT


http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2017/07/06/la-police-en-mal-d-effectifs
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum