La Réunion - Le bras de fer continue entre les industriels et les agriculteurs sur le prix de la canne à sucre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Réunion - Le bras de fer continue entre les industriels et les agriculteurs sur le prix de la canne à sucre.

Message  Alain Vasseur le Ven 7 Juil 2017 - 4:13

Le conflit se durcit encore à La Réunion autour du prix de la tonne de canne à sucre, la confédération générale des travailleurs de La Réunion (CGTR), principal syndicat de l'île ayant apporté, jeudi, son soutien aux planteurs de cannes face au groupe industriel Tereos.




  • La1ere.fr avec AFP
  • Publié le 06/07/2017 à 15:45



Ce soutien arrive alors que le nouveau préfet de La Réunion Amaury de Saint-Quentin a appelé jeudi "au calme et à la responsabilité de chacun" dans un communiqué, "afin de prévenir tout incident et des troubles plus graves à l'ordre public". "Le blocage des routes et des sites liés à l'activité de la filière canne ne sauraient devenir un moyen d'expression des revendications. L'heure est au travail et à la négociation au sein de l'interprofession" a ajouté le représentant de l'Etat. "Tout acte répréhensible est susceptible de faire l'objet de poursuite", a-t-il souligné.
 

Légère avancée

Soutenus par la Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion (CGPER), la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et les Jeunes Agriculteurs (JA), les planteurs réclament 6 euros d'augmentation
du prix de la tonne de cannes. Longtemps bloqué sur une hausse de 49 centimes, Tereos a proposé mercredi soir 1,90 euro d'augmentation, rejeté par les agriculteurs.
 

Des planteurs ont mené jeudi plusieurs actions dans les organismes et administrations liés à la filière canne-sucre. Ils ont invité les salariés de la Direction de l'Agriculture, de la Chambre d'agriculture et de commerces spécialisés dans la vente de matériaux
et de produits agricoles à quitter leurs lieux de travail.
 

 

Impact sur toute l'économie réunionnaise

La menace d'une paralysie générale pèse sur l'économie de l'île déjà impactée par les opérations escargots et les blocages de route menés depuis un mois et demi par les planteurs. Mercredi, quatre syndicats de transporteurs routiers ont annoncé des actions si le conflit n'était pas résolu avant vendredi soir. "Comme nos camions ne peuvent plus travailler (en raison du blocage des routes par les planteurs, ndlr), nous allons venir les mettre en exposition devant la préfecture", où des dizaines de tracteurs stationnent depuis neuf jours, a expliqué Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR locale (Fédération nationale des transporteurs routiers).  "Si les transporteurs routiers bloquent les routes, les chantiers seront paralysés, le port ne pourra plus fonctionner normalement, nous n'aurons pas d'autre choix que d'entrer à notre tour dans l'action et d'appeler tous les travailleurs de La Réunion à rejoindre le mouvement", a commenté jeudi Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR Bâtiment et travaux publics.


http://la1ere.francetvinfo.fr/reunion-bras-fer-continue-entre-industriels-agriculteurs-prix-canne-sucre-491765.html



http://www.ipreunion.com/photo-du-jour/reportage/2017/07/07/convention-canne-les-dessous-d-une-negociation-explosive,65062.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum