Le Service de santé des armées remplit ses missions difficilement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Service de santé des armées remplit ses missions difficilement.

Message  Alain Vasseur le Sam 23 Mai 2015 - 22:58

Le projet d’actualisation de la Loi de programmation militaire ne prévoit de ressources supplémentaires pour le Service de santé des armées (SSA), lequel devra, selon son directeur central, le médecin général des armées (MGA) Jean-Marc Debonne, supprimer 2.000 postes parmi les 16.000 qu’il compte (11.000 militaires et 5.000 civils) tandis que son son budget alloué […]

En savoir plus sur http://www.opex360.com/#fXy3MrcvjS2qxMxv.99
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Une étude sur la "féminisation du service de santé des armées : enjeux, perspectives".

Message  Alain Vasseur le Mar 20 Juin 2017 - 9:38

19.06.2017

Dans le cadre de sa politique de condition du personnel, le Service de santé des armées (SSA) souhaite mener une étude sur la féminisation du Service. La féminisation du SSA (service déjà fortement féminisée) présente des enjeux majeurs dans le domaine des ressources humaines, de la condition du personnel mais aussi sur le plan opérationnel.

Une étude prospective et stratégique (EPS n°2017-24) va donc être lancée et elle portera sur la "féminisation du service de santé des armées : enjeux, perspectives". Le périmètre de l’étude s’étend à l'ensemble du personnel du SSA (médecins, pharmaciens, vétérinaires, infirmières etc.) mais aussi au personnel militaire employées par le SSA (personnel des armées, commissaires).

En matière de ressources humaines et de condition du personnel, l’étude doit :
 
- souligner les difficultés qui concernent l’équilibre entre vie personnelle et réalisation professionnelle (vie de couple, gestion de la vie familiale…) ; 

- mettre en relief les problématiques liées à la mobilité du personnel, notamment concernant la gestion en ressources humaines des couples salariés ou endogames (deux conjoints militaires) ; 

- analyser l’applicabilité de la notion d’égalité des chances au sein du SSA (accès et réussite aux concours, féminisation des jurys de concours, déroulement du parcours professionnel…).

Dans le domaine opérationnel, il s’agit : 

- d’anticiper les conséquences de la féminisation du SSA sur la sujétion opérationnelle et notamment la réalisation du contrat opérationnel du SSA tant sur les opérations intérieures qu’extérieures ; 

- de décrire les difficultés spécifiques rencontrées par les femmes à l’occasion des projections : avant, pendant, après la projection (personnelles, familiales, matérielles…).

La finalité de cette EPS est triple: 

-analyser la féminisation au sein des armées et services de santé militaires étrangers, notamment aux États-Unis et en Allemagne,

- voir l’évolution des attentes des militaires mais aussi du monde du travail, de la famille et des opérations à l’horizon 2025. 

- d’apporter des conclusions qui mettent en relief les conséquences de la féminisation et les mesures susceptibles d’être adoptées dans le domaine des ressources humaines et de la condition du personnel et des opérations.

Voilà de quoi devrait ravir le médecin-chef Chantal Roche, qui dirige la com' du SSA (jusqu'à l'été) et qui est par ailleurs présidente de l'association "Avec les femmes de la défense". A moins que l'étude ne débouche sur constat de sur-féminisation du SSA (liée aux réductions des effectifs) préjudiciable à l'engagement en opex.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/06/19/une-etude-sur-feminisation-du-service-de-sante-des-armees-en-18248.html
avatar
Alain Vasseur

Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum